mercredi 16 juin 2021 - 1:11:20 P.

Mohamed ben Rachid annonce les noms de la deuxième promotion du programme d'astronautes des EAU, comprenant la première femme astronaute arabe


Doubaï, 10 avril 2021 (WAM) – Dans une nouvelle étape qui traduit la poursuite incessante des EAU vers un leadership mondial dans le domaine de l'exploration spatiale, Son Altesse Cheikh Mohamed ben Rachid Al Maktoum, Vice-président et Premier Ministre des EAU et Dirigeant de Doubaï, a annoncé les noms des deux nouveaux astronautes émiratis qui formeront la deuxième promotion du programme des astronautes des EAU, et a également révélé qu'elle comprend la première femme astronaute arabe.

La nouvelle fournée d'astronautes poursuivra la marche scientifique que les EAU ont lancée il y a plusieurs années dans le but de renforcer le secteur spatial et de développer une équipe nationale d'astronautes capables de réaliser les aspirations du pays en matière d'exploration scientifique et de participer à l'exploration spatiale habitée.

Son Altesse Cheikh Mohamed ben Rachid Al Maktoum a déclaré : "Nous annonçons aujourd'hui la nomination de deux nouveaux astronautes émiratis, dont la première femme astronaute arabe, Nora AlMatrooshi et Mohamed AlMulla. Ils ont été sélectionnés parmi plus de 4 000 candidats et leur entraînement va bientôt commencer pour des vols spatiaux internationaux. Nous félicitons le pays pour eux. Nous les félicitons et comptons sur eux pour porter toujours plus haut le nom des EAU dans l'espace."

Une équipe intégrée : Les deux nouveaux astronautes rejoignent les astronautes Hazzaa AlMansoori et Sultan AlNeyadi pour former une équipe de quatre personnes dans le cadre du programme d'astronautes des EAU, au service de la stratégie du Centre spatial Mohamed ben Rachid (MBRSC), fondée sur la réalisation de la vision des sages dirigeants des EAU et sur la volonté d'en faire l'une des nations leaders dans ce domaine grâce au programme spatial national.

Première femme astronaute arabe, Nora AlMatrooshi : La deuxième promotion du programme des astronautes des EAU comprend la première astronaute arabe, Nora AlMatrooshi, qui a obtenu une licence en génie mécanique de l'Université des EAU en 2015 et possède des années d'expérience dans le domaine de l'ingénierie. AlMatrooshi a excellé dans les domaines de l'ingénierie et des mathématiques au cours de ses années universitaires, se classant première des Émirats arabes unis aux Olympiades internationales de mathématiques de 2011 et représentant les Émirats arabes unis à la Conférence de la jeunesse aux Nations unies à l'été 2018 et à l'hiver 2019.

L'astronaute Mohamed AlMulla : L'autre astronaute de la deuxième promotion du programme des astronautes des EAU est Mohamed AlMulla, qui, à l'âge de 19 ans, a obtenu une licence de pilote commercial de l'autorité australienne de l'aviation civile pour devenir le plus jeune pilote de la police de Doubaï. Il a ensuite établi un autre record en devenant le plus jeune formateur de la même organisation à 28 ans, après avoir obtenu sa licence de formateur de pilotes de l'Autorité générale de l'aviation civile (GCAA). Tout en poursuivant sa carrière, il a obtenu une licence en droit et en économie en 2015 et un Executive Master of Public Administration de la Mohamed ben Rachid School of Government en 2021.

AlMulla est actuellement le chef du département de la formation du centre de l'aile aérienne de la police de Doubaï. Il a reçu la médaille de la bravoure de Son Altesse Cheikh Mohamed ben Rachid Al Maktoum et le prix du commandant en chef pour le meilleur officier dans un domaine spécialisé, en plus du prix d'excellence globale de la police de Doubaï.

Pour l'humanité : Les futures missions des astronautes émiratis apporteront à la communauté scientifique et mondiale de nouvelles connaissances scientifiques, soutiendront le développement de l'industrie spatiale dans le monde arabe et contribueront à offrir un avenir meilleur à l'humanité.

Un exemple remarquable du monde arabe : Les mesures prises par les Émirats arabes unis pour préparer des astronautes, qui présentent les meilleurs résultats dans des domaines tels que la technologie, les sciences et les mathématiques, et les envoyer dans l'espace sont en fait une invitation pour la jeunesse arabe à rêver grand et à suivre le mouvement.

