Fri 15-12-2017 00:43 AM

Le SIAL du Proche-Orient 2017 souligne l'importance du modèle PPP dans la sécurité alimentaire

ABU DHABI, 14 décembre 2017 (WAM) - Le Centre de sécurité alimentaire d'Abu Dhabi (CSAAD), a accueilli la dernière session de ses tables rondes sur la sécurité alimentaire en marge de la huitième édition du festival SIAL du Proche-Orient 2017.

Intitulée «Modèle de partenariat entre le gouvernement et le secteur privé pour renforcer la sécurité alimentaire dans les pays de la région», la table ronde a souligné les avantages du partenariat public-privé (PPP), modèle pour assurer la sécurité alimentaire.

Offrant aux fonctionnaires, aux experts, aux décideurs et aux acteurs concernés une occasion unique d'échanger leurs préoccupations et leurs points de vue sur la sécurité alimentaire aux Emirats Arabes Unis (EAU) et dans la région, la session de 60 minutes a longuement examiné les avantages de développer des stratégies nationales de sécurité alimentaire en collaboration avec le secteur privé. Dans le cadre de cette priorité, la discussion a exploré les moyens dont les deux secteurs pourraient se compléter pour optimiser la production alimentaire, l'approvisionnement et la distribution, et a souligné les meilleures pratiques dans l'industrie alimentaire et les investissements alimentaires des EAU à l'étranger.

Les participants ont écouté les idées clés d'un comité composé de cinq experts: le directeur général de CSAAD Khalifa Al-Ali, le directeur général de l'Autorité de contrôle des aliments d'Abu Dhabi Saïd Al-Bahri Salem Al-Ameri, le PDG du Groupe Agthia Tareq Ahmed Al-Wahedi, le directeur général de la production et de la commercialisation des aliments et de la farine à l'échelle nationale Edward Hamoud et le directeur exécutif de la stratégie et du développement à ZonesCorp Abdel Aziz Ahmed Bawazeer.

Les panélistes ont discuté des rôles et des responsabilités du gouvernement et du secteur privé, des subventions agricoles du gouvernement des EAU, des bénéfices à long et à court terme, et de leurs priorités pour les deux parties. En outre, ils ont noté qu'Abu Dhabi compte actuellement 3,5 millions de têtes de bétail, ce qui souligne la nécessité d'accroître les investissements et les partenariats avec les petites et moyennes entreprises (PME).

Khalifa Al-Ali a indiqué: « Je remercie la ministre d'État pour la sécurité alimentaire, Mariame Al-Mheiri, d'avoir participé à la session cruciale d'aujourd'hui. En plus de renforcer la sécurité alimentaire des EAU, le modèle PPP a aidé les entreprises agricoles des EAU à investir à l'étranger. À ce jour, ces investissements ont directement et indirectement contribué à la création d'innombrables emplois. Aujourd'hui, grâce aux subventions agricoles « intelligentes », CSAAD fait partie à des projets à l'étranger. Nous, organisations gouvernementales et privées, devrions être fiers de tout ce que nous avons accompli et nous continuerons à affiner ce cadre, à soutenir les PME et à octroyer davantage de contrats gouvernementaux aux entreprises aux EAU».

Tenu du 12 au 14 décembre, le SIAL du Proche-Orient 2017 a réuni plus de 22 000 experts et plus de 900 exposants issus d'entités dédiées à la sécurité alimentaire.

(Traduit par: Mervat Mahmoud) http://wam.ae/en/details/1395302654250

WAM/Wam@1234

lien