Les EAU deviennent membres de l'OIAC pour la cinquième fois consécutive


MONTRÉAL, 1er octobre 2019 (WAM) - Les Émirats arabes unis (EAU) ont été élus pour la cinquième fois consécutive membre au Conseil de l'Organisation internationale de l'aviation civile (OIAC).

Les EAU rempliront leur cinquième mandat au sein de l’organisation internationale après avoir remporté avec succès leur campagne de réélection mardi, recueillant 152 voix lors des réunions de la 40e session de l’OIAC, qui se dérouleront à Montréal (Canada) du 24 septembre au 4 octobre.

L'annonce a été faite aujourd'hui lors des réunions auxquelles ont assisté Sultane ben Saïd Al-Mansouri, ministre de l'économie et PDG de l'Autorité de l'aviation civile générale (AACG), l'ambassadeur des Émirats arabes unis au Canada, Fahad Al-Raqbani, et le directeur général de la GCAA, Seif Mohamed Al-Suwaidi en plus d'un certain nombre de hauts responsables de l’aviation civile des Émirats arabes unis.

L’OIAC est l’agence de l’aviation des Nations Unies. Le Conseil est l'organe directeur de l'OIAC.

"Ceci est considéré comme une réalisation majeure pour les EAU et son secteur de l'aviation civile avancé", a déclaré Al-Mansouri en soulignant "C’est un autre jalon qui renforce la position des EAU en tant que leader du secteur de l’aviation".

Il a ajouté que les EAU "s'engagent à continuer à travailler aux côtés de l'OIAC et de ses États membres pour mettre en œuvre d'importants changements afin de renforcer davantage le secteur de l'aviation en raison de son impact économique mondial.

"Cette composition renouvelée permettra de préserver les intérêts des EAU dans ce secteur essentiel et de stimuler sa croissance en contribuant efficacement au processus de prise de décision", a ajouté le ministre.

Les EAU avaient déjà été élus en 2007, 2010, 2013 et 2016.

Pour sa part, Seif Al-Suwaidi a déclaré que la réélection réussie témoignait des efforts inlassables déployés au cours des dernières années pour soutenir l'OIAC sur plusieurs fronts.

"Aucun effort n'a été épargné ces dernières années pour soutenir le secteur de l'aviation civile locale avec des cadres qualifiés dans toutes les spécialisations", a-t-il ajouté, réaffirmant la détermination des EAU à jouer un rôle influent dans la consolidation du secteur mondial de l'aviation civile en collaboration avec tous ses partenaires stratégiques et pays membres.

Les EAU reconnaissent l’importance de faire participer les ressources humaines nationales à l’avenir du secteur de l’aviation en renforçant leurs capacités de manière à faire face aux défis futurs.

Dans ce contexte, le programme national pour les futurs dirigeants de l'aviation civile a été lancé pour préparer les talents nationaux et les qualifier pour devenir de futurs leaders dans ce secteur.

Le programme, mis au point en collaboration avec le programme des dirigeants gouvernementaux des Emirats arabes unis au sein du cabinet du Premier ministre du ministère et des Affaires futures, et de l'AACG, vise à développer les capacités et les compétences des élèves de première et deuxième années du secteur de l'aviation civile des Émirats arabes unis âgés de 18 à 35 ans. Améliorer leur niveau de compétence et leur capacité, et leur assurer une progression de carrière pour les futurs postes de direction dans ce domaine, en plus de leur permettre de participer et de représenter les EAU à divers événements internationaux ainsi que dans les comités techniques nationaux et internationaux.

Les représentants de l’Expo 2020, à Doubaï, ont également profité des 40èmes réunions de l’OIAC pour promouvoir les trois sous-thèmes de l’exposition internationale de six mois: Opportunity, Mobility and Sustainability, ainsi que d’autres initiatives sous le thème principal: "Connecter les esprits, créer le futur".

L'Aviation Internationale pour la Consultation et la Formation (AICF) est une filiale de l'Autorité Général de l'Aviation Civile. Elle fournit des services de conseil et de formation sur la sécurité aérienne, la sécurité, les accords de transport aérien, le développement de l'entreprise, la planification stratégique et le développement organisationnel.

