mercredi 04 août 2021 - 4:49:43 M

La CBUAE publie un nouveau règlement sur l'externalisation afin de garantir une gestion efficace des risques liés aux activités d'externalisation des banques


ABOU DHABI, 8 juin 2021 (WAM) – La Banque centrale des EAU (CBUAE) a publié un nouveau règlement sur l'externalisation et les normes qui l'accompagnent pour les banques opérant dans les EAU, dans le cadre de ses efforts continus pour introduire des cadres réglementaires solides qui régissent et protègent correctement le secteur bancaire des EAU.

Le règlement, qui entre en vigueur un mois après la date de publication au Journal officiel, vise à garantir que les banques gèrent correctement les risques liés à l'externalisation de certaines fonctions. Il prévoit notamment l'inclusion obligatoire de politiques et de procédures approuvées par le conseil d'administration pour l'activité d'externalisation dans les cadres de gouvernance des banques.

La CBUAE cherche également, par l'introduction de ce règlement, à s'assurer que les approches des banques en matière de gestion des risques inhérents aux accords d'externalisation sont conformes aux principales pratiques prudentes internationales afin de contribuer au renforcement de la stabilité financière.

En vertu de ce règlement, les banques opérant dans les EAU doivent obtenir un avis de non-objection avant d'externaliser toute activité importante.

Commentant le règlement, le gouverneur de la CBUAE, Khaled Mohamed Balama, a déclaré : "L'introduction du règlement sur l'externalisation et des normes qui l'accompagnent témoigne des solides efforts déployés par la CBUAE pour garantir l'intégrité des cadres de gestion des risques et la stabilité opérationnelle des banques. La Banque centrale accorde la plus grande importance à la protection des données et à la gestion des risques en publiant des directives qui régissent et protègent les banques et leurs consommateurs, conformément aux normes et aux meilleures pratiques internationales. Nous sommes convaincus que ce règlement renforcera la capacité des banques opérant aux Emirats arabes unis à atténuer les menaces potentielles liées aux activités d'externalisation, garantissant ainsi la sécurité permanente de leurs institutions et de leurs clients."

Un principe clé qui sous-tend ce règlement est que les accords d'externalisation d'une banque ne doivent pas nuire à sa capacité à remplir ses obligations envers ses consommateurs et la CBUAE, ni entraver les dispositions de surveillance de la CBUAE.

Comme le stipulent le règlement et les normes qui l'accompagnent, il faut veiller à ce que les données confidentielles des consommateurs des banques ne soient pas partagées en dehors des EAU sans l'accord préalable de la CBUAE et du consommateur concerné.

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302941741

WAM/French