samedi 27 novembre 2021 - 10:10:03 P.

La Journée mondiale de l'énergie est l'une des principales contributions mondiales des EAU au développement durable


DOUBAÏ, 21 octobre, 2021 (WAM) – La Journée mondiale de l'énergie, le 22 octobre, est une initiative approuvée par le vice-président, premier ministre et dirigeant de Doubaï, Son Altesse Cheikh Mohamed ben Rachid Al Maktoum, lors du Forum mondial de l'énergie à Doubaï en 2012.

Elle a été approuvée en présence de représentants de 54 pays et de la Commission des Nations Unies (ONU), de la Ligue arabe et de l'Union africaine par la "Déclaration de Doubaï sur l'énergie pour tous". La vision futuriste de Son Altesse Cheikh Mohamed ben Rachid joue un rôle fondamental dans la coopération entre les organisations publiques et privées locales et internationales.

La Journée mondiale de l'énergie souligne l'importance des énergies renouvelables en tant que principal pilier de la durabilité et priorité stratégique pour les Emirats arabes unis, qui mènent des efforts proactifs en adoptant l'innovation pour atténuer les effets négatifs du changement climatique et du réchauffement de la planète. Elle consolide les objectifs de développement durable (ODD) 2030 des Nations unies. Les EAU ont pris des mesures précoces pour dire adieu au dernier baril de pétrole, équilibrer le développement et préserver un environnement sain et propre.

Les efforts des EAU dans ce domaine ont été couronnés par un classement parmi les dix premiers acteurs en matière d'efficacité énergétique, en reconnaissance par l'ONU de son développement global. Cette démarche est soutenue par la diversification des ressources, une infrastructure solide et un leadership dans le domaine des énergies propres afin de créer une économie verte.

Les EAU ont gagné des positions de leader international dans les indicateurs de compétitivité du secteur de l'énergie en général, et de l'énergie propre en particulier, après que sept références internationales aient accepté de les classer parmi les 10 premiers pays du monde avec 18 indicateurs spécifiques au secteur en 2020. Les Emirats arabes unis, représentés par l'Autorité de l'eau et de l'électricité de Doubaï (DEWA), ont conservé leur premier rang mondial pour la troisième année consécutive, avec des scores de 100 % pour tous les indicateurs "Getting Electricity" du rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale.

Dans ce contexte, le président de l'Autorité de l'aviation civile de Doubaï et président-directeur général de la compagnie aérienne et du groupe Emirates, Son Altesse Cheikh Ahmed ben Saïd Al Maktoum,a déclaré : "Nous avons une stratégie et des objectifs clairs pour accroître l'utilisation des énergies propres et renouvelables dans le bouquet énergétique de Doubaï. Ceci est conforme à la vision de Son Altesse Cheikh Mohamed ben Rachid Al Maktoum de promouvoir le développement durable. Doubaï est un pionnier de la transition vers une économie verte grâce à deux plans d'action parallèles. Le premier consiste à réduire la demande en énergie et en eau de 30 % d'ici à 2030 en encourageant les programmes d'efficacité et de conservation. En revanche, la seconde consiste à améliorer l'offre en diversifiant le mix énergétique, notamment les énergies propres, en augmentant l'efficacité et en réduisant les pertes des réseaux d'électricité et d'eau."

"La Journée mondiale de l'énergie est l'une des contributions des EAU au monde pour atteindre le développement durable. C'est l'occasion de donner la priorité à l'élaboration de politiques énergétiques nationales qui soutiennent le développement durable afin de surmonter les défis actuels et futurs auxquels le secteur de l'énergie est confronté. Elle soutient également les politiques de mise en œuvre et de développement de mécanismes et de cadres pour l'échange d'expériences entre tous les pays, l'accélération vers les énergies renouvelables et l'encouragement de leur utilisation responsable et rationnelle pour protéger l'environnement, réduire les émissions de carbone et préserver nos précieuses ressources naturelles", a-t-il ajouté.

Dans sa déclaration à l'occasion de la Journée mondiale de l'énergie, le ministre de l'énergie et des infrastructures, Suhail ben Mohamed Al Mazrouei, a déclaré : " Les Emirats arabes unis ont élaboré un ensemble de plans d'avenir visant à diversifier les sources d'énergie et à s'orienter vers les énergies propres, notamment l'énergie nucléaire. L'exploitation de la centrale nucléaire de Barakah permettra d'aller de l'avant dans les efforts déployés pour passer à une énergie propre dans le pays, garantissant ainsi la durabilité, la diversité et la sécurité énergétiques pour les décennies à venir. Les Emirats arabes unis adoptent également une approche à long terme pour planifier l'avenir de l'énergie et réduire les émissions, ce qui nous a incités à lancer la stratégie énergétique 2050 des Emirats arabes unis, qui vise à accroître de 40 % l'efficacité de la consommation individuelle et institutionnelle et à porter à 50 % la part des énergies propres dans le bouquet énergétique total produit dans le pays, ainsi qu'à garantir la satisfaction de la demande énergétique et à soutenir la croissance de l'économie du pays."

