dimanche 25 septembre 2022 - 3:30:06 M

Les EAU commencent les 50 prochaines années avec des records du monde, des investissements majeurs et des plans stratégiques


ABOU DHABI, 28 décembre 2021 (WAM) - Les moteurs de l'économie des Émirats arabes unis (EAU) en 2021 comprenaient cinq piliers clés, qui sont le lancement d'une stratégie industrielle d'une valeur de 300 milliards d'AED, le début des échanges de pétrole brut de Murban, le lancement du premiers projets des « Projets des 50 », l'Expo 2020 Doubaï, et l'annonce par le Président Son Altesse Cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyane de la réforme législative la plus importante de l'histoire du pays qui comprenait plus de 40 lois.

En 2021, les Émirats arabes unis ont progressé au niveau des indices de compétitivité mondiaux et l'annonce de grands projets d'investissement et de plans stratégiques pour parvenir à un développement durable dans de multiples secteurs, conformément aux normes internationales.

Dans ce rapport, l'Agence de presse des Emirats (WAM) met en évidence les principaux projets économiques et d'investissement de 2021, lorsque les Émirats arabes unis ont annoncé le lancement de projets visant à doubler les investissements du pays et la valeur du commerce extérieur, à renforcer la contribution du secteur industriel et réaliser des gains économiques à long terme dans tous les secteurs, ainsi que le lancement de l'Expo 2020 Doubaï, le plus grand événement international en 2021.

Les indicateurs de croissance Malgré la persistance de la pandémie de COVID-19 et ses retombées dans tous les secteurs, les Émirats arabes unis ont continué à transformer les défis en opportunités, faisant de 2021 une étape importante de leur histoire, notamment en termes de croissance économique, en raison de la vision stratégique et de l'approche proactive du pays.

En octobre 2021, un rapport de la Banque centrale des Émirats arabes unis sur le deuxième trimestre 2021 a mis en évidence une augmentation du PIB réel de 2,1%, soutenue par la croissance du PIB non pétrolier de 3,8%, malgré la baisse du PIB pétrolier.

En 2021, les transporteurs nationaux des Émirats arabes unis, Emirates, Etihad Airways, Flydubai, Air Arabia, Wizz Air Abu Dhabi et Air Arabia Abu Dhabi, ont enregistré une croissance significative des taux d'occupation des vols et des vols internationaux, parvenant à rétablir les vols vers près de 500 destinations dans 110 pays.

L'Autorité générale de l'aviation civile (GCAA) a annoncé une augmentation du taux moyen du trafic aérien aux Émirats arabes unis, passant de 1 238 mouvements fin 2020 à 1 538 mouvements en septembre 2021, soit une augmentation d'environ 24,5%.

Les Émirats arabes unis ont dépassé 152 indices mondiaux et se sont classés parmi les cinq premiers pays du monde sur 274 indices. Il figurait également parmi les dix premiers pays dans 425 indices mondiaux, selon l'Annuaire de la compétitivité mondiale 2021, où les Émirats arabes unis étaient classés au premier rang dans plusieurs secteurs économiques dans les domaines de la finance et de la fiscalité, de l'économie, des technologies de pointe et de l'énergie.

De plus, les Émirats arabes unis se sont classés au premier rang régional et parmi les principaux pays du Global Findex de la Banque mondiale.

Les projets clés Les principaux projets et plans économiques annoncés par les EAU en 2021 comprenaient une stratégie industrielle visant à porter la contribution du secteur au PIB national à 300 milliards d’AED, contre 133 milliards d’AED, et un plan visant à doubler la valeur du commerce extérieur à 3 billions d’AEDON au cours de la même période, soit une augmentation de 1,5 billion d’AED, en plus de maintenir une production économique annuelle supérieure à 1,5 billion d’AED et d’investir près de 600 milliards d’AED dans les énergies renouvelables pour atteindre la neutralité climatique d’ici 2050.

