mardi 29 novembre 2022 - 4:46:29 P.

Le sous-comité des partenariats public-privé publie le premier document de consultation publique contre la criminalité financière

  • اللجنة الفرعية للشراكة بين القطاعين العام والخاص تصدر الوثيقة الأولى لمشاورات تعزيز تبادل المعلومات في مجال مكافحة الجرائم الماليّة
  • اللجنة الفرعية للشراكة بين القطاعين العام والخاص تصدر الوثيقة الأولى لمشاورات تعزيز تبادل المعلومات في مجال مكافحة الجرائم الماليّة

ABOU DHABI, 22 novembre 2022 (WAM) - Le sous-comité du partenariat public-privé (PPPSC) des Émirats arabes unis (EAU) a publié son premier document de consultation publique sur l'approche réglementaire du partage d'informations stratégiques entre les secteurs public et privé.

Le PPPSC est créé par le Comité national de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme et le financement des organisations illégales (NAMLCFTC) et dirigé par le Bureau exécutif de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme (EO AML/CTF).

Il s'agit d'une initiative novatrice qui vise à rassembler les agences gouvernementales concernées et le secteur privé. Son mandat est de consulter à la fois les institutions financières et les entreprises et professions non financières désignées (EPNFD) du secteur privé pour développer les meilleures pratiques et partager des renseignements, des conseils et de l'expertise dans la lutte contre le blanchiment d'argent, le financement du terrorisme et le financement de la prolifération.

Le gouverneur de la Banque centrale des Émirats arabes unis et président de la NAMLCFTC, Khaled Mohamed Balama, a fait remarquer que la création par les Émirats arabes unis de son PPPSC - qui est le premier du genre dans la région - est une démonstration de l'engagement inébranlable à protéger l'intégrité du système financier mondial en collaboration avec le secteur privé.

Il a expliqué : « Le PPPSC des EAU est un modèle hybride unique, car il rassemble les agences gouvernementales compétentes avec les institutions financières et les entreprises et professions non financières désignées (EPNFD) du secteur privé. Les PPP sont aujourd'hui fondamentaux pour lutter efficacement contre le blanchiment d'argent, le financement du terrorisme et le financement de la prolifération ».

« Ils sont conçus pour améliorer la détection et la perturbation des réseaux de criminalité financière et offrent des méthodes fondées sur le renseignement qui empêchent les criminels de tirer des profits et des ressources illicites. Les contributions de notre secteur privé jouent un rôle déterminant dans les efforts des Émirats arabes unis pour construire un système AML/CFT/CPF durable et de classe mondiale ».

Le directeur général du Bureau exécutif de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, Hamid Said Al Zaabi, a souligné l'importance du rôle du secteur privé.

Il a déclaré : « Le secteur privé aux EAU est un partenaire stratégique clé dans tous les secteurs, et nos efforts pour promouvoir un système financier et des activités économiques solides ne peuvent être accomplis sans que le secteur privé reste au cœur de ces initiatives. Ici, au Bureau exécutif, nous avons développé une stratégie intégrée pour nous engager avec le secteur privé de tous les secteurs d'activité concernés ».

Le président du PPPSC et directeur des communications et des partenariats stratégiques au Bureau exécutif de la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, Mohamed Shalo, a salué le document de consultation comme une étape historique dans la lutte des EAU contre la criminalité financière.

Shalo a déclaré: « Les Émirats arabes unis visent à créer une approche réglementaire qui permet un partage accru des renseignements en créant une plate-forme numérique sécurisée dédiée, passant des informations stratégiques à des informations plus opérationnelles. Cette boîte à outils réglementaire améliorée permettra aux entités privées et publiques d'accroître leur compréhension de la portée et de l'ampleur des flux d'argent illicites ».

Le PPPSC établira des mesures de performance clés pour les équipes spéciales et les groupes de travail sous son égide et assurera le suivi des progrès pour s'assurer que la coopération entre les secteurs public et privé continue de se développer.

Les EAU visent une approche réglementaire qui permet un partage accru des renseignements en créant une plateforme numérique sécurisée dédiée. Cette boîte à outils réglementaire améliorée permettra aux entités privées et publiques d'accroître leur prise de conscience de l'ampleur des flux d'argent illicites.

Pour servir ces objectifs, le PPPSC a convenu lors d'une réunion inaugurale en août 2021 de proposer le cadre législatif pour le partage d'informations et de renseignements entre les secteurs public et privé. En conséquence, le PPPC a rédigé un document de consultation sur une approche réglementaire qui permet le partage formel d'informations et de renseignements stratégiques entre les secteurs public et privé, en tenant compte de la confidentialité, des obligations en matière de protection des données et d'autres règles.

Ce document de consultation sollicite les commentaires, suggestions et réactions de tous les membres et parties prenantes concernées afin d'améliorer les dispositions rédigées.

Les Émirats arabes unis ont mis en œuvre des réformes importantes pour lutter contre la criminalité financière ces dernières années et continueront de renforcer leur approche conformément aux normes internationales et au programme mondial de LBC/FT. Dans les mois à venir, le PPPSC s'engage à développer de nouveaux outils de lutte contre le blanchiment d'argent, le financement du terrorisme et le financement de la prolifération.

https://wam.ae/en/details/1395303104396

Mervat Mahmoud/ Katia