vendredi 02 décembre 2022 - 9:49:43 P.

UAE Press : Lois Mitchell montre comment les EAU s'occupent de leurs aînés


ABOU DHABI, 23 novembre 2022 (WAM) -- Le cimetière de Baniyas à Abou Dhabi n'est pas étranger aux foules. C'est le lieu de repos de nombreux Émiratis, dont les liens communautaires forts obligent un grand nombre de compatriotes à présenter leurs respects lorsque des personnes décèdent, a commenté un journal local anglais.

"Samedi, des centaines Émiratis sont venus se recueillir sur le site. Mais cette fois, c'était pour une raison un peu particulière. Ils étaient là pour assister aux funérailles de Lois J. Mitchell, une inconnue pour la plupart. Cette enseignante américaine à la retraite, âgée de 95 ans, avait embrassé l'islam et adopté le prénom de Latifa. Elle menait une vie isolée à Abou Dhabi. Seul un fils lui survit", a déclaré The National dans un éditorial mercredi.

Malgré sa relative obscurité, l'annonce faite par un compte de médias sociaux qui publie les funérailles des Émiriens est devenue virale. L'islam enseigne à ses adeptes à soutenir les autres dans leurs moments de faiblesse, de la maladie à la mort. Assister à des prières funéraires est une façon pour la société émiratie, et pour les adeptes de la foi islamique, de montrer leur soutien mutuel et la force des liens communautaires.

La foule qui s'est ensuite formée dans le cimetière pour son enterrement est un exemple particulièrement poignant du meilleur de l'esprit communautaire des Émirats arabes unis. Le vidéoblogueur émirati Majed Alarmy a raconté l'histoire sur Twitter : " Les funérailles de Mme Mitchell ont eu lieu dans le même cimetière que celui où sont enterrés mon père et ma mère, à côté de la mosquée.

"En islam, on dit que si 40 personnes assistent aux funérailles d'une personne et prient pour elle, cela suffit à effacer ses péchés." Il a ajouté : "Seul Allah sait quelles belles actions elle a faites pour que tant de personnes se présentent. Qu'Allah lui accorde le paradis."

Son Altesse le Lieutenant-général Cheikh Saif bin Zayed Al Nahyan, vice-premier ministre et ministre de l'Intérieur, a partagé le tweet d'Alarmy et a déclaré que les funérailles étaient une démonstration de l'esprit communautaire émirati.

Le journal ajoute : "Mitchell n'était peut-être pas très connue, mais ses funérailles bondées et les nombreux hommages qui lui ont été rendus dans la foule et en ligne sont des rappels forts du respect universel dans la société des Émirats arabes unis, en particulier lorsqu'il s'agit des générations plus âgées, et de ceux qui viennent de l'étranger et qui sont devenus membres de la communauté de différentes manières."

Dans une culture où les personnes âgées sont déjà bien prises en charge au sein des familles, le gouvernement, ces dernières années, a réfléchi à la manière dont il pouvait donner aux générations plus âgées plus de dignité et de confort. L'année dernière, le département du développement communautaire d'Abou Dhabi a lancé deux initiatives numériques pour leur offrir une meilleure qualité de vie et une meilleure santé mentale. Pour les retraités qui ne sont pas originaires des Émirats, les résidents âgés de plus de 55 ans peuvent demander un visa de retraite à long terme des Émirats arabes unis de 5 ans.

"Il est moralement juste de réfléchir à notre devoir envers les personnes âgées. De plus en plus, il s'agit également d'une nécessité pratique. Seulement 1 % de la population des Émirats arabes unis avait plus de 60 ans en 2016. En 2050, ce chiffre devrait avoisiner les 16 %", note le quotidien.

Un mélange de politique gouvernementale et de responsabilité sociale sera nécessaire pour faire face à cette évolution démographique. Mais c'est cette dernière qui sera la plus importante et, comme on l'a vu samedi, la plus touchante de toutes.

Le quotidien basé à Abou Dhabi a conclu en disant : "Mitchell repose désormais dans un pays dont les habitants ont fait leur part en retour pour respecter sa mémoire. On peut juger de la société par la façon dont elle traite ses membres les plus vulnérables. Dans ce moment poignant, la société émirienne a une fois de plus montré sa force."

wam français

https://wam.ae/en/details/1395303104826

Katia