jeudi 09 février 2023 - 2:46:07 P.

Al Zeyoudi prie instamment les parlementaires de prendre davantage de mesures pour accélérer la transformation de l'énergie


DOUBAÏ, 10 janvier 2019 (WAM) - Le ministre du Changement climatique et de l’Environnement, Thani ben Ahmed Al Zeyoudi, a appelé les législateurs du monde entier à accélérer et à faire davantage adopter par leurs pays des solutions renouvelables.

S'adressant au Forum des législateurs de 2019, organisé aujourd'hui en prévision de la neuvième session de l'Assemblée de l'Agence internationale de l'énergie renouvelable, IRENA, qui se déroulera du 11 au 13 janvier à Abou Dhabi, M. Al Zeyoudi a déclaré: "En tant que législateurs, vous pouvez un rôle important pour soutenir l'avancement des technologies des énergies renouvelables et accélérer leur déploiement en contribuant à l'élaboration de cadres politiques et de capacités institutionnelles, ainsi qu'en encourageant les partenariats public-privé. "

Dans son allocution, le ministre a souligné que les énergies renouvelables avaient connu une croissance remarquable, surperformant les sources d'énergie conventionnelles ces dernières années.

"Les dernières statistiques de l'IRENA montrent que la production mondiale d'énergie renouvelable a augmenté de 6,7% en 2016.

Une grande partie de la nouvelle capacité provient maintenant des énergies renouvelables, ce qui constitue une étape importante dans la réalisation des objectifs climatiques de l’Accord de Paris et dans la réalisation du développement durable ", a-t-il ajouté.

En outre, la stratégie énergétique des Émirats Arabes Unis 2050 lancée en 2017 vise un mix énergétique comprenant 44% d'énergie renouvelable, 38% de gaz, 12% de charbon épuré et 6% d'énergie nucléaire d'ici 2050, ce qui permettra de réduire de 70% l'empreinte carbone du pays issue de la production d'énergie et réduire la consommation d'énergie résidentielle de 40%.

Pour atteindre ces objectifs ambitieux, le pays souhaite investir jusqu'à 163 milliards de dollars américains d'ici 2050. "

Expliquant la contribution des EAU au déploiement des énergies renouvelables au-delà de ses frontières, il a déclaré : "Afin de combler le déficit d’accès à l’énergie, les EAU ont financé des projets liés aux énergies renouvelables en Afrique et ailleurs par le biais du Fonds IRENA / ADFD, doté de 350 millions de dollars.

Depuis 2014, 21 projets d'énergie renouvelable ont été sélectionnés dans 20 pays, dont des projets d'énergie solaire photovoltaïque, de géothermie et de petites centrales hydroélectriques. "

Le Forum des législateurs IRENA 2019 s'est concentré sur le thème général des actions parlementaires visant à accélérer la transformation de l'énergie dans la réalisation de l'ODD 7, comme indiqué dans le Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations Unies.

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302731587

WAM/French