lundi 05 décembre 2022 - 1:55:57 P.

Coopération dans l'économie numérique entre les États-Unis et les Émirats arabes unis d'après un responsable américain

vidéo photos

Par Binsal Abdulkader

ABOU DHABI, 22 novembre, 2022 (WAM) -- Une déclaration conjointe sur les flux de données transfrontaliers signée par les États-Unis et les Émirats arabes unis n'est qu'un exemple du potentiel d'une plus grande collaboration bilatérale dans l'économie numérique, a déclaré un haut responsable américain à l'Agence de presse des Émirats (WAM).

"La déclaration commune incarne vraiment l'approche commune que les États-Unis et les Émirats arabes unis adoptent en matière de politique des données", a déclaré Arun Venkataraman, secrétaire adjoint au commerce pour les marchés mondiaux et directeur général du service commercial américain et étranger.

Dans une interview exclusive accordée à WAM la semaine dernière à Abou Dhabi, il a ajouté que l'initiative souligne particulièrement l'engagement commun en matière de flux de données transfrontaliers afin de garantir que les données sont utilisées de manière à protéger les intérêts des citoyens.

Protéger les données des citoyens

La déclaration commune vise à prévenir l'utilisation abusive des données et reconnaît que, grâce à un système d'interopérabilité, il est possible de protéger les consommateurs et de maximiser les possibilités de tirer profit des données pour la société, a expliqué M. Venkataraman.

"Les deux gouvernements s'engagent donc à assurer une protection maximale des données des citoyens tout en recherchant l'interopérabilité tant au niveau bilatéral que multilatéral. Nous nous engageons donc à identifier des mécanismes, tout en travaillant avec d'autres partenaires, pour soutenir ce type d'approche interopérable."

M. Venkataraman, qui a pris ses fonctions en avril 2022 pour diriger les efforts du gouvernement américain visant à promouvoir les exportations à l'étranger et à attirer les investissements étrangers, effectuait sa première visite officielle aux EAU.

Une déclaration commune pour faciliter le commerce transfrontalier

Interrogé sur l'impact pratique de la déclaration conjointe, le fonctionnaire a affirmé qu'il ne s'agit pas d'un exercice académique mais qu'elle maximise la souveraineté de tous les pays en permettant aux pays de poursuivre leurs propres approches en matière de flux de données transfrontaliers. "Mais en le faisant, d'une manière qui facilite l'activité commerciale transfrontalière", a souligné le fonctionnaire américain.

Il a ajouté qu'il s'agira d'un résultat absolument gagnant-gagnant. "Vous protégez les citoyens et maximisez les perspectives pour les entreprises d'opérer dans plusieurs juridictions, en apportant ces avantages directement aux citoyens", a souligné M. Venkataraman.

Détaillant les perspectives de coopération bilatérale dans le domaine de l'économie numérique, le fonctionnaire a souligné que le gouvernement des Émirats arabes unis est vivement intéressé par l'apport de plus d'innovation et de plus de technologie aux pays.

Des solutions communes dans l'économie numérique

"Bien sûr, les entreprises américaines doivent en faire partie, car elles sont les leaders mondiaux dans ce domaine. Il s'agit donc d'un domaine très propice au partenariat. En nous associant, nous avons l'intention de créer des solutions crédibles qui exploiteront les ressources des talents des Émirats arabes unis et des États-Unis afin d'apporter des solutions ici, non seulement au Moyen-Orient mais dans le monde entier", a-t-il expliqué.

Interrogé sur ses prévisions concernant les perspectives d'avenir du commerce bilatéral entre les États-Unis et les Émirats arabes unis, M. Venkataraman a déclaré qu'il laissait les pronostiqueurs s'en charger, mais qu'il était confiant dans l'avenir.
"Je tire ma confiance de ce que j'entends de notre communauté d'affaires sur la trajectoire qu'elle attend ici aux Émirats. Elle n'est pas fondée sur l'espoir, mais sur des données et une expérience réelles et sur ce qu'ils voient se produire ici aux Émirats. Je fais confiance à mes partenaires commerciaux pour me dire quelles sont les perspectives d'avenir. Nous entendons dire que les Émirats sont un endroit où les entreprises américaines peuvent venir, se développer, réussir, et vraiment renforcer les bases de ce partenariat stratégique à long terme", a-t-il déclaré.

Un vétéran des affaires internationales

M. Venkataraman a plus de 20 ans d'expérience dans le conseil aux entreprises, aux organisations internationales et au gouvernement américain sur les questions de commerce international. Plus récemment, il a occupé le poste de conseiller auprès du secrétaire au commerce. Avant de rejoindre l'administration Biden-Harris, il était directeur principal chez Visa. Sous l'administration Obama, M. Venkataraman a été le tout premier directeur des politiques de l'ITA. Il a également travaillé au sein du bureau du représentant américain au commerce (USTR). Avant l'USTR, il était juriste à l'Organisation mondiale du commerce.
Né à Coimbatore, dans le sud de l'Inde, et élevé à Houston, M. Venkataraman est titulaire d'un doctorat en droit de la Columbia Law School.

wam français

https://wam.ae/en/details/1395303104441

 

 

Katia