jeudi 30 juin 2022 - 10:53:58 P.

Les EAU participent à la réunion du FMI sur les répercussions du COVID-19

  • image 1
  • image 2

ABOU DHABI, 5 avril, 2021 (WAM) – Le Ministre d'Etat aux Affaires Financières, Obaid Humaid Al Tayer, a récemment participé à la réunion qui a été tenue par la Directrice Générale du Fonds Monétaire International (FMI), Kristalina Georgieva, avec les gouverneurs de la région MENA, de l'Afghanistan et du Pakistan en marge des réunions de printemps 2021 du FMI et de la Banque Mondiale.

La réunion s'est déroulée virtuellement et a permis de discuter des derniers développements liés à la pandémie de COVID-19 et de ses répercussions sur divers secteurs économiques mondiaux.

Le gouverneur de la Banque centrale des Émirats arabes unis, Abdelhamid Saïd, ainsi que les ministres des finances, les gouverneurs des banques centrales et les dirigeants des institutions financières régionales de la région MENA, de l'Afghanistan et du Pakistan ont participé à la réunion.

Dans son discours, M. Al Tayer a salué les efforts déployés par le FMI pour atténuer les répercussions de la crise sanitaire mondiale sans précédent. Il a souligné l'importance de cette réunion en tant que plateforme pour partager des points de vue et concevoir des solutions saines et efficaces pour atténuer les répercussions de la pandémie et parvenir à une reprise économique post-pandémie.

M. Al Tayer a noté que la voie de la reprise économique nécessitera de garantir un déploiement efficace, abordable et équitable des vaccins, en particulier pour les pays à faible revenu. Cela pourrait accélérer le rythme du développement économique et de la reprise mondiale et empêcher une nouvelle détérioration de l'économie.

Il a déclaré : "Aux EAU, nous avons récemment lancé notre stratégie industrielle révisée, qui vise à augmenter la contribution des activités manufacturières de 126 % au cours des dix prochaines années. Dans ce contexte, nous avons étendu nos capacités pharmaceutiques à des niveaux de production de masse et avons commencé à produire le vaccin Hayat-Vax des EAU pour le COVID-19, avec pour objectif de produire 200 millions de doses par an.

Actuellement, les EAU se classent au deuxième rang mondial dans la campagne de vaccination contre le COVID-19, avec 84 doses administrées pour 100 personnes dans les EAU."

En ce qui concerne la politique budgétaire et monétaire, M. Al Tayer a déclaré : "Il est impératif d'adopter une approche opportune et délicate de la normalisation des politiques et du dénouement des mesures d'expansion budgétaire et monétaire. Tout resserrement rapide des conditions financières mondiales aura un impact sévère sur les marchés émergents et les économies en développement. Le rôle du Fonds à cet égard sera crucial, tant en termes de coordination avec les banques centrales que d'élaboration d'une stratégie de communication globale avec les membres et les marchés mondiaux."

Pour cette période critique, Al Tayer a énoncé les priorités des EAU. Il a déclaré : "Tout d'abord, les Émirats arabes unis se classent désormais au premier rang de la région dans le rapport 2021 sur l'écart mondial entre les sexes. A cet effet, nous reconnaissons l'importance du programme mondial d'inclusion et nous continuerons à donner la priorité à ces objectifs.

Deuxièmement, nous sommes fiers d'avoir accueilli la première entreprise technologique basée aux Émirats arabes unis à être cotée à la Bourse de New York. Il ne s'agit pas seulement d'une démonstration de l'engagement des Émirats arabes unis en faveur de la transformation numérique, mais aussi d'une déclaration sur la force de l'économie numérique des Émirats, dans laquelle les services et les exportations fournis par voie numérique font partie intégrante.

"C'est un élément clé, car la numérisation s'est avérée être un puissant catalyseur pour soutenir la productivité pendant l'épidémie, ce qui a réaffirmé l'importance d'un secteur TIC compétitif soutenu par une infrastructure numérique résiliente et sécurisée. Enfin, nous restons fortement motivés par notre vision de rester flexibles et adaptables, et à cette fin, nous avons dédié un rôle de niveau ministériel avec un mandat pour développer une vision du rôle futur du gouvernement à la lumière de ces priorités déclarées."

Al Tayer a remercié Kristalina Georgieva, directrice générale du FMI, pour son leadership durant cette crise, et a anticipé une plus grande coopération entre le FMI et sa région.

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302924418

WAM/French