Sat 08-09-2018 22:11 PM

4 étudiants de l'UAC choisis pour le très convoité prix Hult à New York

CHARJAH, 8 septembre 2018 (WAM) - 4 étudiants de l’Université américaine de Charjah (UAC) ont été choisis pour présenter leur projet novateur d’ingénierie de la mécatronique intitulé «U-Light». Concours de prix organisé la semaine prochaine à New York sous les auspices des Nations Unies.

Le projet, U-Light, prévoit d’utiliser l’énergie humaine pour générer une source d’électricité simple, fiable et abordable. La sélection du projet par trois étudiants en ingénierie et un étudiant en gestion d'entreprise pour le prestigieux concours du prix Hult, organisé par Hult International Business School, a énormément plu à toute la communauté de l'UAC.

Le projet d'ingénierie mécatronique (la mécatronique est un domaine d'ingénierie multidisciplinaire) vise à trouver des solutions simples et abordables aux besoins en électricité du monde, en particulier de ceux qui vivent dans les pays en développement et du tiers monde.

Lorsque le concours du prix Hult a été annoncé il y a environ un an, les 4 étudiants ont formé une équipe et une entreprise pour développer une solution peu coûteuse aux besoins énergétiques des pays en développement en utilisant l’énergie humaine comme source.

Parlant de leur idée originale, les étudiants Omar Al-Khattab (Ingénieur en mécanique), Omar Mansour (Ingénieur en chimie), Ahmed Yasser (Ingénieur en électricité) et Omar Ghanem (gestion des affaires) ont déclaré être enthousiasmés d’être choisis pour le prix mondial qui attire plus de 100 000 participants du monde entier.

Le projet consiste à produire de l'électricité bon marché et abordable en utilisant des moyens simples comme un mécanisme manuel. Il peut produire suffisamment d’énergie pour permettre à un ménage d’allumer des ampoules et de l’utiliser pour d’autres besoins énergétiques.

Partageant les détails du projet, l’étudiant en ingénierie Ahmed Yasser a déclaré que sur 1,2 milliard de personnes vivant hors réseau (sans électricité), 95,5 millions d’entre elles vivent au Nigéria. Le kérosène, qui est la principale source de lumière dans ces pays, est non seulement coûteux, mais constitue un grave danger pour leur santé et leur environnement. "U-Light est plus abordable et plus sûr à utiliser. En comparaison, l’appareil U-Light à 17 dollars permet d’économiser jusqu'à 200 dollars pour les familles qui vivent avec un dollar par jour. Cela leur permet d’obtenir des heures de lumière plus productives, sans frais supplémentaires", a dit Yasser.

Après avoir pris connaissance du défi auquel sont confrontés des pays comme le Nigéria, qui consiste à exploiter la puissance de l’énergie, l’équipe a décidé que le plus gros impact pourrait être d’éclairer les 1,2 milliard de personnes qui vivent encore sans électricité. Yasser, étudiant à l’époque des horloges mécaniques anciennes, a réalisé que produire de la lumière en utilisant le même concept pouvait avoir un impact véritablement mondial et aider plus d’un milliard de personnes.

Cependant, l'équipe a dû faire face à une série de problèmes, notamment un manque de financement et d'autres problèmes systémiques avant de pouvoir lancer le projet pilote au Nigéria. "Grâce à l'aide de nos mentors et au soutien inestimable que nous avons reçu de l'UAC, qui a accepté de financer notre voyage à New York, nous avons pu surmonter ces défis", a déclaré Yasser.

Félicitant les étudiants pour leur remarquable performance, le professeur Bjorn Kjerfve, chancelier d’UAC, a déclaré que quatre diplômés de l’UAC qui sont maintenant finalistes pour le très convoité prix Hult témoignent du calibre de la recherche et des étudiants d’UAC.

"Je souhaite le meilleur succès à Omar Khattab, Omar Mansour, Omar Ghanem et Ahmed Yasser pour la finale au siège de l’ONU à New York le 15 septembre. L’Université américaine de Charjah continue d’établir son programme de recherche, se préparant à plusieurs programmes de doctorat et attirant les meilleurs étudiants diplômés et de premier cycle de toute la région et au-delà", a-t-il ajouté.

Faisant honneur à l’initiative des étudiants, le Doyen de la Faculté d’Ingénierie d’UAC, Dr. Richard Schoephoerster, a déclaré que l’UAC crée un environnement propice pour que ses étudiants travaillent ensemble et inventent des projets et des idées innovants et ingénieux.

L’étudiant en génie chimique, Omar Mansour, a déclaré que le projet n’a pas été facile à obtenir aux Nations Unies. La première étape a consisté à gagner un concours auquel participent plus de 100 000 étudiants universitaires du monde entier.

"Après avoir atteint le premier poste, nous nous sommes qualifiés pour la phase finale en Angleterre, où nous avons affronté 42 équipes du monde entier sur une période de six semaines. A cette époque, de nombreux experts et spécialistes nous ont aidés à développer notre idée". Six semaines plus tard, six équipes ont été sélectionnées pour présenter leurs inventions à l’ONU à New York".

Traduit par: Mervat Mahmoud

http://wam.ae/en/details/1395302707145

WAM/French