Les objectifs économiques du pays comprenaient également la production de recettes économiques d’un montant de 200 milliards d’AED par le biais du programme ferroviaire des Émirats arabes unis, qui comprenait des investissements d’un montant de 50 milliards d’AED, et l’approbation d’un budget fédéral de 290 milliards d’AED pour la période 2022-2026, augmentant la contribution du Programme national de la valeur dans les pays de 22 milliards d’AED à 55 milliards d’AED d’ici 2025, doublant les investissements étrangers dans le pays à 1 billion d’AED en neuf ans, soit une augmentation de 550 milliards d’AED, et atteindre une augmentation annuelle de 45 milliards d’AED des exportations sur 10 marchés étrangers grâce au Programme 10x10.

Les plans et les objectifs Les plans économiques et les ambitions des Émirats arabes unis annoncés pour la période à venir incluent la stimulation et la diversification des opportunités dans plusieurs domaines tels que l’intelligence artificielle (IA), l’économie numérique, l’économie circulaire, l’innovation, l’espace, la santé, l’agriculture, les industries avancées, les secteurs de la santé et de l’alimentation, et l’adoption de modèles économiques innovants, en ligne avec les nouvelles tendances mondiales.

Les initiatives annoncées reposaient sur des études approfondies de la situation mondiale pour façonner l’orientation stratégique des EAU, y compris les développements technologiques rapides et leur impact sur les secteurs économiques et les emplois traditionnels, les changements sociaux qui se produisent à l’échelle mondiale et les transformations structurelles qu’ils entraînent dans les dépenses de consommation.

Ces initiatives ont coïncidé avec le lancement du Rapport sur la compétitivité mondiale 2021, où le pays a mené la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) pour la cinquième année consécutive, se classant neuvième parmi les dix pays les plus compétitifs du monde. Dans le rapport, les Émirats arabes unis se sont classés au premier rang mondial dans 22 indices, parmi les cinq premiers pays dans 62 indices et parmi les dix premiers dans 120 indices, sur un total de 335 indices dans le rapport.

En outre, la reprise de conférences et d’expositions après la pandémie ont eu lieu en 2021, d’autant plus que l’Expo 2020 de Doubaï a apporté des contributions sans précédent en termes de dynamisme du secteur, malgré la mise en œuvre de mesures strictes de santé et de sécurité.

Les divers projets Le 22 mars 2021, les Emirats Arabes Unis ont lancé leur stratégie industrielle, intitulée "Opération 300 milliards d’AED", pour faire passer la contribution du secteur industriel au PIB de 133 milliards d’AED à 300 milliards d’AED au cours des 10 prochaines années. La stratégie comprenait 17 initiatives visant à atteindre ses objectifs d’ici 2031.

Le 29 mars 2021, la Compagnie pétrolière nationale d'Abou Dhabi (ADNOC) et l’Intercontinental Exchange (ICE) ont officiellement annoncé le début de la négociation du pétrole brut phare des Émirats arabes unis, Murban, en tant que contrat à terme sur la nouvelle bourse de matières premières ICE Futures Abu Dhabi (IFAD).

Cette réalisation historique et stratégique a renforcé la stature des EAU, en particulier de l’émirat d’Abou Dhabi, en tant que centre énergétique pionnier, et a confirmé le rôle central de l’ADNOC en tant que contributeur clé à la réalisation des objectifs économiques du pays.

Le programme 10x10 Le 5 septembre 2021, la première série de projets et d’initiatives stratégiques des Projets des 50 a été lancée et incluait le programme 10x10 visant à augmenter de 10 % par an les exportations du pays sur dix marchés clés ; la Chine, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l'Italie, la Russie, la Pologne, le Luxembourg, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et l'Indonésie.

Le projet vise à atteindre une croissance de 14 % de l’investissement étranger direct (IED) cumulé d’ici 2030, ainsi qu’une croissance de 24 % de l’IED dirigé vers les pays ciblés d’ici 2030.

