samedi 02 juillet 2022 - 11:48:42 M

Le Forum "Make it in the Emirates" démarre avec la participation d'entreprises et d'investisseurs nationaux de premier plan

  • مقدمة 1 / انطلاق فعاليات منتدى "اصنع في الإمارات" بمشاركة 1300 جهة استثمارية
  • مقدمة 1 / انطلاق فعاليات منتدى "اصنع في الإمارات" بمشاركة 1300 جهة استثمارية
  • مقدمة 1 / انطلاق فعاليات منتدى "اصنع في الإمارات" بمشاركة 1300 جهة استثمارية
  • مقدمة 1 / انطلاق فعاليات منتدى "اصنع في الإمارات" بمشاركة 1300 جهة استثمارية

ABOU DHABI, 21 juin, 2022 (WAM) – Le Forum "Make it in the Emirates", unique en son genre et l'une des dernières initiatives du ministère de l'Industrie et des Technologies avancées (MoIAT), a été lancé aujourd'hui en coopération avec le département du développement économique d'Abou Dhabi (ADDED).

Cet événement de deux jours verra la participation de grandes entreprises industrielles locales et internationales, d'entités gouvernementales des EAU et d'institutions financières opérant dans les EAU.

Le forum a été inauguré par le Dr. ministre de l'industrie et des technologies avancées, Sultan bin Ahmed Al Jaber, en présence du ministre de l'économie, d'Abdullah bin Touq Al Marri, de la ministre d'Etat à l'éducation publique et aux technologies avancées, Sarah bint Yousif Al Amiri, du ministre d'Etat au commerce extérieur, Dr. Thani bin Ahmed Al Zeyoudi, du ministre d'Etat, Ahmed Ali Al Sayegh, du président de l'ADDED, Muhammad Ali Al Shurafa, Mubarak Rashed Al Mansoori, du PDG de l'Emirates Investment Authority, Muhammad Ali Al Shurafa, du PDG de la plateforme d'investissements de Mubadala aux EAU, Musabbeh Al Kaabi, du président exécutif du conseil d'administration du groupe EDGE, Faisal Al Bannai, du PDG du Conseil économique Tawazun, Tareq Abdulraheem Al Hossani, du vice-président et PDG du groupe Al-Futtaim, Omar Al Futtaim, du directeur général et PDG d'ADQ, Mohamed Hassan Alsuwaidi, du sous-secrétaire du ministère de l'Energie et des Infrastructures pour les affaires énergétiques et pétrolières, Sharif Al Olama, du président du groupe Lulu, Yusuff Ali Musaliam, du vice-président et cofondateur d'Al Dahra Holding, fondateur d'Al Dahra Holding, Khadim Abdulla Aldarei, du président, AL Nasser Holdings, Abdulla Nasser Hawaileel Al-Mansoori, du vice-président, Essa Al Ghurair Investment, Mohammed Essa al Ghurair, du président du groupe Al Masaood, Masaood Ahmed Al Masaood, du président de la Chambre de commerce internationale, Hamid bin Salem, du PDG du groupe First Abu Dhabi Bank, Hana Al Rostamani, du PDG de Standard Chartered Bank EAU, Rola Abu Manneh, du PDG de Dubal Holdings, Ahmad Hamad Bin Fahad Al Muhairi, ainsi que des chefs d'entreprise et des sociétés des secteurs public et privé.

Le forum, qui comprend des panels et des expositions, vise à promouvoir la croissance des industries nationales et à discuter des possibilités de partenariat et de coopération dans le secteur industriel, en plus de présenter les possibilités de localisation des produits, de rediriger la valeur des achats dans l'économie nationale et de tirer parti du pouvoir d'achat local pour développer le secteur industriel.

Douze entreprises nationales présentent plus de 300 produits dans 11 secteurs pour la production et l'approvisionnement locaux, soutenant ainsi les efforts des EAU pour devenir une plaque tournante des industries mondiales.

Ces entreprises nationales, qui comprennent ADNOC, ADQ Holding, Emirates Global Aluminium, TAQA, Etisalat, Etihad Airways, Edge, Mubadala, Emirates Steel, Pure Health, Strata, Aldar, Emirates Nuclear Energy Corporation, Etihad Rail et Masdar, ont annoncé la mise à disposition de 110 milliards d'AED d'accords d'achat potentiels à des partenaires existants et nouveaux.

Les onze secteurs comprennent les métaux, la pétrochimie, les industries chimiques, les plastiques, les machines et équipements, les industries de la défense, les industries pharmaceutiques, les technologies et équipements médicaux, les communications et les technologies agricoles. Les plus de 300 nouveaux produits introduits pour la production locale contribueront pour plus de 6 milliards d'AED au PIB national chaque année.

La localisation de ces produits devrait également attirer les investissements, promouvoir le secteur industriel et les technologies avancées, diversifier l'économie, renforcer la croissance économique et la durabilité, créer de nouvelles opportunités d'emploi et renforcer les chaînes d'approvisionnement.

