Mohamed ben Rached lance Dubai Future District, un fonds d'un milliard d'AED pour stimuler la nouvelle économie


DOUBAI, 14 janvier 2020 (WAM) - Le Vice-président, Premier ministre et Gouverneur de Doubaï, Son Altesse le Cheikh Mohamed ben Rached Al Maktoum, a annoncé aujourd'hui lors de la deuxième réunion du Conseil de Doubaï, qu'un nouveau quartier sous le nom de "Dubai Future District" dédié à la nouvelle économie prendra forme à Doubaï.

Le Dubai Future District verra le Centre mondial du commerce de Doubaï (CCMD), Emirates Towers et le Centre International Financier de Doubaï (CIFD), directement connectés via un pont, ce qui en fera le plus grand quartier du Moyen-Orient dédié au développement de la nouvelle économie.

Son Altesse a également annoncé le lancement d'un fonds de 1 milliard d'AED pour soutenir les entreprises de la nouvelle économie qui opéreront à partir du Dubai Future District, et qui ont le potentiel et la clairvoyance nécessaires pour stimuler la nouvelle économie de Doubaï et contribuer à renforcer la position de l'émirat en tant que destination privilégiée pour les talents et les entrepreneurs mondiaux, grâce à de nombreuses initiatives et projets visant à faire de Doubaï un lien pour les affaires et un environnement d'investissement intégré qui offre des installations exceptionnelles.

Le nouveau quartier, avec le nouveau fonds, fournira un financement sans précédent, des facilités et options législatives aux entreprises.

Alors qu'il présidait la deuxième réunion du Conseil de Doubaï, le Cheikh Mohamed ben Rached a déclaré: "Doubaï deviendra la capitale mondiale de la nouvelle économie. La nouvelle économie sera un objectif majeur du programme de 50 objectifs que nous cherchons à atteindre dans le prochain cinq ans. Le Conseil de Doubaï s'attachera à ouvrir de nouveaux secteurs économiques à l'émirat et à transformer ses secteurs existants".

Son Altesse a ajouté: "Nous visons un changement majeur dans le commerce extérieur de Doubaï par la stimulation et la revitalisation avec le développement continu de tous ses outils logistiques, législatifs et de services, en plus de construire de nouveaux partenariats internationaux".

"Les nouveaux bureaux de Doubaï pour la promotion du commerce et du tourisme seront basés dans le monde entier, et l'unification des efforts extérieurs produira de meilleurs résultats pour l'économie de Doubaï", a expliqué le Cheikh Mohamed ben Rached, ajoutant: "J'ai demandé que des messages soient envoyés à tous des directeurs de services publics et des personnalités de l'émirat à me soumettre directement des propositions de développement pour réaliser des transformations positives sur notre chemin".

Son Altesse a affirmé: "2020 sera le début d'un énorme saut de développement, et c'est l'année qui nous conduira à la prochaine décennie avec force".

Les directives du Gouverneur de Doubaï incluaient la fixation d'un nouvel objectif d'augmenter le volume du commerce extérieur non pétrolier à 2 000 milliards d'AED au cours des cinq prochaines années. Son Altesse a confié au président du groupe et PDG de DP World, Sultane Ahmed ben Sulayem, la responsabilité de gérer ce dossier en ouvrant de nouveaux marchés étrangers pour l'émirat, en développant le système logistique et en renforçant la compétitivité des exportations locales. Cela se fera en formant un comité pour gérer ces responsabilités et atteindre les objectifs souhaités par toutes les méthodes promotionnelles.

Le comité est chargé de présenter un plan dans les 30 jours suivant sa création pour explorer les possibilités d'ouvrir de nouveaux marchés pour le commerce extérieur de Doubaï, d'établir des partenariats internationaux stratégiques, d'améliorer la compétitivité des exportations locales, de créer de nouveaux secteurs d'exportation, de développer le système logistique à Doubaï , et renforcer les capacités des compagnies maritimes internationales gérées par l'émirat.

