samedi 17 avril 2021 - 9:15:35 P.

Les stocks de produits pétroliers au port de Fujairah /EAU/ atteignent leur niveau le plus élevé depuis cinq semaines


FUJAIRAH, 7 avril, 2021 (WAM/ S&P Platts) – Les stocks de produits pétroliers au port de Fujairah dans les EAU ont atteint leur plus haut niveau depuis cinq semaines, en raison d'une augmentation record des fiouls pour la production d'électricité et les soutes maritimes.

Les stocks totaux s'élevaient à 20,77 millions de barils au 5 avril, soit une hausse de 7,7 % par rapport à la semaine précédente et le niveau le plus élevé depuis le 1er mars, selon les données de la Fujairah Oil Industry Zone publiées mercredi en exclusivité pour S&P Global Platts.

Les stocks de distillats lourds, qui comprennent le fuel pour la production d'électricité et les soutes maritimes, ont augmenté de 36 % au cours de la même période pour atteindre 11,211 millions de barils, soit le niveau le plus élevé depuis le 18 janvier.

Les fournisseurs de combustibles de soute basés à Fujairah ont confirmé, au cours de la semaine qui s'est terminée le 3 avril, leur capacité à proposer à nouveau des combustibles de soute marins à faible teneur en soufre pour des dates de livraison rapides, après que l'approvisionnement national ait été compromis au début du mois de mars lorsque la raffinerie d'Uniper Energy, d'une capacité de 80 000 b/j, a subi une panne inattendue dans la semaine du 7 mars, entraînant l'arrêt des deux unités de traitement du brut.

En réponse à l'insuffisance de l'offre, au moins trois Suezmax en provenance d'Europe et de la Méditerranée transportant du fuel à faible teneur en soufre à destination de Singapour ont été détournés vers Fujairah, selon les traders.

Le relâchement de l'offre a également permis à l'écart entre les évaluations du combustible marin à 0,5 % de soufre de Singapour et de Fujairah de redevenir positif à 2,88 $/mt le 30 mars, selon les données de Platts.

L'écart a depuis légèrement augmenté pour s'établir à 4,73 $/mt le 6 avril.

"Les prix des soutes de Fujairah ont atteint une prime considérable par rapport à ceux de Singapour le mois dernier, mais le resserrement de l'offre s'est atténué depuis le redémarrage de la raffinerie d'Uniper", a déclaré Alex Yap, analyste principal chez Platts Analytics à Singapour. "Nous assistons donc à un certain retour à des niveaux de stocks plus normaux".

Les approvisionnements en fioul sont nécessaires avant la grande saison électrique du Moyen-Orient, lorsque la demande de climatisation atteint des sommets.

Lorsque l'OPEP et ses partenaires ont brusquement accepté, le 1er avril, d'assouplir leurs quotas et d'ajouter plus de 2 millions de b/j sur le marché d'ici juillet, le ministre saoudien de l'énergie, le prince Abdelaziz ben Salman, a déclaré que la consommation intérieure de brut au Moyen-Orient devrait augmenter avec la demande de climatisation en été, de sorte qu'une grande partie de la production saoudienne retrouvée ne sera pas exportée.

L'année dernière, l'utilisation directe par l'Arabie saoudite du brut brûlé pour la production d'électricité a commencé à augmenter d'un mois sur l'autre en avril et a atteint un pic pour l'année en août, selon la Joint Organisations Data Initiative.

Les stocks de distillats moyens tels que le carburéacteur, le gasoil et le kérosène sont tombés à 3,348 millions de barils au 5 avril, en baisse de 5 % par rapport à la semaine précédente et au plus bas depuis le 13 avril 2020. Les distillats légers, dont l'essence et le naphta, ont chuté de 17 % pour atteindre 6,211 millions de barils, soit le niveau le plus bas depuis le 9 novembre 2020.

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302925088

WAM/French