Plus de 1 300 délégués ont participé à l'événement, dont des représentants de grandes entreprises nationales, des fabricants et des investisseurs. Plus de 20 intervenants ont pris la parole, dont des PDG de grandes entreprises industrielles, ainsi que des représentants de haut niveau des secteurs public et privé.

Dans son discours d'ouverture, Dr. Sultan bin Ahmed Al Jaber a noté que le ministère se concentre sur la mise en œuvre de la vision du président Son Altesse Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, qui consiste à " doubler nos efforts, préparer l'avenir, contribuer aux efforts de diversification de l'économie nationale et tirer parti des avantages concurrentiels des EAU afin de construire un secteur industriel robuste qui favorise l'autosuffisance et augmente la production locale ".

Il a ajouté : "Le ministère est également guidé par les directives de Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, vice-président, premier ministre et dirigeant de Doubaï, qui a déclaré que les EAU, avec leur forte volonté, leurs ressources, leurs capacités et leurs politiques efficaces, sont capables de construire une base économique mondiale, et que, en atteignant l'autosuffisance dans un certain nombre d'industries vitales pour renforcer la résilience de notre économie face aux crises mondiales, nous protégerons les EAU des défis économiques mondiaux."

Dr. Al Jaber a expliqué : "La pandémie de COVID-19 et les défis géopolitiques ont perturbé les chaînes d'approvisionnement et affecté l'économie mondiale, une expérience dont nous avons tiré de nombreuses leçons. L'une des leçons les plus importantes que nous avons tirées est qu'indépendamment des conditions économiques mondiales, il est essentiel de renforcer l'autosuffisance et la résilience dans des secteurs vitaux tels que l'alimentation, les soins de santé et les secteurs essentiels pour assurer la continuité des activités et la croissance économique.

"Les EAU bénéficient de nombreux avantages concurrentiels, dont le plus important est la sagesse et le soutien d'un leadership qui regarde toujours vers l'avenir avec une perspective positive, qui assure et se concentre sur la garantie de la stabilité, et qui a donné des directives pour un environnement flexible et encourageant pour atteindre nos objectifs."

"Nous bénéficions également de ressources humaines hautement qualifiées, de ressources énergétiques, de matières premières, d'une situation géographique stratégique, d'infrastructures avancées, de lois transparentes, de fiabilité et de crédibilité, de financements compétitifs, d'une qualité de vie idéale dans une société diverse, tolérante et sûre, d'accords de partenariat économique stratégique et d'accords de coopération et de commerce avec divers pays du monde. Tous ces éléments nous ont permis de développer notre industrie nationale, d'attirer des investissements, d'établir des partenariats et de pénétrer de nouveaux marchés", a-t-il ajouté.

Dr. Al Jaber a exhorté les entreprises à profiter du forum, soulignant que les grandes entreprises partagent leurs plans et leurs visions "y compris leurs plans d'approvisionnement actuels, leur demande future pour divers produits, matériaux et services ainsi que leur engagement à allouer une partie de cet approvisionnement aux fournisseurs locaux dans un effort pour développer leurs industries existantes et en créer de nouvelles dans les EAU et obtenir une valeur économique".

Il a déclaré : "La stratégie industrielle nationale a été créée en étroite consultation et collaboration avec toutes les parties concernées, y compris le secteur industriel, le secteur gouvernemental, le secteur privé, les investisseurs et les institutions financières par le biais d'ateliers et d'un dialogue transparent, ainsi que par le biais d'une analyse comparative régionale et internationale."

Dr. Al Jaber a ajouté : "Le ministère cherche à contribuer à la sauvegarde de nos réalisations, en bénéficiant de l'écosystème réglementaire et législatif qui stimule les investissements industriels dans le pays, en créant des opportunités commercialement viables pour la croissance du secteur industriel, en soutenant les produits locaux, en réduisant la dépendance aux importations et en renforçant notre économie en augmentant la contribution du secteur industriel au PIB à 300 milliards d'AED d'ici 2031."

Il a souligné les réalisations du ministère à ce jour, expliquant que "le ministère a lancé le programme National In-Country Value, qui vise à rediriger la plus grande partie des achats des grandes entreprises et des agences gouvernementales vers l'économie locale et à donner la priorité aux fournisseurs qui investissent et fabriquent des produits et des services localement, en les incitant par des solutions de financement".

Actuellement, le programme est mis en œuvre par 45 agences gouvernementales et 6 grandes entreprises nationales, avec la participation de 5 500 entreprises industrielles locales. Au cours de sa première année, le programme a réussi à rediriger plus de 40 milliards d'AED vers l'économie nationale.

Le président de l'ADDED, Muhammad Ali Al Shorafa, a déclaré : "Sous la vision des dirigeants, les EAU ont atteint un développement économique durable fondé sur le développement humain, l'ouverture économique et l'engagement envers la diversification économique. Le secteur industriel est l'un des principaux moteurs de ces efforts."

