vendredi 18 juin 2021 - 10:44:00 M

Le plan de Biden aux Etats-Unis est susceptible d'encourager le Moyen-Orient à devenir un exportateur net d'énergies renouvelables

  • photo5850515691273303182
  • photo5850515691273303180
  • photo5848417672763651703
  • photo5848417672763651706
  • photo5848417672763651705 (1)
  • 1 (3)
  • 3 (1)
  • 2 (16)
  • 4 (1)
  • 5

Par Binsal Abdulkader ABOU DHABI, 20 mai 2021 (WAM) – Les plans ambitieux de l'administration Biden pour développer les énergies renouvelables aux Etats-Unis auront un impact plus large sur le paysage énergétique au Moyen-Orient, en particulier dans le Golfe Persique, selon le haut responsable d'un organisme mondial, des experts et des acteurs majeurs de l'industrie dans la région.

S'exprimant auprès de l'agence de presse des Emirats (WAM) au sujet du projet de M. Biden de faire des Etats-Unis une économie 100 % propre avec des émissions nettes nulles d'ici 2050, Francesco La Camera, directeur général de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), a déclaré que de tels efforts sont susceptibles d'encourager "des progrès régionaux incroyables", car le Moyen-Orient a la possibilité de maximiser ses ressources en énergies renouvelables et de devenir un exportateur net d'énergie et de carburants renouvelables à l'avenir.

Parallèlement, un expert s'attend à ce que le plan américain influence le développement technologique du secteur des énergies renouvelables au Moyen-Orient. Les acteurs du secteur tels que Masdar, Abu Dhabi Future Energy Company et Siemens Energy Middle East s'attendent non seulement à un coup de fouet pour l'industrie des énergies renouvelables, mais aussi à des opportunités commerciales aux Etats-Unis grâce à cette dernière initiative.

Une économie de l'énergie propre et des millions de nouveaux emplois : Au cours des 100 premiers jours de son mandat, le président Biden a pris des mesures radicales pour construire une nouvelle infrastructure américaine et une économie de l'énergie propre qui créeront des millions de nouveaux emplois. Le président a publié un décret annonçant des objectifs audacieux pour parvenir à un secteur de l'électricité sans pollution par le carbone d'ici 2035 et mettre les Etats-Unis sur la voie irréversible d'une économie nette zéro d'ici 2050, selon un communiqué de la Maison Blanche.

Ces initiatives ont été largement débattues dans le cadre du "First 100 Days Reporting Programme", organisé par le Centre international des journalistes, une organisation à but non lucratif basée à Washington, DC.

Parmi les participants à ce programme figuraient une douzaine de journalistes de médias du monde entier, dont l'agence de presse des Emirats, WAM.

Impact sur les actions positives aux EAU, en Arabie Saoudite et dans la région : Le chef de l'IRENA a déclaré qu'avec la poussée de Biden en faveur des énergies propres, "il est probable que les questions de climat et de transition énergétique deviennent des domaines de plus en plus importants pour la coopération et la diplomatie entre les Etats-Unis et les pays de la région du Golfe."

"Comme les États-Unis, de nombreux pays de la région ont une vision positive des opportunités économiques présentées par la transition énergétique et ils prennent des mesures très positives pour rivaliser pour une part de cet avenir", a observé La Camera.

"Nous constatons déjà que les Emirats arabes unis et l'Arabie saoudite prennent des mesures très positives pour redéfinir leur leadership énergétique à l'ère de la dé-carbonisation, et cette tendance ne fera que se renforcer à mesure que l'avenir des hydrocarbures deviendra moins certain", a-t-il noté.

Le potentiel d'énergie propre et le développement technologique du Moyen-Orient : On observe également des progrès régionaux incroyables dans des pays tels que le Maroc, l'Egypte, la Jordanie et tous les autres, a souligné le directeur général de l'IRENA.

