Dana Gas:"Le COVID-19 n'a pas affecté les opérations ni la production"


CHARJAH, 22 mars 2020 (WAM) - Dana Gas a déclaré que ses installations, ses opérations et sa production n'avaient pas été affectées par le coronavirus COVID-19.

Dans un communiqué publié dimanche, la société a déclaré que ses installations et ses opérations d'exploration et de production dans la région du Kurdistan en Irak et en Egypte restent pleinement opérationnelles et que la production n'a pas été affectée par la pandémie.

Le gaz naturel représente 75% de la production de la société, qui est vendue dans le cadre de contrats de vente de gaz à long terme, avec des prix fixes à ses gouvernements hôtes.

Le bilan reste solide, avec un solde de trésorerie à la fin de 2019 de 425 millions de dollars, a noté Dana Gas, ajoutant qu'il "n'a pas besoin de fournir des fonds d'investissement pour ses plans de croissance dans la région du Kurdistan en Irak.

La production actuelle s'élève à 400 MMscf /ré."

Lors de sa dernière réunion, le conseil d'administration de Dana Gas a convenu de recommander aux actionnaires un dividende en espèces de 5,5 d'AED par action pour l'exercice clos le 31 décembre 2019. Il sera proposé aux actionnaires lors de l'assemblée générale du 14 avril 2020.

Le PDG de Dana Gas, Patrick Allman-Ward, a déclaré: "Dana Gas a réalisé une solide performance financière et opérationnelle en 2019. Cette solide performance s'est poursuivie jusqu'en 2020.

La santé et le bien-être de notre personnel sont notre première priorité et nous continuons à prendre des mesures en ce qui concerne à la pandémie de COVID-19 pour assurer leur bien-être tout en permettant à nos opérations de se poursuivre sans interruption. "

"L'environnement actuel de bas prix du pétrole exerce une pression sur l'ensemble du secteur de l'industrie, mais Dana Gas est naturellement couvert contre les bas prix du pétrole en raison de notre gamme de produits et de nos accords de vente de gaz à long terme à des prix stables", a-t-il expliqué, ajoutant: "Nous sommes également chanceux d'opérer dans des environnements à faible coût et nous avons maintenu une approche disciplinée de contrôle des coûts depuis la dernière baisse des prix en 2014. "

Allman-Ward a poursuivi: "Nous examinons actuellement les dépenses discrétionnaires et nous prendrons les mesures appropriées si le prix du pétrole reste bas. La recommandation d'un dividende en espèces par le Conseil reflète la solidité de notre situation financière et opérationnelle et les perspectives à long terme de l'entreprise. "

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302832202

WAM/French