Mohamed ben Rached signe la loi sur le budget public de Doubaï pour 2019 avec une dépense de 56,8 milliards d'AED

  • budget 1 jpg
  • budget 3 jpg
  • budget 2 jpg

DOUBAI, 1er janvier 2019 (WAM) - En sa qualité de gouverneur de Doubaï, le vice-président et premier ministre des Emirats arabes unis, Son Altesse Cheikh Mohamed ben Rached Al Maktoum, a signé la loi de finances publique pour l'année 2019, moyennant une dépense de 56,8 milliards d’AED.

Pour l'exercice 2019, le gouvernement de Doubaï a maintenu un budget égal au budget de 2018, qui était le budget le plus important de l'histoire de l'émirat, en dépit des initiatives d'incitation économique prises par le gouvernement au cours de l'exercice 2018. Ces initiatives, qui devraient être proposées jusqu'en 2021, impliquent la réduction d'un certain nombre de redevances afin de stimuler le développement économique dans divers secteurs de l'émirat.

Malgré l'achèvement de certains projets d'infrastructure liés à Expo 2020 de Doubaï, le budget 2019 a consacré 9,2 milliards d'AED à des projets d'infrastructure, ce qui répond à la nécessité de développer et de moderniser l'infrastructure de Doubaï et d'en faire l'une des destinations les plus prisées du monde pour les affaires et l'esprit d'entreprise conformément aux directives de la direction.

En 2019, Doubaï continuera à appuyer les services sociaux, notamment la santé, l’éducation et le logement. Doubaï continuera, ainsi, à développer le Fonds de prestations sociales et à aider les familles, dans le but de faire de lui l’une des villes les plus vivables au monde.

"Doubaï est déterminé à poursuivre l’exécution de sa performance budgétaire au cours des prochaines années pour assurer la viabilité financière et encourager l’esprit d’entreprise dans l’émirat par le biais de mesures incitatives économiques qui contribueront à attirer davantage d’investissements", a déclaré le directeur général du ministère des Finances à Doubaï (DOF), Abdel Rahmane Saleh Al-Saleh. "Le gouvernement de Doubaï continuera à améliorer son avantage concurrentiel et à atteindre les objectifs du Plan de Doubaï 2021, et s'efforcera d'étonner le monde entier avec la meilleure exposition jamais réalisée", a-t-il réitéré.

Al-Saleh a ajouté que le gouvernement de Doubaï avait pu dégager un excédent opérationnel de 850 millions d'AED en adoptant des politiques financières rigoureuses.

Le Directeur exécutif du secteur de la planification et de la budgétisation du DOF, Aref Abdel Rahmane Ahli, a déclaré: "Nous cherchons constamment à développer et à revoir le budget public. Le budget 2019 continue de répondre aux exigences du Plan de Doubaï 2021 et fait une déclaration transparente sur la stabilité de la situation financière de l’Emirat par la mise en œuvre de politiques budgétaires disciplinées fondées sur les meilleures pratiques internationales. Le budget 2019 continue également à soutenir de nouvelles initiatives dans différents secteurs, afin de renforcer l’économie globale de Doubaï, compte tenu du large soutien apporté aux initiatives et aux projets".

Le gouvernement de Doubaï estime que les recettes publiques atteindront 51 milliards d'AED, soit une augmentation de 1,2% sur un an. Cette augmentation intervient malgré les mesures d'incitation économique prises par le gouvernement de l'émirat, notamment une réduction de certains frais, un gel des augmentations de droits pendant trois ans et une décision de ne pas imposer de nouveau frais sans fournir un nouveau service.

Les recettes sont basées sur les opérations en cours dans l'émirat et ne dépendent pas des recettes pétrolières, qui ne représentent que 8% du total des recettes projetées pour l'exercice 2019. Les recettes non fiscales représentent 64% du total des recettes escomptées. Les recettes fiscales représentent 25%, tandis que les recettes provenant des investissements publics représentent 3%.

Le Directeur exécutif du secteur de la comptabilité centrale à DOF, Gamal Hamed Al-Marri, a déclaré: "Nous avons mis en place de grandes initiatives pour consolider le développement et l'innovation grâce à la mise en place de programmes de collecte et de financement intelligents et au développement d'une plateforme de données financières qui contribuera à la disponibilité des données financières pour les entités gouvernementales, les entreprises et les particuliers".

Le budget de l’exercice 2019 est régi par les mêmes objectifs que le budget de 2018, le plus important de l’histoire de l’émirat. Il est motivé par la croissance démographique, les avantages d'accueillir Expo 2020, le développement continu des infrastructures, les objectifs du Plan de Doubaï 2021 et l'engagement pris de rehausser le bonheur et le bien-être des citoyens et des résidents de Doubaï conformément aux directives de son Altesse le gouverneur de Doubaï.

Le budget 2019 créera 2 498 nouveaux emplois dans le cadre de la stratégie du gouvernement en matière de création d'emplois. Les traitements et indemnités dans le budget représentent 32% des dépenses totales du gouvernement.

Les dépenses publiques et administratives ainsi que les subventions et les dépenses d'appui représentent 47% du total des dépenses de l'Etat. Ces dépenses ont connu une croissance annuelle de 5% dans le cadre de l'engagement de fournir les meilleurs services de santé, d'éducation et sociaux aux citoyens, d'améliorer le niveau des services publics et de promouvoir une politique d'innovation et de créativité.

Le gouvernement de Doubaï a consacré 9,2 milliards d’AED au développement de projets d’infrastructures et à la préparation d’engagements futurs, ainsi qu’à l’achèvement de certains projets, à l’activation de la loi sur les partenariats public-privé et à la mise en place de mécanismes de financement de projets à long terme.

Le budget de l'exercice 2019 témoigne de la volonté du gouvernement de promouvoir les ressources humaines, véritable richesse du pays, conformément aux directives de Son Altesse le Cheikh Mohamed ben Rached Al Maktoum. Les dépenses consacrées au secteur du développement social dans les domaines de la santé, de l'éducation, du logement, des soins aux femmes et aux enfants, ainsi que de la lecture, de la traduction et de la programmation, représentent 33% des dépenses totales du gouvernement.

L'engagement du gouvernement à renforcer le secteur de la sécurité, de la justice et de la sûreté s'est traduit par une allocation de 22% du total des dépenses de ce secteur. Cette allocation vise à soutenir ce secteur et à accroître sa capacité à se comporter de manière professionnelle et proactive. Ce secteur est devenu une source de fierté pour l'émirat à l'échelle mondiale.

L'engagement de Doubaï en faveur du développement continu du secteur de l'économie, des infrastructures et des transports a eu le plus grand impact sur la position mondiale des Emirats arabes unis, avec 40% des dépenses totales. Cela témoigne de la volonté de l’émirat de faire face aux engagements futurs, de soutenir l’esprit d’entreprise et de créer un environnement d’incubation pour les microentreprises.

L’engagement de l’émirat à soutenir l’excellence, la créativité, l’innovation et la recherche scientifique dans les gouvernements se traduit par une allocation de 5% du total des dépenses de l’Etat pour améliorer les performances et instaurer une culture de l’excellence, de l’innovation et de la créativité.

Traduit par: Mervat Mahmoud

http://wam.ae/en/details/1395302730047

WAM/French