jeudi 02 décembre 2021 - 2:36:19 M

L'économie spatiale lunaire occupe le devant de la scène au pavillon de l'Italie


DOUBAI, 21 octobre 2021 (WAM) -- Dans le cadre des événements du Pavillon de l'Italie dédiés à la Semaine de l'espace de l'Expo 2020 à Doubaï, la société italienne de haute technologie Leonardo a organisé la conférence internationale sur le thème "L'économie spatiale lunaire : les premiers pas vers une génération interplanétaire", le 19 octobre 2021.

Le thème principal de l'événement était l'exploration de la Lune, la prochaine étape critique pour les agences spatiales du monde entier et les entrepreneurs privés. Le retour à la surface lunaire est un facteur crucial dans le développement d'une génération interplanétaire qui protégera l'humanité sur Terre et pourrait également être appelée à l'avenir à nous guider vers de nouveaux lieux de vie dans l'espace.

Le PDG de Leonardo, Alessandro Profumo, a souligné : « Nos ambitions collectives dans l'espace comptent également pour notre propre planète et son avenir. Rendre l'exploration interplanétaire plus durable en utilisant les ressources lunaires est un objectif. Mais il y a un deuxième objectif : améliorer notre qualité de la vie sur Terre ».

L'espace pourrait offrir des ressources essentielles qui seront rares ou coûteuses pour l'environnement terrestre. « Pensez aux éléments de terres rares pour les appareils électroniques, par exemple. Il existe également des opportunités de faire progresser la science et la technologie dans des domaines tels que la production d'électricité, le stockage d'énergie, le recyclage et la robotique avancée », a ajouté Profumo.

Les technologies d'exploration, d'extraction et de récupération et les solutions potentielles pour un habitat vivant sur la Lune sont quelques-uns des thèmes abordés lors de l'événement par des agences et des institutions, des universités, des industries et des astronautes, qui ont discuté de la façon de créer des synergies pour faire l'équation 2+2= 5 travaux.

Pour la grande aventure lunaire, il faut des infrastructures, de l'intelligence artificielle, de la robotique, de la connectivité, des services et des opérations, autant de compétences que le groupe Leonardo peut mettre à disposition. La coentreprise de Leonardo Thales Alenia Space (Thales 67%, Leonardo 33%) contribue à la construction de la passerelle lunaire de la mission Artemis de la NASA. Il construit les systèmes critiques d'Orion, le vaisseau spatial pour les astronautes. Les systèmes robotiques de Leonardo, équipés d'algorithmes avancés et d'intelligence artificielle, fourniront un excellent support pour la création d'un « village lunaire » durable.

Des bras et des perceuses robotiques aideront à construire des structures, à creuser et à extraire des ressources du sous-sol. Leonardo détient un rôle de leader dans la robotique spatiale, ayant déjà développé les exercices pour les missions Rosetta, ExoMars 2022, et maintenant PROSPECT, pour la mission Luna27, et concevant des bras robotiques pour le programme Mars Sample Return. Enfin, Telespazio (Leonardo 67%, Thales 33%) a été récemment sélectionné par l'ESA pour étudier une infrastructure de télécommunications et de navigation lunaire.

Traduit par: Mervat Mahmoud.

http://wam.ae/en/details/1395302983698

WAM/French