La Russie veut satisfaire la demande d'importation de produits alimentaires des EAU, déclarent des experts


ABOU DHABI, 10 octobre 2019 (WAM) - La Russie envisage d’accroître ses exportations de produits agricoles vers les Émirats arabes unis (EAU) afin de tirer parti de son marché très réceptif et en croissance rapide pour les produits alimentaires, ont indiqué des responsables du commerce émiriens et russes.

Au cours des dernières années, la Russie a pris plusieurs mesures pour renforcer sa présence commerciale dans le secteur des Emirats arabes unis, notamment en ouvrant un bureau du représentant du commerce à l'ambassade de Russie à Abou Dhabi en 2017 et en inaugurant le Russian Food House (RFH) à Doubaï en 2019.

Omar Khan, directeur des bureaux internationaux à la Chambre de commerce de Doubaï, a déclaré à l’Agence de presse des Emirats (WAM) comment les EAU pouvaient tirer profit des exportations alimentaires russes. "Accueillant un secteur agricole en plein essor, la Russie poursuit activement ses efforts pour accroître ses exportations alimentaires au Moyen-Orient et Asie".

"Les EAU devraient bénéficier de cette tendance, car ils restent le centre de réexportation préféré pour les produits et les produits russes de la région, offrant aux exportateurs un accès à environ deux milliards de consommateurs sur les marchés environnants", a-t-il ajouté.

Selon le communiqué publié par le Russian Business Council (RBC), les entreprises russes manifestent un intérêt croissant pour les grandes expositions se déroulant à Doubaï tout au long de l'année, notamment avec Gulfood, qui a connu une participation accrue de la Russie cette année.

"En plus de l'immobilier, de la logistique, de l'aviation et de l'énergie, les Russes ont diversifié leur travail dans les EAU ... La Russie cherche également à augmenter ses exportations agricoles et industrielles vers les EAU", a déclaré le RBC à WAM.

"Les Emirats arabes unis accueillent des milliers de Russes et constituent toujours une destination attrayante pour les entreprises russes cherchant à pénétrer le marché régional", ajoute le communiqué.

En outre, a expliqué M. Khan, la Russie offre aux EAU un "potentiel commercial énorme" dans divers secteurs économiques. La Chambre de commerce de Doubaï œuvre actuellement à renforcer ces liens en ouvrant un bureau dans la région afin de déterminer les possibilités commerciales sur les marchés russe et eurasien.

"Le bureau international de la Chambre de commerce de Doubaï à Bakou, en Azerbaïdjan, joue un rôle crucial dans la recherche d'opportunités commerciales en Russie et sur d'autres marchés eurasiens et dans la promotion de Doubaï en tant que plaque tournante privilégiée des entreprises russes", a déclaré le ministre.

"Depuis que nous avons ouvert notre tout premier bureau international à Bakou il y a sept ans, le nombre d'entreprises russes enregistrées auprès de la Chambre de Doubaï a presque triplé pour atteindre 550 aujourd'hui".

Habitant une population cosmopolite et en croissance rapide, qui pousse de plus en plus la demande pour une gamme variée de produits alimentaires, les EAU constituent un marché favorable pour les exportations alimentaires russes, a déclaré Khan.

"Etant donné que les EAU importent plus de 85% de ses besoins alimentaires, le gouvernement tient beaucoup à diversifier ses marchés d'importation de produits alimentaires et à coopérer avec d'autres pays en matière de sécurité alimentaire", a-t-il expliqué.

"Les EAU disposent d'infrastructures de classe mondiale, d'excellentes installations logistiques et de zones franches attrayantes qui rendent le processus commercial efficace et rentable", a-t-il ajouté.

Il a ajouté que Doubaï était en même temps une plaque tournante des produits alimentaires du monde entier, qui étaient réexportés par l'émirat vers les marchés environnants du Conseil de Coopération du Golfe (CCG), d'Afrique et d'Asie.

"Près de 900 millions d’AED de produits agricoles et de produits alimentaires ont été exportés de Russie à Doubaï en 2018, tandis que plus de 104 millions d’AED de produits alimentaires russes ont été réexportés via l'émirat. Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour élargir cette portée et explorer de nouvelles catégories de produits", a-t-il déclaré.

Selon M. Khan, les EAU offrent de nombreux avantages et atouts concurrentiels, ce qui en fait un marché privilégié pour les entreprises russes.

"Comme ses plus de 40 zones franches offrant des services à valeur ajoutée, une participation étrangère à 100%, un environnement propice aux investisseurs, aucun impôt sur les sociétés et son industrie en pleine croissance, MICE [réunions, conférences et expositions], Doubaï accueillant certains de ses les plus grandes expositions et conférences du monde chaque année.

"Un autre facteur qui fait que les EAU sont une destination attrayante est son marché touristique en pleine expansion, qui devrait encore se développer dans un avenir proche, alors que le pays compte accueillir 20 millions de touristes pour l’Expo 2020", a-t-il déclaré.

Dans son dernier rapport annuel, le Ministère de l'économie des Émirats arabes unis a enregistré un volume total d'échanges commerciaux entre les Émirats arabes unis et la Russie en 2018 de 3,4 milliards de dollars. Les chiffres du ministère ont classé les produits du blé parmi les importations les plus importantes après les diamants, à 470 millions d’AED, suivis des produits à base de chocolat pour un montant de 400 millions d’AED.

Alexei Busev, directeur général d'INCONA, société de conseil pour les entrepreneurs en Russie et aux Emirats Arabes Unis, et exploitant de la société russe Food House, a déclaré que les fabricants russes avaient les capacités nécessaires pour répondre aux besoins alimentaires du marché émirien.

"Et avec le soutien de la Russian Food House à Doubaï, ils peuvent planifier une nouvelle expansion sur les marchés d'autres pays du CCG", a déclaré Busev, président de la Commission émirato-russe à la Chambre de commerce de Moscou.

La RFH a ouvert ses portes plus tôt cette année dans le but de promouvoir les produits alimentaires russes sur les marchés des EAU et du CCG. Il relie les entreprises russes avec les entreprises émiraties intéressées à acheter des produits tels que des confiseries, des céréales, des boissons non alcoolisées, des aliments pour bébés, du bœuf et du poulet. Il comprend un showroom des produits et une salle de dégustation.

En outre, bien que l'on ne pense pas que la Russie soit un producteur de produits halal, comme l'a expliqué Busev, avec environ 12 à 15 millions de musulmans vivant en Russie, "ils créent une demande importante de produits halal dans notre pays".

"Un autre facteur de croissance pour ce secteur en Russie est la popularité croissante de la nourriture halal chez les non-musulmans. Les clients associent la nourriture halal à une production de haute qualité et respectueuse de l'environnement. Elle gagne donc en popularité en Russie", a-t-il souligné.

Kirill Pushkarev, responsable de la presse du Groupe du Centre des exportations russes, a déclaré: "Nous développons activement notre coopération avec les EAU ... nous sommes certains que le hall d'exposition [RFH] contribuera à établir des contacts B2B prometteurs et promouvoir efficacement les produits russes tant aux Émirats arabes unis que sur les continents africain et asiatique".

Traduit par : Mervat Mahmoud.

http://wam.ae/en/details/1395302793802

WAM/French