jeudi 06 août 2020 - 5:35:30 P.

Le DG FANR: Le démarrage réussi de l'unité 1 de la centrale nucléaire de Barakah est une étape historique dans la mise en œuvre du programme d'énergie nucléaire pacifique des EAU

vidéo photos

ABOU DHABI, 1er août 2020 (WAM) - Le directeur général de l'Autorité fédérale de régulation nucléaire (FANR), Christer Viktorsson, a salué le démarrage réussi de l'unité 1 de la centrale nucléaire de Barakah comme l'étape la plus historique, la plus nationale et la plus novatrice à ce jour dans la mise en œuvre du programme d'énergie nucléaire pacifique des Émirats arabes unis.

La réalisation de cette étape alors que le monde est sous l'impact de la pandémie du virus corona, COVID-19, est un succès significatif pour les EAU et les responsables du projet, a déclaré Viktorsson dans une interview à l'agence de presse des Emirats, WAM.

Il a affirmé que la FANR s'est strictement engagée à respecter toutes les mesures réglementaires et de précaution obligatoires durant cette phase dans la centrale nucléaire de Barakah.

Viktorsson a parlé du rôle de la FANR dans le développement de la centrale nucléaire de Barakah depuis la réception de la demande de permis d'exploitation en 2015 pour l'unité 1 de la centrale nucléaire de Barakah, en notant que la FANR a continué ses contrôles et inspections réglementaires intensifs pour assurer la conformité de la centrale avec toutes les exigences réglementaires jusqu'à la délivrance du permis d'exploitation de l'unité 1 en février qui autorise la Nawah Energy Company, Nawah, à mettre en service et à exploiter la centrale Barakah-1.

La mission de la FANR est de superviser les opérations de la centrale nucléaire de Barakah afin d'assurer la protection du public, de l'environnement et des travailleurs de la centrale. Nous le faisons par des inspections et en donnant des autorisations, ainsi nous avons donné en février 2020 l'autorisation à la Nawah Energy Company, Nawah, de démarrer l'unité 1 de la centrale nucléaire de Barakah, car celle-ci a été finalisée. Nous leur avons également donné l'autorisation de commencer à charger du combustible nucléaire. Lorsqu'ils ont chargé le combustible nucléaire, nous étions là pour superviser que tout était fait conformément aux instructions et à la permission que nous avons donnée à Nawah", a expliqué Viktorsson.

Depuis lors, ajoute-t-il, un certain nombre de tests ont été prescrits par la FANR pour s'assurer que les systèmes, en particulier les systèmes de sécurité, fonctionnent conformément à ce que nous avons approuvé et qui correspond aux normes internationales les plus élevées.

Nous avons donc été présents tout le temps avec des inspecteurs résidents et des équipes d'experts pour superviser la période de tests.

La FANR poursuit ses activités et son mandat pendant toute la durée de la pandémie COVID-19.

Nous avons travaillé depuis chez nous et nous avions aussi des inspecteurs résidents à la centrale nucléaire de Barakah tout le temps, car le travail à la centrale s'est poursuivi pendant la pandémie, bien que, compte tenu des mesures de précaution prescrites par le gouvernement et la FANR, nous avons suivi toutes les directives qui venaient du gouvernement et nous sommes assurés que nous restions en sécurité.

Notre rôle s'est donc poursuivi, car il est essentiel pour protéger le public, l'environnement et le personnel.

Nous avons continué à travailler pour assurer la sûreté, la sécurité et d'autres opérations". Il a ajouté : ''Le temps est maintenant venu de passer à ce que nous appelons la criticité et ce que nous suivons maintenant est la deuxième période de tests, où la puissance sera augmentée, diminuée et augmentée à nouveau. Pendant quelques mois, nous allons poursuivre ces tests afin de nous assurer que tout est sûr avant de passer à la production commerciale, lorsque l'électricité sera livrée à nos foyers et à l'industrie du pays". Notre rôle va continuer. Notre rôle pendant la phase de construction était de nous assurer que la centrale électrique a été construite en toute sécurité, conformément aux meilleures pratiques internationales et à ce que nous avons approuvé. Maintenant, une nouvelle phase va commencer lorsque la centrale électrique commencera à fonctionner et à produire de l'électricité. Nous serons là pour veiller à ce que cela se fasse en toute sécurité. Les opérateurs ont certaines instructions et procédures et nous serons là pour veiller à ce qu'ils suivent ces procédures et pour assurer la sécurité de chacun", a-t-il affirmé.

En ce qui concerne les ressources humaines, il a déclaré : "Pour l'instant, nous avons six inspecteurs en permanence sur le site de Barakah, qui y vivent et y travaillent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour s'assurer que le travail se poursuit dans les délais prévus à la centrale nucléaire. Ils supervisent en permanence le travail quotidien à la Nawah. En outre, nous avons une cinquantaine d'experts au siège à Abou Dhabi, ils soutiennent les inspecteurs résidents par des conseils d'experts. Nous envoyons également des équipes du siège pour aller vérifier certaines choses sur place afin de soutenir les inspecteurs résidents". Les inspecteurs résidents sont à la fois émiratis et étrangers. Nous veillons à ce que les compétences et les connaissances des pays étrangers soient transférées aux inspecteurs émiratis et nous avons eu beaucoup de succès", a conclu le chef de la FANR.

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302859667

WAM/French