jeudi 06 août 2020 - 5:53:04 P.

Les programmes spatiaux des EAU renforcent l’avance de l’Asie dans la 4e révolution industrielle

  • 1486657790201398248
  • jana-jpg1a
  • china_satellite_w900

ABOU DHABI, 29 juillet 2020 (WAM) - Les programmes spatiaux des Émirats arabes unis (EAU), en particulier le lancement réussi de sa mission Mars, donneront un coup de fouet au leadership de l'Asie dans la quatrième révolution industrielle et feront des Émirats "un acteur majeur dans le développement du développement pays du monde entier", a déclaré le chercheur principal à l'Académie diplomatique des Émirats (EDA), à Abou Dhabi, le Dr. Narayanappa Janardhan à l'agence de presse des Emirats (WAM).

«Les Asiatiques mènent la course en ce qui concerne la quatrième révolution industrielle [4IR] dans laquelle la technologie spatiale joue un rôle central. La Chine, l'Inde, la Corée du Sud et le Japon sont à l'avant-garde, et les Émirats arabes unis les ont rejoints avec leurs programmes spatiaux réussis», a indiqué le Dr. Narayanappa Janardhan.

La 4IR est une révolution technologique qui fusionne les technologies physiques, numériques et biologiques afin de fournir des produits et services sans précédent dans des secteurs nouveaux et émergents.

"Les Émirats arabes unis deviendront un pionnier parmi les principaux pays asiatiques et leur "politique d’orientation vers l’Est" aidera également à développer davantage les liens avec ces pays", a-t-il ajouté dans une interview accordée à WAM.

Comme WAM l'a rapporté au cours des deux dernières semaines, la Chine, l'Inde, la Corée du Sud et le Japon, ainsi que les États-Unis, la Russie et l'Union européenne, ont apprécié la mission émiratie sur Mars et ont exprimé leur vif intérêt pour le développement de la coopération avec les EAU dans le secteur spatial.

Diplomatie spatiale L'universitaire a ajouté que l'espace est utilisé comme outil diplomatique au 21ème siècle et que dans le cadre de la `` diplomatie spatiale '', il y aura de plus en plus de liens entre les pays asiatiques [et d'autres pays en développement à travers le monde également] qui font progresser la cause de la quatrième révolution industrielle.

«Vous avez déjà vu que de nombreux projets emblématiques et méga qui auraient autrement été alloués à des pays occidentaux dans le passé sont désormais tous attribués à des pays asiatiques. Par exemple, je veux dire 5G [réseau mobile de 5e génération] développé par la société chinoise Huawei », a poursuivi le Dr. Janardhan, qui possède 25 ans d'expertise régionale dans l'analyse des partenariats multidimensionnels en évolution entre les pays du Golfe et l'Asie.

"La Chine a, récemment, lancé son dernier satellite pour contrer le GPS [Global Positioning System, un système mondial de navigation par satellite] appartenant au gouvernement américain et le pays est maintenant complètement hors du réseau GPS", a-t-il souligné.

La croissance de l’espace et de l’Asie Il faisait référence au fait que la Chine a réussi à mettre en orbite le satellite final de son système de navigation BeiDou-3 en juin, faisant ainsi progresser le pays en tant que puissance majeure dans l'espace car il ne dépend plus du GPS. Le réseau de 10 milliards de dollars est composé de 35 satellites et offre une couverture de navigation mondiale.

Cette quatrième révolution industrielle à la pointe de la technologie spatiale est au cœur de la croissance des économies asiatiques, a fait remarquer M. Janardhan.

"L'Inde construit et lance des satellites pour de nombreux autres pays. Peut-être que les EAU pourraient également emboîter le pas, en utilisant le potentiel commercial et de développement du secteur spatial", a-t-il déclaré.

"Donc, tout le concept de diplomatie spatiale est allé au-delà du simple fait d'être un outil diplomatique, mais il est également devenu un outil économique majeur", a souligné l'universitaire.

"Parce que la technologie spatiale va aider les économies asiatiques à continuer de croître avec D2H [Direct to Home - un service indien de diffusion directe par satellite], la télémédecine, la télé-éducation, [et d'autres outils pour] les secours en cas de catastrophe, l'agriculture, la pêche et cartographie des ressources naturelles car ce sont des conditions essentielles pour les pays en développement", a-t-il expliqué.

Les EAU et les pays en développement "Avec leurs programmes spatiaux réussis pour offrir de tels services, les EAU seront un acteur majeur dans le développement des pays en développement à travers le monde", a souligné le Dr. Janardhan.

"En fin de compte, l'avenir ne sera pas seulement une question de relations bilatérales. Il s'agit de liens multilatéraux. Donc, si vous regardez les politiques étrangères des pays du Golfe, il ne s'agit pas seulement de coopérer avec un autre pays, mais ils coopèrent avec un autre pays dans un pays tiers", a-t-il dit.

L'Arabie saoudite faisant partie de l'initiative chinoise La Ceinture et la Route à Duqm à Oman, et les Émirats arabes unis et l'Arabie saoudite participant au corridor économique Chine-Pakistan en sont des exemples majeurs, a expliqué l'universitaire.

Liens multilatéraux "Les EAU et l'Inde ont signé un accord pour examiner des projets de développement en Afrique, principalement liés à la télé-éducation et à la télémédecine", a-t-il déclaré.

"La technologie spatiale est donc au cœur de tout cela. Tout est question du monde numérique. Plus vous avancez, les EAU seront à l'avant-garde de la transition de l'économie actuelle vers une économie numérique", a-t-il noté.

"Si les EAU s'associent à certains des principaux pays asiatiques, ils deviendront une partie prenante très importante dans le développement de nombreux autres pays en développement", a réitéré le Dr. Janardhan.

«Voilà comment tout cela s’intègre», a-t-il déclaré à propos du lancement réussi par les Émirats arabes unis de la mission Mars, Hope Probe, qui a décollé du centre spatial japonais de Tanegashima le 20 juillet.

Dernières missions sur Mars Hope Probe parcourrait 493,5 millions de km sur sept mois pour atteindre l'orbite de Mars en février 2021, coïncidant avec les célébrations du jubilé d'or des Émirats arabes unis pour marquer l'union historique des Émirats.

Une fois que la sonde Hope atteindra Mars avec succès, les EAU rejoindront le club exclusif des astronautes qui ont atterri sur Mars, aux côtés des États-Unis, de la Russie, de l'Union européenne et de l'Inde.

La Chine a lancé sa première mission de rover sur Mars le 23 juillet, qui devrait arriver en orbite autour de la planète rouge en février 2021.

L'Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace (NASA) des États-Unis lancera son prochain rover sur Mars le jeudi 30 juillet, qui atterrira dans le cratère Jezero de la planète rouge le 18 février 2021.

Traduit par: Mervat Mahmoud.

http://wam.ae/en/details/1395302858965

WAM/French