Lors de la réunion du Conseil de Doubaï, Son Altesse a déclaré que les efforts étrangers de promotion et de marketing de Doubaï dans les secteurs du commerce, du tourisme et de l'investissement devraient s'unir en créant 50 bureaux à travers le monde pour promouvoir Doubaï dans les domaines commercial, touristique et de l'investissement.

Ces bureaux fourniront des centres unifiés pour servir les investisseurs mondiaux, les innovateurs, les commerçants, les touristes et les talents.

Ils travailleront également à renforcer la présence internationale de Doubaï, à réduire les coûts opérationnels étrangers, à doubler les efforts de promotion mondiale, à stimuler les produits de base, les services, les connaissances, les exportations culturelles et créatives de Doubaï, à augmenter les revenus touristiques, d'investissement, financiers et de connaissances de l'émirat, et à attirer des talents et des étudiants.

L'initiative de Dubai Future District sert de cadre à de nombreux projets conjoints qui seront lancés conformément au document du 4 janvier 2020 annoncé par Son Altesse le Cheikh Mohamed ben Rached Al Maktoum, et dans lequel il s'est engagé à continuer à travailler sur le développement de l'émirat en accueillant des talents nationaux et internationaux, en construisant de nouveaux partenariats qui créent des opportunités d'emploi et financent des entrepreneurs et des startups, et en adoptant des initiatives qui facilitent la création de nouvelles entreprises et le lancement d'idées innovantes pour concevoir l'économie de demain.

Dix initiatives seront lancées au cours de la période à venir pour soutenir l'économie de demain en offrant un environnement d'investissement, technologique, législatif, de services et d'habilitation attractif qui est le meilleur de son genre dans la région et dans le monde.

La première initiative est le Fonds de l'Economie Future de Doubaï, un fonds d'un milliard d'AED dédié aux futurs entrepreneurs de l'économie de Doubaï et de la région en fournissant toutes sortes de soutien et d'installations dont les startups technologiques ont besoin à leurs débuts.

Le fonds vise à renforcer la position de Doubaï en tant que destination privilégiée pour créer de futures entreprises économiques, augmenter la contribution des entreprises de la nouvelle économie au PIB, créer des emplois et soutenir le secteur privé et les investissements étrangers dans les futures entreprises économiques de Doubaï.

Office of Future Economy Companies est la deuxième initiative, dans laquelle un bureau pour les futures entreprises de l'économie sera créé et chargé de délivrer des visas de résidence spéciaux de cinq ans aux futurs entrepreneurs. Il délivrera également des licences pour des projets innovants, fournira des services bancaires aux futurs entrepreneurs de l'économie, offrira des services juridiques de classe mondiale aux entrepreneurs et offrira des espaces de travail flexibles, des services de formation et des ateliers.

La troisième initiative concerne les licences législatives pour innover et expérimenter les technologies de la future économie. Dans le cadre de cette initiative, les futurs entrepreneurs économiques pourront obtenir des licences législatives pour tester leurs innovations dans des zones désignées qui serviront de zones pilotes, par le biais du laboratoire législatif et du district 2071. Ces zones pilotes contribueront à soutenir l'économie de l'émirat de Doubaï.

Des exemples de zones pilotes d'innovation comprennent une zone d'essai de voiture autonome, une zone d'essai de drone à usage civil, une zone d'essai d'IA dans les hôpitaux et une zone d'essai de réalité augmentée et virtuelle dans les centres commerciaux.

Quatrième sur la liste est la baisse des prix des logements pour les futurs pionniers de l'économie. Dans le cadre de cette initiative, les futurs entrepreneurs de l'économie peuvent profiter des options de logement disponibles à un prix unitaire inférieur à 3 000 dirhams par mois. À cette fin, le district 2071 s'associera à des promoteurs immobiliers pour offrir des options de logement au prix ciblé.