Il a poursuivi : "Abou Dhabi a posé des bases solides pour le développement du secteur industriel. Il a investi plus de 51 milliards d'AED (13,8 milliards de dollars américains) pour renforcer l'infrastructure industrielle de l'émirat et a développé un système intégré comprenant des politiques, des incitations et des financements. Ensemble, cet investissement et ce système ont contribué à aider le secteur à devenir le plus grand contributeur non pétrolier au PIB de l'émirat. L'année dernière, le secteur industriel a contribué à hauteur de 83,5 milliards d'AED au PIB d'Abou Dhabi, ce qui témoigne du succès de nos efforts combinés. Le secteur a connu une croissance de 21,7% l'année dernière, ce qui représente l'un des taux de croissance les plus élevés de tous les secteurs de l'émirat et de la région, soulignant ainsi les solides performances des entreprises industrielles d'Abou Dhabi."

Al Shorafa a ajouté : "Le forum Make in the Emirates offre aux parties prenantes locales et internationales la possibilité de développer leurs organisations en tirant parti des avantages concurrentiels des EAU, dans le but de renforcer le secteur industriel national. Le forum fait également la lumière sur l'environnement d'investissement attractif des EAU, ainsi que sur les opportunités et les incitations dans le secteur industriel. En outre, le forum présente la demande attendue de produits et de services des principales entreprises nationales au cours de la prochaine décennie et présente des exemples de réussite industrielle. Le forum met également en évidence les possibilités d'achat et de fabrication permettant aux parties prenantes de participer à la production.

"Dans ce contexte, le département du développement économique d'Abou Dhabi a lancé plusieurs programmes pour soutenir le secteur industriel et renforcer sa compétitivité, tels que le programme de contenu local d'Abou Dhabi (ADLC) et le programme d'incitation à la tarification électrique (ETIP), ainsi que des initiatives visant à améliorer l'environnement financier du secteur. Le programme d'incitation à la tarification électrique a contribué à augmenter la productivité des installations participantes de 14% et le retour sur investissement de 25%. Nous avons également étendu le champ d'application du programme aux petites et moyennes entreprises du secteur."

Les incitations comprennent le financement de 80% des dépenses d'investissement à des taux d'intérêt réduits, avec des délais de grâce de deux ans et une période de remboursement pouvant aller jusqu'à 15 ans. Les incitations comprennent également la facilitation de l'accès aux sources de financement, telles que les prêts à taux réduit, le financement du commerce et les solutions de crédit pour soutenir les exportations par le Bureau de soutien à l'exportation d'Abou Dhabi et l'Union de crédit à l'exportation.

D'autres facteurs favorables ont été présentés lors du forum, notamment des remises sur la location de terrains et de bureaux à KIZAD, et une période de grâce pouvant aller jusqu'à 18 mois sur la location de terrains à Tawazun Industrial City.

Les institutions financières et les banques participantes sont les suivantes : Emirates Development Bank, First Abu Dhabi Bank, Abu Dhabi Commercial Bank, Etihad Credit Insurance, Abu Dhabi Fund for Development, Abu Dhabi Islamic Bank, et Standard Chartered.

L'ordre du jour de la première journée du forum comprenait plusieurs tables rondes sur le secteur industriel des EAU, notamment sur les thèmes suivants : "Caractéristiques de la stratégie industrielle d'Abou Dhabi", "Pourquoi fabriquer aux EAU", "Opportunités industrielles : Building Resilience", "Industrial Growth" et "The Maker's Prospective".

Le forum comprenait également une exposition mettant en évidence les opportunités et les incitations offertes par 24 entités nationales qui ont informé les délégués des réussites nationales et de leurs plans d'expansion.

TAQA a fait une présentation sur l'investissement dans les infrastructures pour un avenir durable, tandis qu'ADNOC a fait une présentation sur les opportunités industrielles liées aux produits de forage. Abu Dhabi Ports a fait une présentation sur les opportunités de croissance industrielle à Abou Dhabi, tandis que Borouge Company a fait une présentation sur les opportunités de la chaîne de valeur. Le programme Nafis a fait une présentation sur l'émiratisation, et l’Emirates Nuclear Energy Corporation a fait une présentation sur les opportunités de la chaîne d'approvisionnement du programme d'énergie nucléaire pacifique des EAU. Des présentations ont également été faites par Emirates Steel, Arkan et le Fonds d'Abou Dhabi pour le développement.

Le deuxième jour : L'ordre du jour de demain comprend un certain nombre de présentations sur différents sujets, tels que les opportunités industrielles liées aux produits mécaniques et aux climatiseurs, aux tuyaux, aux raccords et aux valves, aux produits électriques, aux contrôles et aux communications, ainsi qu'aux produits technologiques. Il y aura également des présentations de Pure Health, Etihad Airways, Emirates Global Aluminium, EDGE Group, Baker Hughes et le Fonds d'Abou Dhabi pour le développement.

L'industrie aux EAU : Depuis le lancement de la stratégie nationale pour l'industrie et les technologies avancées, des progrès importants ont été réalisés. Le programme national de valorisation dans le pays a redirigé 41,4 milliards d'AED vers l'économie nationale. Les exportations industrielles des EAU ont établi un nouveau record, passant à 116 milliards d'AED, contre 82 milliards d'AED il y a deux ans. La contribution du secteur industriel au PIB a atteint plus de 150 milliards d'AED à la fin de 2021.

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395303059575

WAM/French