Rapport de WAM: "L'Arabie Saoudite offre des services cinq étoiles aux pèlerins"


ABOU DHABI, 3 août 2019 (WAM) - Chaque saison du Hadj, le Royaume d’Arabie saoudite, KSA, consacre d’énormes ressources financières et humaines afin d'offrir aux pèlerins des services cinq étoiles qui leur permettent d’accomplir le rituel du hajj en toute sécurité.

Le Hajj est le cinquième pilier de l'islam et la démonstration la plus importante de la foi islamique.

L’Arabie saoudite considère que servir les invités d’Allah, Le Tout-Puissant, est un honneur, et allie de vastes ressources humaines et financières au bon déroulement du pèlerinage. Sous le règne du roi Abdel Aziz Al Saoud, père fondateur de la KSA, des milliards de dollars ont été dépensés pour agrandir la sainte mosquée de La Mecque et la mosquée du Prophète à Médine, ainsi que pour la mise en place d'aéroports modernes, de ports de mer, de routes et de résidences, de communications, d’hôpitaux et d’autres commodités modernes ainsi que de services de sécurité pour le confort des pèlerins.

Les autorités saoudiennes responsables du hajj ont annoncé qu'elles avaient achevé leurs préparatifs pour accueillir les pèlerins, leur fournir des services de classe mondiale et rendre leur voyage vers les terres saintes confortable, sûr et fructueux.

Les agences de sécurité ont annoncé qu'elles étaient prêtes à accueillir les pèlerins par des points d'entrée aériens, maritimes et terrestres.

La Direction générale de la défense civile a annoncé que plus de 33 départements ministériels et bureaux de consultants étaient impliqués dans les plans d'urgence du hajj de cette année afin de garantir les normes les plus strictes en matière de sécurité des pèlerins.

Elle a préparé plus de 17 000 membres du personnel de la défense civile, appuyés par 1 500 volontaires. Plus de 5 000 caméras dans les sanctuaires sacrés fournissent aux agences de sécurité une couverture complète pour gérer les foules de pèlerins afin d'éviter tout incident.

Sur le plan de la santé, les autorités saoudiennes ont placé des centaines d'hôpitaux et de dispensaires au service des pèlerins. Le ministère saoudien de la Santé a déclaré que quatre centres de santé dotés de personnel complet et bien équipé avaient été préparés à l'intérieur du sanctuaire sacré de La Mecque. Pour les cas d’urgence, les préparatifs comprenaient également 180 ambulances et six héliports.

Le ministère du Hajj et de la Omra a lancé une application de traduction destinée aux pèlerins non arabes afin de leur fournir des informations et des directives relatives au Hajj leur permettant d'accomplir leurs rituels religieux avec aisance et confort. Une autre application de carte numérique pour les lieux saints a également été mise à la disposition des pèlerins.

La mise en place de ces installations en soi ne garantit pas le succès du Hadj. Pour ce faire, le Royaume a mis en place une vaste organisation supervisée par le Comité suprême du Hadj, qui relève du gardien des deux saintes mosquées, le roi Fahd Ibn Abdel Aziz, qui se trouve traditionnellement à La Mecque pendant le pèlerinage.

Le comité cherche à coordonner les activités des différents ministères et agences du gouvernement et à prévenir les licenciements.

Chacune de ces organisations assume la responsabilité des projets relevant de son domaine de compétence. Par exemple, le ministère des Affaires islamiques, de la dotation, des appels et de l'orientation publie des brochures spéciales sur les rites du pèlerinage dans de nombreuses langues, pour les distribuer aux pèlerins.

Le ministère de la Santé supervise les services médicaux, tandis que le ministère de l'Information accueille des journalistes et des membres des médias d'autres pays pour couvrir le pèlerinage, tout en organisant des transmissions en direct des rituels par satellite dans le monde entier.

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302778480

WAM/French