jeudi 09 décembre 2021 - 5:55:24 P.

Les EAU participent à la 33e réunion plénière du Groupe d'action financière pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord


ABOU DHABI, 23 novembre 2021 (WAM) - Les Émirats arabes unis (EAU) ont assisté à la 33e réunion plénière du Groupe d'action financière pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord (GAFMOAN), qui s'est tenue du 16 au 17 novembre 2021 au Caire, ainsi qu'aux travaux en cours Séances de groupe menant à la plénière.

La plénière a abordé le large éventail d'efforts en cours dans la région pour lutter contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, en particulier sur la mise en œuvre des 40 recommandations et des 11 résultats immédiats du Groupe d'action financière.

Les Émirats arabes unis ont également informé les membres du MENAFATF de leur expérience dans le traitement des recommandations du rapport d'évaluation mutuelle, car cette expérience a démontré que l'engagement au plus haut niveau, une méthodologie intégrée basée sur le soutien politique et le partenariat entre toutes les parties concernées sont les clés pour atteindre l'avancement du dossier AML/CFT.

Cela impliquait de faire avancer le travail des agences gouvernementales des Émirats arabes unis facilité par le Bureau exécutif de lutte contre le blanchiment d'argent (AML) et le financement de la lutte contre le terrorisme (CTF) en tant que principal organe national de coordination pour répondre aux exigences énoncées dans le plan d'action national et la stratégie nationale pour AML/CFT. Il visait à unifier les efforts à cet égard et à formuler une stratégie globale de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme conformément à toutes les normes, lois et conventions internationales pertinentes.

Aussi, la restructuration des sous-commissions du Comité National de Lutte contre le Blanchiment d'Argent et le Financement du Terrorisme et des Organisations Illégales et la création de nouveaux comités pour renforcer l'efficacité du comité, à travers le lancement d'un Comité de Partenariat Public-Privé présidé par le Bureau Exécutif de AML /CTF, qui comprend désormais des membres de 17 agences gouvernementales et 22 agences du secteur privé.

Cette coalition dynamique, la première du genre au Moyen-Orient, reflète la conviction des Émirats arabes unis dans le rôle essentiel que joue le secteur privé dans la construction d'un système durable et d'une réponse flexible à long terme pour atteindre la conformité financière.

Il a également discuté des mesures prises par les Émirats arabes unis pour atténuer les risques associés aux nouvelles technologies et pratiques commerciales, y compris l'incorporation responsable des actifs virtuels dans le cadre réglementaire des Émirats arabes unis. Ces derniers ont introduit des règles et des directives pour superviser efficacement ces activités et garantir que les entreprises concernées disposent de contrôles pour surveiller et se conformer au cadre réglementaire des Émirats arabes unis.

Les Émirats arabes unis les ont informés de la section de surveillance de la conformité financière au sein du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, qui a joué un rôle essentiel dans le soutien aux efforts des Émirats arabes unis pour la coopération internationale et la création de plateformes pour échanger des connaissances et des expériences par le biais de canaux stratégiques avec des partenaires internationaux.

L'une des réalisations les plus importantes de la Section de surveillance de la conformité financière est la création du Groupe d'experts des Émirats arabes unis sur la AML/CFT, qui est dirigé par le ministre d'État, Ahmed Al Sayegh, et le gouverneur de la Banque centrale des Emirats arabes unis, Khaled Balama Al Tamimi. Le groupe d'experts comprend des représentants clés de diverses entités nationales, qui ont tenu à ce jour 30 réunions avec des experts dans des pays pairs.

La Section de contrôle de la conformité financière a également contribué à la mise en place de plates-formes de renforcement des capacités avec des partenaires internationaux, tels que l'Union européenne, le Royaume-Uni et les États-Unis, en organisant plus de 12 ateliers de formation technique pour les autorités nationales, auxquels plus de 2 000 participants de pays et des institutions financières de l'étranger, ainsi que des membres d'entreprises et professions non financières désignées (EPNFD), y ont participé.

Ils ont exprimé un grand bénéfice des expériences des partenaires externes, notamment en ce qui concerne la lutte contre le blanchiment d'argent basé sur le commerce, le renforcement des enquêtes grâce à des techniques avancées d'analyse des données et la lutte contre la prolifération des armes.

Ces efforts ont abouti au lancement d'un partenariat historique et unique en son genre entre les Émirats arabes unis et le Royaume-Uni pour lutter contre les flux financiers illicites en septembre 2021. Le dialogue structurel entre les Émirats arabes unis et l'Union européenne a également été établi en juillet 2020 et a tenu trois réunions à ce jour.

Au cours des sessions plénières, les Émirats arabes unis ont exprimé leur soutien à la candidature de la Fédération de Russie au poste d'observateur du MENAFATF, soulignant son aspiration à ce que le MENAFATF bénéficie de la vaste et fructueuse expérience et expertise russes dans le domaine de la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme.

Le directeur général du Bureau exécutif de la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, Hamid Al Zaabi, a déclaré : " Lors de la 32e séance plénière en juin, MENAFATF a soulevé l'évaluation de la conformité technique des Émirats arabes unis dans trois recommandations importantes pour lutter contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Maintenant, la 33e Plénière a offert une occasion bienvenue de mettre à jour MENAFATF sur les nouveaux progrès réalisés par les Émirats arabes unis ".

" La réévaluation et les dernières mises à jour que nous avons partagées reflètent directement les progrès réalisés par les Émirats arabes unis alors qu'ils font progresser leur cadre national de conformité en matière de criminalité financière et collaborent avec des partenaires sur les mesures de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme dans la région ainsi que partout dans le monde ", a-t-il ajouté.

Traduit par: Mervat Mahmoud.

http://wam.ae/en/details/1395302995760

WAM/French