dimanche 09 août 2020 - 1:26:23 M

Fin du Sommet mondial sur la tolérance : les experts appellent à des politiques visant à promouvoir une paix durable


DOUBAÏ, 14 novembre 2019 (WAM) – Le Sommet mondial sur la tolérance, organisé par l'Institut international pour la tolérance, l'une des initiatives mondiales des initiatives de Mohamed ben Rachid Al Maktoum , placé sous le haut patronage de son altesse Cheikh Mohamed ben Rachid Al Maktoum, vice-président et premier ministre des Émirats arabes unis et souverain de Doubaï, a conclu jeudi avec les décideurs et les dirigeants d'organisations internationales appelant à des politiques susceptibles d'instaurer une culture de la tolérance dans le monde.

Le débat sur les leaders en matière de tolérance intitulé « Tirer parti des avantages sociaux, économiques et humanitaires d'un monde tolérant » a été examiné au sujet des mesures que les nations peuvent prendre pour créer un monde tolérant.

Le président de la république du Tatarstan, Rustam Nurgaliyevich Minnikhanov, a animé le débat, animé par Ali Al Alayani, rédacteur en chef et présentateur du Middle East Broadcasting Centre, en Arabie saoudite.

Un certain nombre de responsables gouvernementaux, de fondations et d'organisations, de ministres, d'experts, de clercs et de représentants des médias ont participé à la deuxième journée de sessions, notamment des sessions inspirantes et des ateliers interactifs.

Les expositions ont été l'un des points forts du sommet auquel ont participé des étudiants d'établissements publics.

D'une session de peinture interactive à la mission de planter un million d'arbres, le lieu d'exposition du World Tolerance Summit était riche en sujets divers sur la tolérance.

Soul Art Center, basé à Doubaï, a permis aux visiteurs de partager leurs réflexions sur la tolérance grâce à deux murs qui véhiculaient le message de la tolérance dans le multiculturalisme.

Un grand nombre de personnes ont écrit leur message de tolérance sur le mur, tandis que d'autres ont essayé au pinceau et à la peinture.

Plusieurs départements gouvernementaux ont participé à l'exposition, parmi lesquels le Département des antiquités et des musées a présenté des objets datant du XVIe siècle, dont certains sont exposés pour la première fois au public.

La spécialiste des collections au département des antiquités et des musées de Ras Al Khaimah, Mariam Saïd Lehlaili, a déclaré: "Nous sommes fiers que la tolérance fasse partie de la vie avant même la création des Émirats arabes unis.

Les deux objets en céramique ont été spécialement conçus pour les Émirats arabes unis et montrent les valeurs de coexistence et d’acceptation des autres. "

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://www.wam.ae/en/details/1395302802979

WAM/French