Alors que la cinquième initiative verra une plate-forme unifiée pour le financement et la consultation des futurs entrepreneurs de l'économie. Grâce à cette initiative, un espace sera alloué au sein du district 2071 en tant que plate-forme unifiée pour de nombreux entrepreneurs, experts et investisseurs dans la future économie, afin que les futures entreprises de l'économie puissent obtenir le financement et les consultations nécessaires pour démarrer et développer leurs activités via cette plate-forme.

Un nouvel échange pour les futures entreprises de l'économie est la sixième initiative. Sous l'égide du DIFC, une bourse de valeurs allouée aux futures entreprises de l'économie leur permettra d'obtenir des financements et de lever des capitaux dans un système plus flexible.

Afin d’obtenir des financements et de réduire la charge des procédures initiales d’offre publique, la bourse vise à fournir l’infrastructure nécessaire aux futures sociétés de l’économie, à motiver les investisseurs et le trading de leurs actions, tout en facilitant les modes de vente de leurs parts d’investissement.

La septième initiative verra la formation du plus grand espace pour les incubateurs et accélérateurs des futures entreprises économiques. Cet espace sera le plus grand incubateur de ce type dans la région MENA pour accompagner les futures entreprises de l'économie dans leurs premières étapes de création, en proposant des formations à l'innovation et en développant des prototypes, en plus de permettre de bénéficier du réseau de partenaires et des équipements disponibles.

Le Centre de recherche de l'économie de Future - la huitième initiative - contribuera à la conception de la recherche appliquée à travers plusieurs laboratoires spécialisés (dans le domaine de la robotique, de l'intelligence artificielle, etc.) afin que le centre forme une plateforme de recherche scientifique et de coopération conjointe avec secteurs public et privé.

Dans le cadre des centres, des exemples de laboratoires spécialisés sont le Robotic Systems Lab, qui vise à soutenir et à unifier les efforts des principales entités dans le développement de l'informatique et de la robotique pour les secteurs public et privé.

La neuvième initiative verra la sortie des futures entreprises d'économie des universités nationales. Un programme visant à consolider la culture de l'entrepreneuriat et à encourager les étudiants des universités publiques et privées du pays à créer des entreprises économiques, afin que les étudiants en phase d'accélération puissent travailler à transformer leurs idées innovantes en futures entreprises économiques.

Le programme offrira de nombreux services pour soutenir les étudiants innovants, y compris l'attribution d'espaces de travail, le mentorat et l'orientation, la fourniture de matériel pédagogique, ainsi que la possibilité d'obtenir des subventions et des financements du gouvernement et d'organismes privés.

Enfin, des conférences internationales sur l'économie et les entreprises du futur verront le Dubai Future District accueillir les événements et conférences internationaux les plus importants visant à fournir des plateformes mondiales aux futurs dirigeants de l'économie pour communiquer, explorer les perspectives de croissance et présenter leurs projets à un un public plus large.

Le projet Dubai Future District comprend trois zones importantes à Doubaï: Le Centre de commerce mondial de Doubaï, Emirates Towers et le Centre International Financier de Doubaï, qui ont tous contribué depuis leur création à de grands succès dans l'économie de Doubaï et des Émirats arabes unis. Ces zones seront reliées par un pont inspiré du Musée du futur.

L'intégration du Centre de commerce mondial de Doubaï, d'Emirates Towers et du Centre International Financier de Doubaï fera de Dubai Future District le plus grand secteur d'innovation du monde, consolidant ainsi le leadership de Doubaï en tant que plus grand centre économique de la région, et offrant plus d'opportunités de réussite aux entrepreneurs qui sont à la recherche de croissance et d'expansion sur les marchés du Moyen-Orient, d'Asie et d'Afrique.

Traduit par: Mervat Mahmoud.

http://wam.ae/en/details/1395302816140

WAM/French