Conférence sur le leadership du ministère de la Défense «La guerre au 21ème siècle» commence à Abou Dhabi

  • برعاية محمد بن راشد.. انطلاق مؤتمر وزارة الدفاع الرابع لحروب القرن الـ21 في أبوظبي
  • برعاية محمد بن راشد.. انطلاق مؤتمر وزارة الدفاع الرابع لحروب القرن الـ21 في أبوظبي
  • برعاية محمد بن راشد.. انطلاق مؤتمر وزارة الدفاع الرابع لحروب القرن الـ21 في أبوظبي
  • برعاية محمد بن راشد.. انطلاق مؤتمر وزارة الدفاع الرابع لحروب القرن الـ21 في أبوظبي
  • برعاية محمد بن راشد.. انطلاق مؤتمر وزارة الدفاع الرابع لحروب القرن الـ21 في أبوظبي
  • برعاية محمد بن راشد.. انطلاق مؤتمر وزارة الدفاع الرابع لحروب القرن الـ21 في أبوظبي
  • برعاية محمد بن راشد.. انطلاق مؤتمر وزارة الدفاع الرابع لحروب القرن الـ21 في أبوظبي

ABOU DHABI, 6 novembre 2019 (WAM) - Sous le haut patronage du vice-président, premier ministre et souverain de Doubaï, son altesse Cheikh Mohamed ben Rachid Al Maktoum, la quatrième Conférence annuelle sur le leadership : La guerre au 21ème siècle a débuté aujourd'hui sous le thème : "Gagner la guerre numérique".

La conférence se tiendra pendant deux jours au Centre des études et recherches stratégiques des Emirats et au Club des officiers des forces armées à Abou Dhabi.

Le ministre délégué aux Affaires de la Défense, Mohamed ben Ahmed Al Bowardi, a déclaré que les Émirats arabes unis étaient au premier rang des pays du Moyen-Orient et se classaient parmi les dix premiers pays dans le domaine des technologies de l'information numérique et du développement et de l'utilisation de l'intelligence artificielle.

"Nos dirigeants ont exploité le potentiel du pays pour développer et mettre à jour continuellement ces secteurs, soutenir la transformation des systèmes de ville intelligente via le Web et investir massivement dans le développement des technologies de l'IA et du numérique", a déclaré Al Bowardi.

"La quatrième révolution industrielle et ses développements technologiques sans précédent reposent sur les avancées du numérique et des sciences de l'information, qui ont débuté il y a plus de 30 ans.

Tous les développements clés dans le pays sont réalisés grâce à divers moyens et technologies numériques qui traitent des détails plus précis des affaires humaines privées, des affaires publiques et des affaires du gouvernement, y compris l'éducation, la recherche scientifique et les progrès financiers, économiques, commerciaux et industriels ", a dit Al Bowardi.

"Chaque jour, nous lisons des nouvelles sur Internet ou sur les sites officiels de certains pays, soit pour perturber et paralyser les services de base, soit pour nous espionner et pour voler ou manipuler des données confidentielles sur les opinions et comportements des citoyens et de leurs décisions, notamment en influençant les élections nationales ", a ajouté Al Bowardi.

La conférence mettra l'accent sur les risques posés par les guerres numériques et leur impact sur la sécurité nationale. Il vise également à relever les défis les plus graves auxquels sont confrontés les pays liés aux guerres numériques.

Étaient présents à la conférence Omar ben Sultan Al Olama, ministre adjoint chargé de l'intelligence artificielle, Seif Sultan Al Aryani, secrétaire général du Conseil suprême de sécurité nationale, le lieutenant général Dahi Khalfan Tamim, chef adjoint de la police et de la sécurité publique à Dubaï, le général Eissa Seif ben Abalan Al Mazrouei, chef d'état-major adjoint des forces armées des Émirats arabes unis, Matar Salim Ali Al Dhahiri, sous-secrétaire au ministère de la Défense, Mansour Ibrahim Al Mansouri, directeur général du Conseil national des médias, NMC, Dr. Nasser Al Ahbabi, directeur général de l’Agence spatiale Emirates, hauts fonctionnaires, experts et universitaires.

Omar ben Sultan Al Olama a déclaré que les technologies et les outils des guerres futures sont en constante évolution, ajoutant que même si leurs types et leurs utilisations sont variés, la plupart d'entre eux dépendent entièrement ou en partie des réseaux et des systèmes informatiques.

Le secteur aérospatial des EAU est vital et est considéré comme un moteur du développement économique et social durable. C'est un secteur diversifié et pionnier, en croissance rapide et continue.

Les activités et les capacités spatiales jouent un rôle essentiel dans le soutien à la sécurité nationale des États.

Le responsable de la stratégie et de la gouvernance du groupe Etisalat, Khalifa Hassan Al Chamsi, a évoqué le paradoxe de la numérisation dans un monde de plus en plus connecté.

Le professeur Ernesto Damiani, directeur principal de l'Institut de l'intelligence artificielle et des systèmes intelligents, professeur de génie électrique et d'informatique à l'Université Khalifa, a déclaré que la première génération de systèmes d'intelligence artificielle, associée à des systèmes de consultation entre humains, a déjà démontré son potentiel dans diverses opérations sur le terrain depuis la seconde guerre du Golfe.

Ces systèmes ont amélioré la rapidité avec laquelle les décisions opérationnelles sont prises et la qualité de leurs résultats, mais pas leur nature.

Les EAU continuent de bâtir un État intelligent fondé sur les technologies numériques et l'intelligence artificielle et adhèrent à son droit légitime de défendre sa sécurité et ses acquis nationaux contre diverses menaces, notamment le cyberespace et le développement de ses capacités humaines.

Le ministère de la défense continue à s’acquitter de toutes ses tâches nationales et à sensibiliser le public aux dangers de la guerre numérique et à soutenir les efforts internationaux visant à enrayer la course internationale à la militarisation de l’espace.

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302800678

WAM/French