mardi 04 octobre 2022 - 1:17:13 M

Inondations au Soudan : Villages touchés, victimes sans abri

  • سيول السودان .. قرى منكوبة و قلوب مكلومة و أسر بلا مأوى
  • سيول السودان .. قرى منكوبة و قلوب مكلومة و أسر بلا مأوى
  • سيول السودان .. قرى منكوبة و قلوب مكلومة و أسر بلا مأوى
  • سيول السودان .. قرى منكوبة و قلوب مكلومة و أسر بلا مأوى
  • سيول السودان .. قرى منكوبة و قلوب مكلومة و أسر بلا مأوى
  • سيول السودان .. قرى منكوبة و قلوب مكلومة و أسر بلا مأوى
  • سيول السودان .. قرى منكوبة و قلوب مكلومة و أسر بلا مأوى
vidéo photos

KHARTOUM, 19 Septembre, 2022 (WAM) -- Les inondations saisonnières qui ont récemment frappé le Soudan, et qui ont tué des dizaines de personnes et détruit des maisons et des propriétés, ont été décrites comme les pires en une décennie.

Scènes de destruction : La tragédie a commencé à plus de 300 kilomètres de la capitale, Khartoum, affectant le système d'Al Jazira, la plus grande source de nourriture du pays, balayant Dar Al Salam et les villages d'Al Hula et Al Jadida dans l'Etat d'Al Jazira.

A Dar Al Salam et Al Manaqil, dans l'Etat d'Al Jazira, l'une des zones sinistrées parmi 14 autres Etats touchés par les pluies torrentielles et les inondations, l'agence de presse des Emirats (WAM) a recueilli les témoignages de plusieurs habitants des villages touchés, qui ont évoqué les conditions humanitaires difficiles qu'ils ont connues.

Les conditions étaient désastreuses après la catastrophe, qui a détruit de nombreuses maisons et du bétail, a déclaré Abdelaziz Adam, notant qu'il a besoin d'aide pour construire une nouvelle maison.

Décès : Les inondations qui ont frappé le Soudan auront de graves répercussions sur la santé, l'environnement et la nutrition, et provoqueront des cas de maladie et d'épidémie.

Hedeya Othman, 43 ans, a déclaré que les inondations ont frappé son village à minuit, détruisant sa maison et laissant sa famille sans abri.

Set Aljeel Ahmed Al Awadh a déclaré qu'elle avait essayé de sauver sa famille lorsque les inondations ont touché leur maison, qui a été complètement détruite. Elle a souligné qu'elle craignait la propagation de maladies en raison de la catastrophe, en plus des pénuries de nourriture et de médicaments, tout en appelant tout le monde à l'aide.

Mohammed Ahmed Mohammed, 60 ans, du village d'Al Gharza, a déclaré que sa maison a été détruite par les inondations qui ont frappé le village alors qu'il était en train de faire la prière d'Al Fajr. Les inondations ont également tué son fils, mais trois autres membres de sa famille ont pu être sauvés.

33 villages touchés : Dans une interview accordée à l'Agence de presse des Emirats (WAM), Ismail Awadhallah Al Aqeb, gouverneur de l'Etat d'Al Jazira, a déclaré qu'Al Jazira, situé au centre du Soudan, a été touché par les pluies torrentielles provenant de Manakil et d'autres régions montagneuses, comme le Jebel Maya et le Jebel Saqdi, dans le centre-sud du pays.

Les inondations ont balayé de nombreux villages dans le schéma d'Al Jazira, où le ministère soudanais de l'irrigation a immédiatement réagi à la catastrophe en envoyant une unité d'ingénierie spécialisée et en drainant les canaux d'irrigation depuis leur source, le barrage de Sennar, afin d'absorber les eaux torrentielles qui ont balayé de nombreux villages, a déclaré Al Aqeb.

Les pluies torrentielles ont détruit plus de 33 villages et affecté de nombreuses institutions, a-t-il ajouté.

Maisons en gallus : Les petites maisons construites en briques de boue et en "gallus", avec un maximum de deux pièces adjacentes, ont été submergées par les torrents pour la première fois en 50 ans, provoquant une terrible tragédie humaine. Les maisons en gallus n'ont pas pu résister à la ruée des eaux torrentielles, qui ont tué des personnes, démoli des maisons et détruit des cultures.

Témoignages en direct : La WAM s'est entretenue avec Ismail Al Khair, un agriculteur d'Al Fahlaa dans l'Etat du Nil, qui a déclaré que les inondations avaient totalement détruit la région et laissé tout le monde sans abri.

Les inondations ont frappé la zone à 10h00 alors que les habitants étaient à la ferme, a-t-il ajouté, notant que le nombre de victimes aurait été plus élevé s'ils avaient été chez eux. Les inondations ont également entraîné des coupures d'électricité et des pénuries d'eau, a-t-il ajouté.

Zelal Abdulrazeq, 40 ans, du village d'Al Fahlaa, a expliqué que les inondations ont frappé le village de toutes parts et ont provoqué la panique.

Fayza Abdelrazeq, 47 ans, a souligné qu'elle est cardiaque et qu'elle a dû quitter l'hôpital, pour se retrouver sans abri et sans médicaments à cause de la catastrophe.

Farheen Abdelrazeq, 60 ans, a déclaré qu'elle avait perdu sa maison et qu'elle ne pouvait pas trouver un endroit où rester.

Mohammad Al Badawi Abdel Majid, gouverneur de l'Etat du Nil, a déclaré à WAM que les dommages subis par les familles soudanaises ont été importants, allant de 30 à 100% d'une région à l'autre.

Les familles ont subi des pertes considérables, car elles ont complètement perdu leurs maisons et n'ont nulle part où rester, a-t-il ajouté.

Salah El Din Ali Mohamed, gouverneur adjoint de l'Etat du Nil, a déclaré à WAM : "En août dernier, nous avons été soumis à une vague de pluies torrentielles, notamment dans les régions du nord et du centre, où de nombreux villages sont touchés à Shendi, Berber, Abu Hamad et Hadath."

Selon les statistiques publiées par le Conseil soudanais de la défense civile, depuis le 5 septembre 2022, le nombre de morts s'élève à 112 et le nombre de blessés à 115, ajoutant que 34 944 maisons se sont complètement effondrées et 49 096 se sont partiellement effondrées, et que 314 installations et 108 magasins ont été détruits. Le secteur agricole a également subi des dommages considérables après que l'eau a inondé plus de 124 000 acres de terre, ajoute le rapport.

L'Etat du Kordofan Nord a enregistré le plus grand nombre de décès (26 personnes), l'Etat du Kordofan Sud le plus grand nombre de blessés (49 personnes) et l'Etat d'Al Jazira le plus grand nombre d'effondrements totaux de maisons (6 611) et le plus grand nombre d'effondrements partiels (9 978). L'Etat du Nord a connu le plus grand nombre d'installations détruites, soit 90, et les Etats du Kordofan Nord et Sud ont connu le plus grand nombre de magasins et d'entrepôts détruits, soit 32.

Besoin de solutions clés : Les responsables ont souligné la nécessité de construire des maisons avec des matériaux fiables dans des zones sûres, en plus de la relocalisation des villages touchés par les inondations.

Traduit par : Gihane Fawzi.

https://wam.ae/en/details/1395303085333

WAM/French