Rapport: Des enfants yéménites à la portée de feu des Houthis

HODEIDA, 6 septembre 2018 – Des enfants, des femmes et des mosquées yéménites sont en proie à l’incendie des milices Houthi, en raison de leurs tentatives désespérées de couvrir leurs défaites consécutives sur divers fronts.

Des enfants et des femmes, tels que Sanbani Obaid, Fakeera Saeed et Somaya Saadan, sont victimes de la machine de guerre Houthi, qui comprend des combattants, des missiles balistiques et des mortiers provenant d’Iran.

Depuis leur coup d’État contre le gouvernement légitime yéménite, les milices ont ciblé des civils innocents, ainsi que des mosquées, des maisons, des écoles et des hôpitaux.

Les milices ont récemment bombardé le village libéré de Ghalifqa, dans le district d'Ad Durayhimi, dans le gouvernorat d'Hodeïda, avec un missile balistique fabriqué en Iran qui a tué un enfant yéménite et blessé des dizaines de civils, dont trois grièvement blessés.

Les milices ont violé les lois internationales qui criminalisent le ciblage des civils et des installations civiles pendant la guerre.

Ils ont également attaqué l’hôpital Al Thawra et le marché aux poissons d’Hodeïda à l’aide de mortiers, ce qui a fait de nombreux morts et blessés.

Les milices ont blessé l’enfant yéménite, Sanbani Obaid, avec des coups de feu qui l’ont frappé à la poitrine lors d’une attaque au hasard contre le domicile de sa famille dans le district de Tuhayat.

Les milices ont également bombardé la maison de la famille d'une femme yéménite, Fakeera Saeed, avec des obus de mortier, ce qui a entraîné une double fracture de la mâchoire gauche et une difformité du visage, ainsi que des coupures profondes à la poitrine et des éclats d’obus.

Traduit par : Gihane Fawzi http://wam.ae/en/details/1395302706883

WAM/French