Le directeur général de l'Autorité de l'eau et de l'électricité de Doubaï (DEWA), Saïd Mohamed Al Tayer, a déclaré : " Nous sommes guidés par la vision de Son Altesse Cheikh Mohamed ben Rachid Al Maktoum, qui souhaite faire de Doubaï un modèle mondial en matière d'énergie propre et d'économie verte en adoptant les technologies de la quatrième révolution industrielle et les technologies perturbatrices telles que l'intelligence artificielle (IA), les drones, le stockage de l'énergie, la blockchain, l'Internet des objets (IoT), etc.

DEWA s'engage à innover des solutions proactives pour les 50 prochaines années et à réaliser la stratégie d'énergie propre 2050 de Doubaï, qui vise à fournir 75 % de la capacité électrique totale de Doubaï à partir de sources d'énergie propre.

La capacité installée d'énergie propre à Doubaï a atteint 9 % du mix énergétique en 2020, soit 2 % de plus que l'objectif fixé pour 2020. L'un de nos projets clés pour atteindre cet objectif est le parc solaire Mohamed ben Rachid Al Maktoum, le plus grand parc solaire au monde avec une capacité prévue de 5 000 MW d'ici 2030. La capacité de production d'énergie solaire en exploitation dans le parc solaire a atteint 1 310 MW grâce à des panneaux solaires photovoltaïques et atteindra 13,3 % de la capacité de production totale en plusieurs étapes jusqu'au premier trimestre de l'année prochaine."

"Nous avons également le projet de production d'hydrogène vert utilisant l'énergie solaire, la centrale hydroélectrique de Hatta et les projets utilisant l'énergie éolienne. La capacité installée d'électricité de DEWA a atteint 13 200 MW et 490 MIGD. Nous nous efforçons de faire prendre conscience de l'importance de la conservation. Les programmes et initiatives de conservation de DEWA entre 2009 et 2020 ont permis de réaliser des économies cumulées de 2,6 térawattheures (TWh) d'électricité et de 8,5 milliards de gallons d'eau. Cela équivaut à une économie de 1,5 milliard d'AED et à une réduction de 1,136 million de tonnes d'émissions de carbone ", a-t-il ajouté.

Pendant ce temps, le président de l'Autorité de l'électricité, de l'eau et du gaz de Charjah (SEWA), Saïd Al Suwaidi, a souligné que les sages dirigeants en général et l'émirat de Charjah en particulier, adoptent une vision unique pour le secteur de l'énergie.

Il a noté que SEWA s'efforce de mettre en œuvre la vision et les directives de Son Altesse Cheikh ben Mohamed Al Qassimi, membre du Conseil suprême et dirigeant de Charjah, afin de répondre à la demande croissante d'énergie électrique à Charjah par le biais de la feuille de route SEWA 2030. Elle vise à porter la capacité de production d'électricité installée à Charjah à 4 600 mégawatts grâce à la mise en œuvre de deux projets d'extension des centrales électriques de Hamriyah et d'Al Layyah.

La centrale électrique indépendante (IPP) de Hamriyah, d'une capacité de 1 800 MW, est la première centrale électrique indépendante à cycle combiné de Charjah et la centrale électrique la plus efficace du secteur des services publics du Moyen-Orient. Elle se compose de trois blocs à cycle combiné, dont la première unité est opérationnelle depuis avril 2021 et devrait atteindre son plein régime commercial en mai 2023. La centrale d'Al Layyah, quant à elle, se compose de deux turbines à gaz d'une capacité de 345 MW chacune, ainsi que de deux chaudières de récupération de chaleur et d'une turbine à vapeur d'une capacité de 336 MW. Le rendement total du projet est de 1026 mégawatts. L'exploitation de la première turbine à gaz commencera en novembre 2021, et le projet sera achevé en juillet 2022.

Une fois le projet achevé, il remplacera 17 anciennes unités de production d'électricité d'une capacité totale de 900 MW à l'usine d'Al Layyah.

Le secrétaire général du Conseil suprême de l'énergie de Doubaï, Ahmed Al Muhairbi, a déclaré : " A l'occasion de la Journée mondiale de l'énergie et conformément à la stratégie 2050 pour une énergie propre de Doubaï, nous soulignons l'importance de renforcer la collaboration entre les secteurs public et privé afin d'améliorer les investissements verts, de soutenir l'innovation, de trouver des solutions durables à long terme, en mettant davantage l'accent sur l'intelligence artificielle et les technologies avancées pour améliorer la durabilité et l'efficacité énergétique. Cela permet également à Doubaï de continuer à jouer un rôle de premier plan dans la réduction des émissions de carbone et l'atténuation des effets du changement climatique en augmentant l'utilisation d'énergies propres et renouvelables afin de faire de Doubaï un centre mondial pour les énergies propres et l'économie verte."

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302983601

WAM/French