Abdallah ben Zayed: Les EAU se félicitent des efforts déployés pour désamorcer les tensions et maintenir la stabilité dans la région

ABOU DHABI, 9 juin 2019 (WAM) - Les Emirats arabes unis (EAU) se félicitent de tout effort visant à désamorcer la tension dans la région et se réjouissent de voir un Moyen-Orient calme, stable, développé et tourné vers l'avenir, a déclaré SA le Cheikh Abdallah ben Zayed Al Nahyane, ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale.

Cheikh Abdallah a fait ces remarques ce dimanche lors d'une conférence de presse conjointe avec Heiko Maas, ministre allemand des Affaires étrangères, actuellement en visite officielle aux EAU.

"La visite de Son Excellence Heiko Maas intervient à un moment où nous soulignons les 47 ans de relations entre les Emirats arabes unis et l'Allemagne. Nous avons discuté de relations bilatérales stratégiques et d'un certain nombre de problèmes régionaux", a-t-il déclaré.

"Il est bon de discuter avec nos amis allemands de divers problèmes liés aux pays de la région, tels que l'Iran, le Soudan, la Libye, le Yémen et la Palestine", a-t-il ajouté.

Cheikh Abdallah s’est réjoui de la première visite du ministre des Affaires étrangères allemand dans les Emirats arabes unis. Environ 500 000 Allemands se rendent dans le pays chaque année.

Au sujet de l'attaque de quatre pétroliers au large de Fujairah et dans les eaux territoriales des EAU, il a déclaré qu'il ne s'agissait pas seulement d'une attaque contre les EAU, mais également contre la sécurité maritime mondiale et les pays dont les navires battaient pavillon, tels que l'Arabie saoudite et Norvège.

"Lorsque l'attaque des navires a eu lieu, il y avait plus de 184 navires amarrés au large des côtes des Emirats arabes unis à Fujairah. Il s'agit du deuxième plus grand centre de soutage au monde après Singapour. C'est un port clé pour les navires qui accostent et se ravitaillent avant d'entrer dans le détroit d'Hormuz".

Il a poursuivi: " Cette attaque suscite de vives inquiétudes et une tension régionale. Pourtant, aux EAU, nous nous félicitons du rôle joué par nos amis allemands et les autres amis. Les Emirats arabes unis, la Norvège et l’Arabie saoudite, ainsi que d’autres partenaires des pays du Conseil de Coopération du Golfe (CCG), poursuivront leur collaboration pour enquêter sur cette affaire et informer le Conseil de sécurité de tout détail à l’avenir".

Cheikh Abdallah a déclaré que les Emirats arabes unis étaient attachés à l'accord conclu avec le Conseil de sécurité afin de maintenir les discussions sur cet attentat à huis clos pour le moment.

"Nous voulons être objectifs et professionnels dans la gestion de ce processus et laisser la décision à la communauté internationale", a-t-il réitéré.

A propos de la visite du ministre des Affaires étrangères allemand en Iran prévue demain et de l'accord sur le nucléaire iranien, le Cheikh Abdallah a déclaré: "Pour que tout accord (nucléaire) réussisse, nous estimons que les pays de la région doivent en faire partie. L’accord devrait couvrir des questions plus larges, qu’il s’agisse des missiles balistiques, du soutien du terrorisme et de l’ingérence dans les affaires internes d’autres pays".

"Bien entendu, nous ne faisons pas partie de l'accord, mais de nombreuses préoccupations régionales doivent être prises en compte".

Cheikh Abdallah a déclaré que la région avait connu de nombreux conflits et guerres ; maintenant, la diplomatie et le dialogue doivent avoir une chance.

"Plus important encore, nous devons donner de l'espoir, en particulier aux jeunes. Nous devons également redoubler d'efforts de la part de nos amis et alliés, l'Allemagne et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité, pour que le Moyen-Orient et le golfe Persique restent calmes, stables et développé".

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a déclaré que les EAU étaient un acteur essentiel et un acteur important dans le traitement des problèmes régionaux.

Le ministre Maas a salué la réaction des EAU aux attaques sur quatre pétroliers au large du port de Fujairah.

Il a déclaré que son voyage aux Emirats arabes unis visait à échanger des points de vue avec des acteurs régionaux influents sur la réduction de la tension actuelle dans la région. Toutes les parties, a-t-il souligné, doivent assumer leurs responsabilités et utiliser tous les moyens possibles pour éviter la "spirale de l'escalade". Il a indiqué que ses entretiens avec son homologue émirati avaient également porté sur la situation au Yémen. "Il est nécessaire que nous constations des progrès dans la mise en œuvre de l'accord de Stockholm qui est bloqué", a-t-il ajouté. Les EAU ont apporté des contributions et des jalons importants au processus politique au Yémen, notamment en ce qui concerne cet accord.

Il a souligné qu'il importait de saisir l'occasion de poursuivre le processus politique soutenu par l'ONU comme le seul moyen de parvenir à une solution durable.

Au sujet des développements actuels au Soudan, le haut diplomate allemand a déclaré qu'il devrait y avoir un retour rapide à la table des négociations, exprimant le soutien de l'Allemagne aux efforts de l'Union africaine à cet égard.

S'exprimant sur la question iranienne, le ministre allemand des Affaires étrangères a déclaré que l'Union européenne critiquait toujours le rôle de l'Iran en Syrie et au Yémen, ainsi que son programme de missiles balistiques. '' Nous croyons également au dialogue avec l'Iran ", a-t-il poursuivi.

Auparavant, Cheikh Abdallah s’était entretenu avec son homologue allemand sur les moyens de renforcer l’amitié et la coopération, ainsi que sur les derniers sujets d’intérêt commun régionaux et mondiaux.

Le ministre d'Etat Sultane ben Ahmad Sultane Al-Jaber et le vice-ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale dans le domaine politique, Khalifa Chahine Al-Marar, ont également assisté à la réunion.

Traduit par: Mervat Mahmoud.

http://wam.ae/en/details/1395302766910

WAM/French