Aujourd'hui, les Émirats arabes unis se sont taillé un nom solide dans le secteur spatial arabe, en capitalisant sur les réalisations impressionnantes obtenues jusqu'à présent, comme le succès de la sonde Hope, la première mission arabe vers Mars.

Vers les 50 prochaines années : L'annonce de la deuxième promotion d'astronautes témoigne de la vision progressiste des dirigeants en vue de construire une économie de la connaissance dans une communauté intelligente fondée sur les piliers de l'innovation technologique et de la recherche scientifique. Ceci définit le voyage vers le centenaire des EAU en 2071.

Le secteur spatial national a enregistré des investissements de plus de 22 milliards d'AED au cours des dernières années. La sélection d'astronautes pour renforcer les cadres nationaux est un projet intégral de ce secteur.

Renforcer les capacités des Émiriens : Le directeur général du MBRSC, Youssef Hamad AlChaibani, a déclaré : "Aujourd'hui, nous poursuivons notre voyage pour écrire une nouvelle histoire scientifique pour la région arabe dans le domaine de l'exploration spatiale, qui a été lancée grâce à la vision de nos sages dirigeants et à leurs conseils pour réaliser notre rêve d'être à l'avant-garde du secteur spatial.

Le programme des astronautes des Émirats arabes unis est essentiel à la réalisation de cette vision ambitieuse, car il vise à construire une économie fondée sur la connaissance pour la jeunesse des Émirats arabes unis, qui sera essentielle pour les projets futurs avancés. Cela nous aidera à concrétiser la vision de nos dirigeants qui nous ont appris que rien n'est impossible, et que l'ambition des jeunes Emiratis doit dépasser les limites de l'espace."

Il a ajouté : "Avec le premier lot du programme des astronautes des EAU, nous avons pu attirer l'attention du monde entier, en hissant le drapeau des EAU sur la Station spatiale internationale (ISS). Nous nous souvenons encore de la fierté qui a envahi le pays lorsque le premier astronaute émirati a décollé dans l'espace. Aujourd'hui, nous nous apprêtons à vivre un autre moment mémorable en annonçant la deuxième promotion du programme des astronautes des Émirats arabes unis et nous poursuivrons nos projets visant à renforcer les capacités des jeunes Émiratis dans le secteur spatial."

La première femme astronaute arabe : Le directeur général adjoint pour les affaires scientifiques et techniques et chef du programme des astronautes des EAU, MBRSC, Salem AlMarri, a déclaré : "Nous sommes ravis que Nora AlMatrooshi et Mohamed AlMulla rejoignent le programme des astronautes des EAU. L'équipe du MBRSC a travaillé sans relâche après avoir reçu les candidatures pour les évaluer selon des critères et des normes spécifiques, puis a procédé à des évaluations successives pour assurer la sélection des meilleurs candidats, jusqu'à ce que nous en arrivions à annoncer les nouveaux astronautes."

Il a ajouté : "Nous avons été enthousiasmés et fiers de constater l'intérêt et l'enthousiasme des jeunes Emiratis lorsque nous avons ouvert les inscriptions pour la deuxième promotion du programme des astronautes des EAU, qui leur permet de faire partie d'un programme national visant à représenter les EAU dans l'un des domaines technologiques et scientifiques les plus importants qui façonneront l'avenir du monde. Aujourd'hui, notre équipe émiratie s'est agrandie avec l'arrivée de deux nouveaux astronautes qui continueront à créer l'histoire avec nous."

"La deuxième fournée du programme des astronautes des EAU se distingue également par la présence de la première femme émiratie et arabe astronaute.

Les EAU, qui ont toujours été des pionniers dans différents domaines, ont une fois de plus prouvé leur détermination à travailler avec diligence pour leurs jeunes hommes et femmes.

Les femmes émiraties ont davantage confiance en leurs capacités et en leurs possibilités illimitées, comme le prouve le fait que les femmes représentent 33 % des candidats au programme. La majorité des candidats étaient également âgés de 24 à 36 ans, ce qui reflète l'ambition de la jeunesse émiratie et sa volonté de rendre l'impossible possible", a conclu M. AlMarri.

