mercredi 29 juin 2022 - 7:24:08 M

L'Azerbaïdjan, riche en pétrole, veut être un exportateur net d'énergies renouvelables avec le soutien des EAU: Le ministre de l'Énergie


ABOU DHABI, 19 mai 2022 (WAM) - Un Azerbaïdjan riche en pétrole veut être un exportateur net d'énergies renouvelables, a déclaré le ministre de l'Énergie de la République d'Azerbaïdjan, Parviz Shahbazov à l'Agence de presse des Emirats (WAM), ajoutant que le partenariat du pays d'Asie du Sud-Ouest avec les Emirats arabes unis (EAU) jouera un rôle crucial dans ce voyage ambitieux.

"L'Azerbaïdjan est traditionnellement un producteur et exportateur de pétrole et de gaz, ainsi qu'un exportateur net d'électricité.

Maintenant, nous développons de manière dynamique les sources d'énergie renouvelables. Avec nos partenaires, dont les Émirats arabes unis, nous allons être un pays qui exportera également de l'énergie verte à l'avenir", a déclaré M. Parviz Shahbazov.

L'ancienne république soviétique, bordée par quatre pays - la Russie, la Géorgie, l'Arménie et l'Iran, et la mer Caspienne, abrite le premier puits de pétrole au monde, creusé au milieu des années 1800.

Des plans ambitieux pour les énergies renouvelables L'Azerbaïdjan s'est maintenant lancé dans un voyage ambitieux de production d'énergies renouvelables, a souligné Shahbazov.

"Nous venons tout juste de jeter les bases d'une nouvelle centrale solaire. Il s'agit du premier projet d'énergie renouvelable à l'échelle industrielle avec des investissements à 100 % des Émirats arabes unis", a déclaré le ministre à WAM en marge du Congrès mondial des services publics à Abou Dhabi la semaine dernière, où il était conférencier.

M. Shahbazov faisait référence à la centrale photovoltaïque (PV) Garadagh Solar de 230 mégawatts (MW) en Azerbaïdjan, en cours de construction par Masdar, basée à Abou Dhabi, l'une des principales sociétés d'énergie renouvelable au monde. Masdar a annoncé le début officiel de sa construction en mars 2022, qui est le premier projet d'énergie solaire indépendant basé sur des investissements étrangers en Azerbaïdjan.

Masdar a signé des accords pour développer le projet Garadagh, situé à neuf kilomètres au nord-ouest de la colonie d'Alat, en avril 2021, l'usine devant entrer en service commercial en 2023.

Un projet financé par les Émirats arabes unis pour alimenter 110 000 foyers Le projet contribuera à produire un demi-milliard de kilowattheures d'électricité par an, suffisamment pour répondre aux besoins de plus de 110 000 foyers. Il réduira également les émissions de plus de 200 000 tonnes par an et créera des emplois précieux.

Le Fonds d'Abou Dhabi pour le développement (ADFD), l'institution de financement du développement des Émirats arabes unis qui pilote le développement durable au pays et à l'étranger, est un partenaire financier clé pour le projet et tient à soutenir davantage l'Azerbaïdjan dans ses efforts pour atteindre les objectifs en matière d'énergies renouvelables.

Masdar a également signé des accords liés au développement de projets d'énergie propre supplémentaires à travers l'Azerbaïdjan.

Le ministre de l'Énergie a poursuivi : "Nous allons poursuivre cette coopération fructueuse avec les Émirats arabes unis à l'avenir".

Renouvellement de l'objectif 2030 pour les énergies renouvelables Interrogé sur les objectifs de l'Azerbaïdjan en matière d'énergies renouvelables, M. Shahbazov a déclaré : "Nous allons augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique jusqu'à 30 % d'ici 2030. Cependant, ce n'est pas non plus l'objectif ultime. Je suis sûr que nous allons, dans les années à venir, revoir cet objectif. Peut-être allons-nous améliorer la cible".

L'Azerbaïdjan a un potentiel d'énergie solaire estimé à 23 040 mégawatts (MW), selon l'Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA).

Élaborant sur la coopération avec les Émirats arabes unis, le ministre a déclaré : "Nous sommes dans des discussions très intensives sur une participation plus large et complète des Émirats arabes unis dans notre secteur de l'énergie. Nous avons des plans très ambitieux à réaliser avec les Émirats arabes unis".

Compte tenu des excellentes relations entre les dirigeants des deux pays, il a souligné : "Nous voulons coopérer encore plus étroitement, et je suis sûr que nous aurons une coopération très complète dans le secteur de l'énergie dans les années à venir".

Traduit par: Mervat Mahmoud.

http://wam.ae/en/details/1395303048940

WAM/French