mercredi 06 juillet 2022 - 11:52:19 M

Le Communiqué conjoint de la réunion Quint sur le Yémen publié le 26 janvier 2022


LONDRES, 27 janvier 2022 (WAM) -- La réunion Quint sur le Yémen, qui s'est tenue à Londres le 26 janvier 2022, a publié le communiqué commun suivant: 1. De hauts représentants des gouvernements d'Oman, d'Arabie saoudite, des Émirats arabes unis, du Royaume-Uni et des États-Unis d'Amérique se sont réunis le 26 janvier 2022 pour discuter de la situation au Yémen. L'envoyé spécial de l'ONU, Hans Grundberg, a été chaleureusement accueilli en tant qu'invité à la réunion.

2. Le Quint a réaffirmé l'importance d'une solution politique urgente et globale au conflit. Il a également souligné le soutien aux efforts déployés par l'envoyé spécial des Nations unies (UNSE) pour atteindre cet objectif, notamment par la reprise des pourparlers politiques. Il a appelé les dirigeants des parties yéménites au conflit à s'engager de manière constructive avec l'envoyé spécial des Nations unies au moment où il approfondit ses consultations avec eux.

3. Le Quint a fermement condamné les attaques répétées des Houthis contre des civils au Yémen, y compris le personnel local des États-Unis à Sanaa, et la poursuite de leurs attaques terroristes odieuses contre le Royaume d'Arabie saoudite et plus récemment les Émirats arabes unis. Ces actions entravent les efforts de paix et exacerbent les souffrances. Le Quint a réaffirmé que le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations constitue l'une des menaces les plus graves pour la paix et la sécurité internationales, et a souligné la nécessité de tenir les auteurs d'actes de terrorisme responsables et de les traduire en justice.

4. Le Quint a exprimé son soutien total à l'Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis ainsi qu'à leurs préoccupations légitimes en matière de sécurité nationale et a appelé à la fin immédiate des attaques des Houthis. [Le Quint a reconnu le droit légitime de l'Arabie saoudite et des Émirats arabes unis à se défendre contre les attaques terroristes conformément au droit international,] [et conformément au droit international humanitaire, y compris en prenant toutes les précautions possibles pour éviter les dommages aux civils].

5. Le Quint a, en outre, condamné la saisie du navire Rwabee au large des côtes du Yémen, soulignant le risque important que représentent les Houthis pour la sécurité maritime des navires dans le golfe d'Aden et la mer Rouge.

6. Le Quint a discuté de la fourniture illicite par l'Iran de missiles et d'armements avancés aux Houthis, en violation des résolutions 2216 et 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies.

7. Le Quint a discuté de la grave crise humanitaire au Yémen et a convenu que le maintien d'un soutien direct à l'aide humanitaire et au développement dans le pays est essentiel, y compris la protection de la sécurité des travailleurs humanitaires. Les principales voies d'accès humanitaire doivent être protégées afin d'atténuer les risques d'escalade de la crise humanitaire.

8. Le Quint a reconnu que la crise économique au Yémen exacerbe la souffrance humanitaire et a souligné l'importance d'un soutien économique supplémentaire de la part de la communauté internationale pour stabiliser l'économie du Yémen, associé à des réformes essentielles pour améliorer la transparence financière.

9. Le Quint a également discuté de la nécessité de trouver une solution urgente au problème du FSO SAFER et a appelé les Houthis à permettre à l'ONU d'accéder au navire afin de procéder à une évaluation du pétrolier.

10. Le Quint a convenu de se réunir régulièrement pour coordonner une réponse à la crise du Yémen et soutenir l'envoyé spécial des Nations unies au Yémen.

Traduit par: Mervat Mahmoud.

https://wam.ae/en/details/1395303015446

WAM/French