Ce centre de formation à la fine pointe de la technologie, remontant à trois ans, dispose d’un corps professoral hautement qualifié et expérimenté qui propose des programmes de formation en concurrence avec les institutions internationales.

Jusqu'à présent, la branche des services commerciaux des Emirats arabes unis de l'AACG des EAU a mené 80 programmes de formation pour plus de 1000 professionnels de l'aviation originaires des Emirats Arabes Unis et d'outre-mer.

En outre, les Émirats arabes unis ont également présenté un document de travail lors de la 40e assemblée sur l'autonomisation des femmes dans le secteur de l'aviation, où l'égalité des sexes a été soulignée, de même que les principales initiatives lancées par l'État dans ce domaine pour aider les femmes émiriennes à atteindre de nouveaux sommets dans le secteur de l'aviation.

La protection de l’environnement et le développement durable sont des éléments centraux de l’agenda politique des EAU. Le pays est activement engagé dans la stabilisation du système climatique mondial, comme en témoignent de nombreuses initiatives et des investissements substantiels dans des technologies et infrastructures améliorées.

La première politique environnementale pour les EAU a été lancée en 2012. La politique environnementale pour le secteur de l'aviation civile aux EAU est la première politique environnementale au niveau des États et elle affirme le rôle de l'OIAC dans la réduction de l'impact des émissions de l'aviation civile et du changement climatique. Il appelle à l'application de lois et de réglementations environnementales aux Émirats arabes unis et insiste sur le fait d'encourager les partenaires stratégiques à fournir régulièrement des rapports sur les performances environnementales.

La politique vise à encourager la formulation et l’adoption de politiques et de plans environnementaux par tous les partenaires stratégiques du secteur de l’aviation domestique, ainsi que l’application des meilleures pratiques fondées sur un impact économique rentable et positif.

La réélection des Émirats arabes unis au Conseil de l’OIAC est le résultat d’inlassables efforts qui ont commencé il y a plusieurs années alors que l'AACG cherchait à obtenir le soutien des organisations et des autorités gouvernementales impliquées dans l’aviation civile dans le monde. La croissance de l’industrie aéronautique des EAU au cours des dernières années est sans précédent. Les EAU continuent de générer des taux de croissance du trafic parmi les plus élevés au monde.

Les relations entre les Émirats arabes unis et l’OIAC remontent à 1972, l'année de leur adhésion officielle à l’OIAC. Depuis lors, les EAU participent activement aux comités, plans et initiatives de l’OIAC et ont été élus au Conseil de l’OIAC pour la première fois lors de la session précédente de 2007.

L'AACG a déclaré que les EAU avaient de nombreux facteurs à prendre en compte pour le siège du Conseil de l'OIAC. Il occupe la première position au niveau régional en termes de taille du secteur de l'aviation civile, avec une infrastructure de pointe traversant huit aéroports modernes à travers les Émirats arabes unis, en plus de quatre transporteurs aériens nationaux dans le monde, qui possèdent actuellement environ 497 avions.

Les EAU entretiennent d'étroites relations de travail avec l'OIAC pour promouvoir et soutenir les objectifs stratégiques de l'initiative de l'organisation "Aucun pays n'est laissé pour compte". Ils soutiennent la mise à niveau des normes de sûreté et de sécurité des États membres, les préparent aux audits de l'Organisation internationale de l'aviation et lancent des programmes de coopération internationale. Ce sont des programmes de bourses, Programme alimentaire mondial, Programme mondial de la jeunesse et programme de bourses CAE pour les Femmes en vol.

Les Émirats arabes unis fournissent également un appui technique et en matière de formation aux pays membres de l’OIAC et au groupe des États d’Amérique latine et d’Afrique du Sud, ainsi qu’à ses efforts de coordination et de coopération au niveau du Golfe.

Les EAU cherchent, par leur participation active aux activités de l’OIAC et par des contributions substantielles aux programmes de travail de l’organisation, à partager les enseignements tirés et l’expertise acquise.

Traduit par: Mervat Mahmoud.

http://wam.ae/en/details/1395302791434

WAM/French