"Je pense que le Moyen-Orient a la possibilité de maximiser ses ressources en énergies renouvelables et de devenir un acteur central et potentiellement un exportateur net d'énergie et de carburants renouvelables à l'avenir. Les efforts pour y parvenir se renforceront au cours de la décennie", a déclaré La Camera.

Un expert du secteur a déclaré à WAM que le plan de M. Biden influencerait probablement le développement technologique du secteur des énergies renouvelables au Moyen-Orient.

American Jobs Plan et développement technologique: "Les investissements dans la technologie, un point fort traditionnel de l'économie américaine, rapporteront des dividendes internationaux", a déclaré le directeur du Réseau des énergies propres UE-CCG.

L'American Jobs Plan de l'administration Biden, qui fait partie de la construction d'une nouvelle infrastructure américaine et d'une économie de l'énergie propre, devrait également stimuler les investissements dans la recherche et le développement.

L'American Jobs Plan est un investissement dans l'Amérique qui permettra de créer des millions de bons emplois, de reconstruire l'infrastructure du pays puisqu'il promet de construire, réhabiliter et moderniser plus de deux millions de logements à travers le pays tout en améliorant les installations fédérales, selon la Maison Blanche.

Les acteurs de l'industrie régionale examinent les opportunités commerciales aux États-Unis : Masdar, Abu Dhabi Future Energy Company, s'attend à ce que le plan de Biden offre un certain nombre d'opportunités aux Etats-Unis pour l'entreprise, a déclaré Mohamed Jameel Al Ramahi, PDG de Masdar, à WAM.

Les opportunités de l'initiative des 2 000 milliards de dollars US : Le PDG de Masdar a poursuivi en disant que l'initiative de 2 000 milliards de dollars est un investissement en capital unique en Amérique pour améliorer l'infrastructure actuelle et faire des investissements ciblés dans les énergies propres, pour réduire la pollution en dé-carbonisant le réseau électrique, en accélérant le déploiement des véhicules électriques et en réduisant la consommation d'énergie dans les bâtiments et les villes.

Le potentiel de l'hydrogène : De même, Siemens Energy se réjouit de collaborer avec le gouvernement américain et de fournir à ses clients la technologie énergétique qui les aidera à mettre en œuvre leurs plans et à atteindre leurs objectifs ambitieux, a déclaré à WAM, Dietmar Siersdorfer, directeur général de Siemens Energy Middle East.

L'hydrogène vert est un vecteur énergétique très efficace qui peut décarboniser des secteurs et des applications qui ne peuvent pas être facilement électrifiés avec de l'électricité renouvelable, a déclaré le dirigeant.

Les technologies du gaz joueront un rôle fondamental dans la transition énergétique pour équilibrer l'offre fluctuante d'énergie renouvelable et stabiliser les réseaux électriques, a-t-il observé.

"En outre, les turbines à gaz constituent un investissement durable, fonctionnant au gaz naturel aujourd'hui et à l'hydrogène neutre en carbone à l'avenir", a ajouté M. Siersdorfer.

Impact mondial et national : A propos de l'impact mondial plus large du plan de M. Biden en matière d'énergie propre, le chef de l'IRENA a déclaré : "Dans un contexte mondial, je m'attends également à ce que l'ambition des Etats-Unis encourage d'autres engagements de la part de pays qui n'ont pas encore mis à jour leurs contributions déterminées au niveau national (CDN) et leurs objectifs pour 2050.

Des objectifs environnementaux et économiques réunis : "Le président a placé ces objectifs environnementaux et économiques au cœur de son plan, et je pense qu'il produira des résultats positifs. Les Etats-Unis comptent déjà plus de 750 000 personnes employées dans le secteur des énergies renouvelables et les emplois liés aux installations solaires photovoltaïques (PV) comptent parmi ceux qui connaissent la plus forte croissance dans le pays", a expliqué le chef de l'IRENA.

A cet égard, le PDG de Masdar a ajouté que l'objectif des États-Unis de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 50 à 52 % d'ici 2030 est un objectif ambitieux, qui sert de référence aux autres nations.

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302936138

WAM/French