Lot de suppositoires pour la constipation / Laxocodyl / provenant du marché émirati


ABOU DHABI, 18 août 2019 (WAM) - Le ministère de la Santé et de la Prévention (MoHAP) des Emirats arabes unis a publié ce dimanche une circulaire notant le retrait d'un lot de produit pharmaceutique en raison d'un étiquetage incorrect.

Selon le ministère, le «lot n 0093» de suppositoires de laxocodyle (10 mg) était incorrectement étiqueté, citant que le médicament était «pour les enfants» au lieu de «pour les adultes». Le MoHAP a expliqué que cet étiquetage incorrect pourrait entraîner une mauvaise posologie pour les enfants, entraînant des effets secondaires nocifs.

Les suppositoires de laxocodyle, fabriqués par Julphar Gulf Pharmaceutical Industries, seraient utilisés pour le traitement de la constipation pour adultes. Le médicament est enregistré auprès de la Drug Administration du MoHAP et sera retiré du marché des EAU, a précisé la circulaire du ministère.

Le ministère a ensuite conseillé à tous les praticiens de la santé de ne pas prescrire le médicament et a ordonné à toutes les pharmacies de ne pas dispenser le médicament et de renvoyer le lot au fournisseur.

Il a ensuite exhorté les membres du public à ne pas utiliser ce médicament et à s'en débarrasser, soulignant la nécessité pour les individus de revoir leur médecin ou leur professionnel de la santé pour avoir accès à des médicaments alternatifs.

La circulaire s'adressait aux directeurs des districts médicaux, des hôpitaux publics et privés, aux médecins, pharmaciens et assistants des pharmaciens, ainsi qu'aux directeurs de pharmacies publiques et privées, a indiqué le ministère, précisant que la circulaire était basée sur la loi fédérale n 04 de 1983 concernant la profession de pharmacien et les établissements pharmaceutiques. Il a également été publié conformément à la résolution ministérielle n 366 de 2010 régissant le retrait, la suspension ou la prévention de la circulation des produits pharmaceutiques et médicaux.

Le ministère a affirmé qu'il surveillait de près les usines pharmaceutiques locales et qu'en cas d'avertissement concernant tout médicament, il adressait immédiatement une circulaire à toutes les autorités de santé et aux autorités concernées ordonnant le retrait et l'élimination de ces produits afin de préserver la santé et la sécurité de la communauté.

Il a invité tous les fournisseurs, praticiens de la santé, pharmaciens et membres de la communauté à communiquer avec le ministère en cas d’effets secondaires résultant de l’utilisation du produit confisqué.

Traduit par: Mervat Mahmoud.

http://wam.ae/en/details/1395302780404

WAM/French