Un e-portail, Invest.ae, a également été lancé pour servir de hub pour toutes les entités locales liées à l’investissement et 14 entités économiques étatiques, leur permettant de présenter toutes les opportunités d’investissement à travers les EAU.

Le Sommet Émirates sur l'investissement Les Émirats Arabes Unis ont également annoncé le Sommet Emirates sur l’investissement, un sommet mondial qui reliera les fonds d’investissement aux secteurs public et privé, afin de générer des opportunités d’investissement qui attireront 550 milliards d’IDE aux Émirats Arabes Unis au cours des neuf prochaines années.

Prévu pour le premier trimestre de 2022, le sommet vise à établir des partenariats durables entre les secteurs public et privé.

La Campagne économique mondiale Le 6 septembre 2021, les Émirats arabes unis ont dévoilé une campagne économique mondiale, intitulée 'United Global Emirates', pour promouvoir le pays en tant que plaque tournante majeure pour les entreprises, les talents et les investissements étrangers.

Le Réseau des champions 4.0 Entre-temps, le 12 octobre 2021, le ministère de l’Industrie et des Technologies avancées a signé des mémorandums d’entente avec 12 entités industrielles pour former le réseau Champions 4.0, qui vise à lancer le programme nouvellement annoncé de la quatrième révolution industrielle, connu sous le nom de "Industrie des EAU 4.0". Le programme vise à accroître la productivité industrielle de 30 % et à ajouter 25 milliards d’AED au PIB du pays sur 10 ans.

Le commerce extérieur De plus, le commerce extérieur non pétrolier des Émirats arabes unis a enregistré une croissance de 27% au premier semestre 2021 par rapport à la même période en 2020, marquant une augmentation de 6% par rapport au premier semestre 2019.

Les données officielles préliminaires ont indiqué que le commerce extérieur non pétrolier du pays était évalué à quelque 900 milliards d'AED au premier semestre 2021, tandis que ses exportations non pétrolières ont augmenté au cours de la même période pour atteindre 170 milliards d'AED, atteignant une croissance de 44% par rapport au premier trimestre de 2020.

La réforme législative majeure En novembre 2021, le Président Son Altesse Cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyane a approuvé le plus grand projet d'élaboration de lois fédérales de l'histoire du pays, qui comprenait plus de 40 lois visant à améliorer l'environnement économique et les infrastructures d'investissement du pays, à maintenir la sécurité et la stabilité de la communauté et à préserver les droits des individus et des institutions.

Les modifications comprenaient le développement d'une structure législative qui comprend des lois couvrant l'investissement, les secteurs commerciaux et industriels ainsi que les entreprises, ainsi que la réglementation et la protection de la propriété industrielle, du droit d'auteur, des marques, du registre du commerce, des transactions électroniques et des services de confiance. Elles comprennent également une loi sur l'entrée et le séjour des étrangers et des dispositions unifiées sur les conditions de travail, en plus des lois relatives à la sécurité communautaire, telles que la loi sur le crime et le châtiment, la loi sur la sécurité en ligne et les lois réglementant la production, la vente et la consommation de stupéfiants et de substances psychotropes.

Le Plan d'ADNOC Le 1er décembre 2021, un plan d'affaires et des dépenses d'investissement (CAPEX) sur cinq ans de 466 milliards d'AED (127 milliards de dollars) pour 2022-2026 afin de lui permettre d'étendre sa capacité de production en amont et son portefeuille en aval ainsi que son activité de carburants à faible émission de carbone et ambitions énergétiques.

La campagne World's Coolest Winter Le 18 décembre 2021, la deuxième saison de la campagne "World's Coolest Winter" a été lancée pour mettre en valeur les attractions des EAU auprès des résidents et des touristes.

Traduit par: Mervat Mahmoud.

https://wam.ae/en/details/1395303006781

WAM/French