Abou Dhabi émet des obligations à tranches multiples de 10,0 milliards $, démontrant ainsi la confiance des investisseurs


ABOU DHABI, 5 octobre 2019 (WAM) - Faisant preuve d'une grande confiance des investisseurs dans la solidité de ses fondamentaux en matière de crédit, l’Émirat d’Abou Dhabi, le 23 septembre 2019, a proposé avec succès une offre d’obligations internationales à tranches multiples de 10,0 milliards de dollars américains.

La transaction comprenait trois tranches: (i) 3,0 milliards $, soit 2,125%, à échéance en 2024, dont le prix de revient était de 65 points de base par rapport au Trésor américain; ii) 3,0 milliards $, 2,500%, dus en 2029, dont le prix est supérieur de 85 points de base aux bons du Trésor américain, et (iii) 4,0 milliards $, soit 3,125%, dus en 2049, dont le prix est supérieur de 110 points de base aux titres du Trésor américain.

Les obligations ont été bien reçues sur les marchés internationaux des capitaux d'emprunt, avec un carnet de commandes atteignant plus de 25 milliards de dollars américains, les commandes provenant de plus de 650 comptes uniques.

Le président du ministère des Finances d’Abou Dhabi, Jassem Mohamed Bu Ataba AlZaabi, a commenté le placement: "Le succès de cette émission témoigne de la confiance des investisseurs dans la stabilité économique et politique du gouvernement de l’Émirat d’Abou Dhabi et la solide situation en matière de crédit.

Nous sommes heureux de constater que le gouvernement émirat d’Abou Dhabi a obtenu les coupons les plus bas jamais enregistrés depuis sa première publication en 2007.

Le gouvernement de l'émirat d'Abou Dhabi a réussi à obtenir le coupon le plus serré des emprunts conventionnels de 5 ans, 10 ans et 30 ans.

Cela témoigne de la grande confiance des investisseurs dans le sage leadership de l’Émirat, sa stratégie de croissance ciblée et continue ainsi que ses hauts tampons. "

La confiance des investisseurs dans l’histoire de crédit du gouvernement de l’Émirat d’Abou Dhabi a été reflétée dans le carnet de commandes global, qui a dépassé les 25 milliards $ de plus de 650 comptes uniques.

Cette transaction marque la plus grosse tranche sur 30 ans du gouvernement de l'émirat d'Abou Dhabi et permet d'obtenir les envergures les plus serrés d'un souverain de la région MENA et le coupon le plus bas sur l'euro-obligation à 10 et 30 ans d'un émetteur de la région MENA depuis le gouvernement de l'émirat de la première émission d’Abou Dhabi en 2007.

Le gouvernement émirati d’Abou Dhabi reste le souverain le plus serré de la région MENA, soutenu par cette transaction extrêmement fructueuse, qui témoigne des solides bases du crédit du gouvernement émirati d’Abou Dhabi et de la confiance des investisseurs.

L'allocation géographique finale pour les obligations s'est établie à 78% parmi les investisseurs internationaux et à 22% parmi les investisseurs du Moyen-Orient.

L'allocation géographique finale pour les obligations à 5 ans était de 75% d'investisseurs internationaux (9% pour les investisseurs asiatiques, 30% pour les investisseurs européens et britanniques, 36% pour les investisseurs américains) et 25% pour les investisseurs de la région MENA.

L'allocation pour les obligations à 10 ans était de 68% d'investisseurs internationaux (9% pour les investisseurs asiatiques, 36% pour les investisseurs européens et britanniques, 23% pour les investisseurs américains) et 32% pour les investisseurs de la région MENA.

L'allocation pour les obligations à 30 ans était de 91% d'investisseurs internationaux (15% pour les investisseurs asiatiques, 31% d'investisseurs européens et britanniques, 45% pour les investisseurs américains) et 9% pour les investisseurs de la région MENA.

La répartition finale des types d’investisseurs pour les obligations à 5 ans était de 56% pour les gestionnaires de fonds, 36% pour les banques, 1% pour les fonds d’assurance et de retraite et 7% pour les autres.

La répartition finale des types d’investisseurs pour les obligations à 10 ans était de 50% pour les gestionnaires de fonds, 42% pour les banques, 5% pour les autres et 3% pour les fonds d’assurance et de retraite. La répartition finale des types d’investisseurs pour les obligations à 30 ans était de 71% pour les gestionnaires de fonds, 13% pour les fonds d’assurance et de retraite, 12% pour les banques et les entreprises et 4% pour les autres.

BNP Paribas, Citigroup, First Abu Dhabi Bank, HSBC, J.P. Morgan et MUFG étaient les chefs de file communs et les commanditaires, et Abu Dhabi Commercial Bank P.J.S.C. et SMBC Nikko étaient les cogestionnaires principaux de l’offre.

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302792321

WAM/French