Plan de formation avancée : Les deux astronautes de la deuxième promotion du programme des astronautes des EAU rejoindront également la "2021 NASA Astronaut Candidate Class", dans le cadre d'un accord stratégique conjoint entre les EAU et les États-Unis d'Amérique, afin de les former au Johnson Space Center de la NASA.

Les deux nouveaux astronautes seront formés aux vols habités, à la recherche et au contrôle des vols spatiaux. Ils seront également entraînés à effectuer des missions en orbite basse, en utilisant le Human Exploration Research Analog, un habitat unique à trois étages conçu pour servir d'analogue aux conditions d'isolement, de confinement et d'éloignement dans les scénarios d'exploration.

Dans le cadre du programme de formation, les astronautes seront formés à la gestion de diverses missions sur la Station spatiale internationale, y compris des sorties dans l'espace simulées et des séjours de longue durée, ainsi qu'à la formation aux principaux systèmes, à la robotique, aux activités extravéhiculaires, aux cours de pilotage de jets T-38, à la survie dans l'eau et sur terre, à la maîtrise de la langue russe et à la formation théorique.

Normes internationales d'évaluation : 4 305 candidats ont postulé pour la deuxième série du programme des astronautes des EAU. Les candidats ont été soumis à plusieurs phases d'évaluation et de qualification conformément aux normes internationales. Au cours de la première phase, la liste a été réduite à 2099 candidats en fonction de leur âge, de leur formation et de leur expérience en matière de recherche scientifique.

Les candidats ont ensuite été soumis à des évaluations de leur QI, de leur personnalité et de leurs compétences techniques, à l'issue desquelles les 1 000 meilleurs candidats ont été sélectionnés. Au cours de la deuxième phase, après avoir évalué les 1 000 meilleurs candidats, le comité d'évaluation du MBRSC a sélectionné 122 candidats, qui ont ensuite passé un entretien virtuel. Sur la base de ces entretiens, les 122 candidats ont été à nouveau évalués, ce qui a permis de réduire la liste des candidats sélectionnés à 61.

Pour la troisième phase, l'équipe du MBRSC a fait passer des examens médicaux préliminaires et avancés aux 61 candidats présélectionnés, ce qui a ramené le nombre de candidats à 30, qui sont passés à la phase finale.

14 candidats parmi les 30 ont été sélectionnés après avoir passé les entretiens préliminaires à distance de la phase finale des évaluations. Les candidats présélectionnés comprenaient 9 hommes et 5 femmes, avec des formations scientifiques et universitaires variées, dont 4 travaillant dans le secteur de l'aviation, 9 ingénieurs et un candidat spécialisé dans la métrologie.

La phase d'évaluation finale des 14 candidats a été menée par un comité composé de spécialistes du MBRSC, dont les astronautes émiratis Hazzaa AlMansoori et Sultan AlNeyadi ainsi que les astronautes de la NASA Jessica Meir et Anne McClain, qui a réduit le nombre de candidats à 4. Les deux candidats ont ensuite été sélectionnés parmi les quatre derniers après avoir subi des tests rigoureux de condition physique, de communication et de travail en équipe.

Programme des astronautes des Émirats arabes unis : Le Centre spatial Mohamed ben Rachid a ouvert les inscriptions pour le deuxième lot du programme des astronautes des Émirats arabes unis en décembre 2019, pour tous les ressortissants des Émirats arabes unis âgés de 18 ans et plus, maîtrisant l'arabe et l'anglais, et diplômés de l'université. Le programme est conçu pour préparer et former les Emiratis à voyager dans l'espace pour diverses missions scientifiques.

Hazzaa AlMansoori et Sultan AlNeyadi ont été les astronautes sélectionnés dans le premier lot du programme des astronautes des EAU. La mission de huit jours d'AlMansoori à la station spatiale internationale, qui s'est déroulée du 25 septembre au 3 octobre 2020, a permis de réaliser 30 expériences scientifiques.

Le programme des astronautes des EAU est l'un des projets gérés par le programme spatial national des EAU et financés par le fonds TIC de l'autorité de régulation des télécommunications (TRA), qui vise à soutenir la recherche et le développement dans le secteur des TIC aux EAU et à promouvoir l'intégration du pays sur la scène mondiale.

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302925973

WAM/French