lundi 18 janvier 2021 - 2:52:36 P.

Chef de l'ADGM: La pandémie de COVID-19 nous a donné une occasion sans précédent de nous préparer, de nous réinventer pour un avenir numérique


ABOU DHABI, 25 novembre 2020 (WAM) -- La signature des accords d'Abraham a ouvert la possibilité de créer un corridor d'investissement et de FinTech passionnant entre Israël - la nation des start-ups, et les EAU - la plaque tournante des start-ups pour la région MENA, a déclaré Ahmed Ali Al Sayegh, ministre d'État et président du Abu Dhabi Global Market, ADGM, dans son discours d'ouverture au deuxième jour du 4ème Festival FinTech Abu Dhabi 2020.

Plus de 130 dirigeants de FinTech du monde entier se réunissent ici pendant deux jours pour discuter de certaines des questions et des opportunités les plus urgentes auxquelles FinTech et les économies seront confrontés au cours de la prochaine décennie.

La pandémie COVID-19, a déclaré Al Sayegh, a retardé les plans et continuera à tester la résilience et la capacité d'adaptation aux changements. Pourtant, 2020 nous a également donné le temps de faire une pause, de repenser et d'adopter de nouvelles perspectives. Une chance de revoir, de transformer et d'améliorer les propositions de valeur pour nos économies et de le faire d'une manière efficace, inclusive et durable.

A mon avis, la pandémie nous a donné une occasion sans précédent de nous préparer et de nous réinventer pour un avenir numérique. L'économie numérique est une économie qui catalyse une croissance et un impact social plus importants en atteignant des objectifs financiers durables, l'égalité des sexes et l'inclusion financière". Dès le début, nous, à Abu Dhabi Global Market, ADGM, avons intégré les technologies et la numérisation dans la construction de notre écosystème et le développement de nos activités. Dans le cadre de notre stratégie commerciale, nous permettons aux innovateurs et aux entrepreneurs d'Abou Dhabi, à commencer par FinTechs, d'obtenir le soutien nécessaire pour innover dans un but précis - plus précisément, pour soutenir la croissance et avoir un impact sur les économies", a-t-il noté.

Nous avons vu comment l'innovation a la capacité de donner du pouvoir à des vies - indépendamment de la race et de la nationalité, et FinTech interagit avec toutes les industries en créant une synergie et de la valeur. L'ADGM, a-t-il poursuivi, a continuellement introduit des réglementations solides et des solutions innovantes qui permettent l'intermédiation financière, attirent plus de liquidités et d'investissements, et ancrent l'écosystème technologique dans les EAU et dans la région.

Malgré le climat difficile de cette année, le nombre de start-ups technologiques au sein de l'ADGM a augmenté de 80 % pour atteindre 291, et les activités de capital-risque ont triplé par rapport à l'année dernière. Cela est dû au fait que notre communauté est bien soutenue par notre large éventail de régimes de licences pour les innovateurs technologiques et les activités de financement". Le président de l'ADGM a annoncé quelques nouvelles initiatives que l'ADGM a prises pour soutenir davantage les plans numériques et économiques des Émirats arabes unis et d'Abou Dhabi.

Tout d'abord, l'une des initiatives les plus intéressantes que nous lançons est le développement de la plate-forme ADGM Digital Lab, soutenue par l'initiative Ghadan 21. Le laboratoire numérique, en collaboration avec les parties prenantes fondatrices, notamment la Banque centrale des EAU, la First Abu Dhabi Bank, la Abu Dhabi Commercial Bank et la Abu Dhabi Islamic Bank, offre un environnement numérique sûr et fiable dans lequel FinTechs peut créer et tester des solutions avec les institutions financières pour répondre aux problèmes et défis du monde réel, avec la participation et l'engagement directs des régulateurs". Le laboratoire numérique permettra le prototypage rapide et l'adoption de solutions numériques qui peuvent aider les entreprises à surmonter leurs difficultés ou à exploiter de nouvelles opportunités de marché. Afin de fournir une plate-forme sécurisée qui favorise la collaboration dans le laboratoire numérique, l'ADGM a publié un ensemble d'orientations réglementaires sur les normes API basées sur les meilleures pratiques internationales"''. Nous publierons et solliciterons les réactions de l'industrie sur une proposition de nouveau cadre, afin de réglementer les FinTechs qui veulent travailler avec des institutions financières dans les domaines de la banque et de la finance ouvertes. En outre, la Banque centrale des EAU et l'ADGM vont co-organiser un programme de bac à sable dans le laboratoire numérique, qui permettra aux banques agréées par les EAU de tester les propositions FinTech sous la supervision conjointe de la Banque centrale et de l'ADGM, a-t-il conclu.

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302889979

WAM/French