Analyse : Les EAU réécrivent l'histoire scientifique de la région

Analyse : Les EAU réécrivent l'histoire scientifique de la région

Par Mohammed Jalal Al Rayssi, Directeur général de l'Agence de presse des Emirats (WAM) ABOU DHABI, 10 avril, 2021 (WAM) – Avec l'annonce aujourd'hui de la sélection du deuxième groupe d'astronautes émiratis, les EAU réécrivent l'histoire scientifique de la région arabe et prouvent que leur entrée dans le secteur spatial n'est pas une coïncidence ou une sorte de propagande.

Dans une nouvelle étape qui traduit la quête incessante des Émirats arabes unis d'un leadership mondial dans le domaine de l'exploration spatiale, Son Altesse Cheikh Mohamed ben Rachid Al Maktoum, vice-président et premier ministre des Émirats arabes unis et souverain de Doubaï, a annoncé les noms des deux nouveaux astronautes émiratis qui formeront la deuxième promotion du programme des astronautes des Émirats arabes unis, et a également révélé que cette promotion comprend la première femme astronaute arabe, Nora AlMatrooshi.

Le secteur spatial national est né sur des bases solides et selon un plan soigneusement élaboré et une vision claire et tournée vers l'avenir qui vise à faire des Émirats arabes unis un contributeur majeur au secteur spatial, dont l'adhésion est actuellement limitée à quelques pays.

Le secteur spatial national dispose d'un portefeuille d'investissements qui a dépassé les 22 milliards d'AED en quelques années seulement, ce qui n'est pas rien par rapport à la date de création de l'Agence spatiale des EAU en 2014, ce qui prouve la force de ce programme dès sa naissance.

Alors que les Émirats arabes unis se sont distingués en créant un précédent arabe dans ce secteur à la fin des cinquante premières années de leur fondation, avec l'arrivée du premier astronaute arabe à la station spatiale internationale, aujourd'hui, le deuxième demi-siècle commence par une étape distinctive en annonçant la sélection de la première femme astronaute arabe, qui vient s'ajouter au palmarès des réalisations des femmes émiraties.

Ce qui est remarquable dans cette annonce, c'est le nombre considérable de candidatures d'hommes et de femmes scientifiquement qualifiés de la nation, qui a dépassé les 4 300 candidats, et qui confirme le grand succès des résultats du système scientifique et éducatif du pays, ainsi que la foi de la jeunesse de la nation dans ce programme national, qui bénéficie du soutien des sages dirigeants.

Il ne fait aucun doute que l'étape émiratie représentée par l'union des deux nouveaux astronautes - Nora AlMatrooshi et Mohamed Al Mulla aux astronautes Hazzaa AlMansoori et Sultan AlNeyadi - consolide la position du pays et la présence arabe dans le domaine de l'exploration spatiale, une étape que Son Altesse Cheikh Mohamed ben Rachid Al Maktoum, vice-président et premier ministre des EAU et dirigeant de Doubaï, a bénie en déclarant : "Aujourd'hui, nous annonçons deux nouveaux astronautes émiratis.

Nous félicitons le pays pour eux. Nous les félicitons et comptons sur eux pour porter le nom des EAU toujours plus haut dans l'espace."

L'ambitieux programme spatial émirati progresse à un rythme soutenu, selon un plan réfléchi basé sur une vision visant à responsabiliser les cadres nationaux et à les qualifier par des connaissances et une expertise scientifique pour diriger ce secteur.

Grâce à leur programme spatial national, surtout après le succès de la sonde Hope dans sa mission vers Mars, les Émirats arabes unis comptent renforcer leur position sur le plan scientifique et mondial, et contribuer au mouvement scientifique mondial pour un meilleur avenir de l'humanité.

Les futures missions des astronautes émiratis, hommes et femmes, renforcent la vision des EAU pour les cinquante prochaines années, car il s'agit d'un véritable pari sur la science et la jeunesse au sein d'un système intégré, grâce auquel ils continuent d'écrire une nouvelle histoire scientifique pour la région arabe et de construire une solide base de connaissances nationale dirigée par des jeunes armés de science et de savoir.

Aujourd'hui, les Émirats arabes unis prouvent une fois de plus qu'ils ont une vision correcte et stratégique de l'avenir, fondée sur la science et l'autonomisation des talents et de ceux qui ont une expertise, et que ce que nous dépensons aujourd'hui pour la connaissance n'est pas seulement pour l'avenir immédiat, mais aussi pour un avenir lointain.

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302926080