lundi 10 mai 2021 - 11:23:25 P.

Le ministre italien des affaires étrangères salue le rôle de la Dubai Future Foundation dans le soutien aux start-ups internationales

  • italian foreign minister visits dubai future foundation (1)
  • italian foreign minister visits dubai future foundation (2)
  • italian foreign minister visits dubai future foundation (3)

DOUBAÏ, 28 avril 2021 (WAM) – Une délégation italienne conduite par Luigi Di Maio, ministre des Affaires étrangères, a visité la Dubai Future Foundation (DFF) afin d'en savoir plus sur le rôle central que joue la Fondation dans la construction de l'avenir à travers diverses initiatives, ainsi que sur ses efforts globaux pour attirer les startups, les entrepreneurs et les talents dans la région.

Le directeur général de la DFF, Khalfan Belhoul, le directeur général adjoint et directeur de l'exploitation de la DFF, Abdelaziz Al Jaziri, et plusieurs chefs de département ont accompagné les visiteurs dans une visite de la zone 2071 et les ont informés des principaux projets et initiatives de la Fondation, notamment les Dubaï Future Labs, le UAE Regulations Lab et les Dubai Future Accelerators.

Les deux parties ont discuté des moyens d'intensifier la coopération en matière de soutien aux startups et aux entrepreneurs, et d'échanger des informations, des expériences et des bonnes pratiques en matière d'innovation, de conception de l'avenir, de construction d'une économie fondée sur la connaissance et de création d'un environnement propice au développement de nouveaux secteurs économiques.

Cette visite a coïncidé avec la conclusion de la deuxième édition du Global Startup Programme, une initiative du ministère italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale organisée par le DFF en partenariat avec l'Agence italienne du commerce (ITA) à AREA 2071. Après que l'édition inaugurale de 2020 ait eu lieu virtuellement en raison de la pandémie de COVID-19, les EAU ont été le premier pays à accueillir le programme en résidence.

Di Maio a fait l'éloge de l'accueil réussi du programme par la Fondation alors qu'il s'engageait avec les startups participantes et les équipes à l'origine de cet accueil.

En outre, il a salué les efforts de la Fondation pour soutenir les innovateurs et les entrepreneurs, encourager les startups à développer des idées innovantes et à tirer parti des technologies avancées pour relever les défis mondiaux.

M. Belhoul a souligné que le premier programme d'accélération de gouvernement à gouvernement de la DFF a permis aux startups italiennes de découvrir les opportunités d'affaires, d'innovation et d'investissement disponibles à Doubaï et dans l'ensemble des EAU, et d'explorer l'écosystème favorable à l'innovation et à l'entrepreneuriat du pays. Il a souligné la volonté de la Fondation d'améliorer le partage des connaissances avec les entités du secteur public et privé en Italie dans le but de stimuler l'innovation et le progrès.

Avec la participation de 11 startups italiennes issues d'un large éventail de secteurs, la deuxième édition du programme a débouché sur deux projets pilotes en cours, la signature d'accords de coopération avec plus de 10 partenaires commerciaux, ainsi que plusieurs perspectives d'investissement prometteuses. Plus de la moitié de la cohorte a exprimé son intérêt pour l'établissement de bureaux aux EAU.

Les relations amicales entre les EAU et l'Italie remontent à plus de 50 ans. Les EAU sont le premier partenaire commercial de l'Italie parmi les pays de la région du CCG, représentant 80 % des échanges mutuels, soit l'équivalent de 7 % du volume total du commerce extérieur italien. Récemment, les deux pays ont renforcé leur coopération dans les domaines du gouvernement, de la culture, de l'éducation et de l'innovation.

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302930654

WAM/French