jeudi 22 octobre 2020 - 1:13:40 P.

Hope Probe atteint la barre des 100 millions de km, prévue pour février 2021


DOUBAI, 24 août 2020 (WAM) - Le Vice-président, Premier ministre et Gouverneur de Doubaï, Son Altesse Cheikh Mohamed ben Rached Al Maktoum, a annoncé que Hope Probe, la première mission du monde arabe sur une autre planète, a parcouru le cinquième de son voyage sur la planète rouge un mois après son décollage historique du Japon.

SA Cheikh Mohamed ben Rached Al Maktoum a partagé deux images de la caméra de suivi des étoiles de la sonde Hope Probe et a tweeté: «La sonde Hope est officiellement à 100 millions de km dans son voyage vers la planète rouge. Mars, comme le montre l'image prise par le Star Tracker de la sonde, est devant nous, laissant Saturne et Jupiter derrière.

La sonde Hope devrait arriver sur Mars en février 2021».

«Dans moins de 170 jours, nous célébrerons l’entrée de la sonde sur l’orbite de la planète rouge. Ce sera une réalisation révolutionnaire dans l’histoire des missions mondiales sur Mars», a-t-il ajouté.

Il a noté que «la mission émiratie Mars créera un pas de géant dans les technologies spatiales du pays et ouvrira de nouveaux horizons vers d’autres missions spatiales».

Il a réitéré: «La phase suivante nécessite des investissements dans la science pour le bénéfice de l'humanité. Nous avons besoin de jeunes pour nous conduire vers de nouvelles percées scientifiques».

La sonde Hope a jusqu'à présent parcouru 20% de son voyage de 493 millions de kilomètres vers la planète rouge depuis son décollage réussi du centre spatial japonais de Tanegashima le 20 juillet 2020.

Le jalon des 100 millions de km intervient après la réussite de la sonde de sa première manœuvre de correction de trajectoire TCM qui a marqué la mise à feu de ses six propulseurs Delta-V. La sonde effectuera un certain nombre de manœuvres supplémentaires de contrôle de trajectoire, pour atteindre son insertion prévue sur l'orbite de Mars (MOI), moins de 170 jours en février 2021, coïncidant avec les célébrations du jubilé d'or des EAU.

Se déplaçant actuellement à une vitesse comprise entre 110 400 km / h et 122 400 km / h, la sonde Hope a déjà parcouru le cinquième de son voyage, soit l'équivalent de 130 voyages de la Terre à la Lune.

La sonde réduira automatiquement sa vitesse à 18 000 km / h à mesure qu'elle se rapproche de Mars.

Cette phase du voyage de la sonde marque le test des trois instruments scientifiques avancés montés sur la sonde qui fonctionnent simultanément pour capturer des données complètes de Mars. Le premier est un spectromètre infrarouge pour mesurer la basse atmosphère et analyser la structure de température. Le deuxième est un imageur d'exploration à haute résolution qui fournira des informations sur les niveaux d'ozone et la profondeur de la glace d'eau dans l'atmosphère, tandis que le troisième, un spectromètre ultraviolet, est configuré pour mesurer les niveaux d'oxygène et d'hydrogène.

La sonde de l'espoir fournira la première image véritablement globale de l'atmosphère martienne alors qu'elle orbite autour de la planète rouge pendant une année martienne complète de 687 jours.

Avec l'aide des trois appareils montés, la sonde fournira des réponses aux questions de longue date sur la planète rouge car elle sera la première à étudier le climat martien à travers des cycles quotidiens et saisonniers. Il observera les phénomènes météorologiques sur Mars tels que les célèbres tempêtes de poussière massives qui ont été connues pour engloutir la planète rouge, par rapport aux tempêtes de poussière courtes et localisées sur terre.

La sonde Mars Hope examinera l'interaction entre les couches supérieure et inférieure de l'atmosphère martienne et les causes de la corrosion de surface de la planète rouge, ainsi que les raisons pour lesquelles Mars perd sa haute atmosphère.

L’exploration des liens entre le climat martien d’aujourd’hui et le climat ancien de la planète rouge donnera un aperçu plus approfondi du passé et de l’avenir de la Terre et du potentiel de la vie sur Mars et d’autres planètes lointaines.

L'équipe de la mission Emirates Mars a réussi à s'assurer que le lancement de Hope Probe était sur la bonne voie malgré l'épidémie mondiale de COVID-19. L'équipe avait rapidement réajusté les plans d'exécution, tout en respectant les directives logistiques et techniques nécessaires avant le lancement historique qui a eu lieu le 20 juillet 2020, depuis le Japon à 1 h 58, des Émirats arabes unis.

L'équipe de la mission Emirates Mars, qui comprend 200 ingénieurs et spécialistes émiratis, avait construit l'orbiteur en six ans, à la moitié de la durée et du coût des missions conventionnelles. La mission Mars fait partie de la contribution des EAU aux efforts mondiaux d'exploration spatiale et ajoute une nouvelle dimension à la connaissance humaine.

Une équipe d’experts émiratis suit le trajet de l’orbiteur sur Mars à la station au sol du centre spatial Mohamed ben Rached situé à Al-Khawaneej. L’équipe supervise les opérations de contrôle de la sonde et reçoit les signaux et les données de la sonde.

Une fois qu'il entre sur l'orbite de la planète rouge, le renverra plus de 1 000 gigaoctets de nouvelles données de Mars à partager gratuitement avec plus de 200 centres de recherche à travers le monde. L’objectif plus large de la mission consiste à inciter les jeunes du monde entier à poursuivre des domaines scientifiques et à susciter leur intérêt pour la technologie, l’ingénierie spatiale et les sciences avancées en tant que principaux piliers de la future économie fondée sur la connaissance. La poursuite instille une culture de l'innovation et ouvre de nouvelles opportunités sur le marché du travail moderne.

Jusqu'à présent, la mission a attiré 60 000 étudiants pour rejoindre ses divers programmes éducatifs, développé 200 nouvelles technologies, aidé à publier 51 documents de recherche et à construire 66 parties de la sonde aux EAU.

Traduit par: Mervat Mahmoud.

http://wam.ae/en/details/1395302864418

WAM/French