mercredi 01 décembre 2021 - 8:08:55 M

Suhail Al Mazrouei et la ministre israélienne de l'Énergie signent un MoU à l'Expo 2020 Doubaï


ABOU DHABI, 23 novembre 2021 (WAM) - Le ministre de l'Énergie et des Infrastructures, Suhail ben Mohamed Al Mazrouei, a déclaré que les Émirats arabes unis (EAU) continuaient de coopérer avec divers acteurs internationaux du secteur de l'énergie, notamment dans le domaine de l'énergie propre, pour en faire un modèle de leader des efforts internationaux dans le secteur des énergies renouvelables.

Al Mazrouei a fait cette déclaration lors de sa réunion avec la ministre israélienne de l'Énergie, Karine El Harrar, au pavillon israélien à l'Expo 2020 Doubaï, où les deux pays ont signé un mémorandum d'entente (MoU) visant à renforcer leurs relations dans le secteur de l'énergie.

« Les Émirats arabes unis et Israël ont tous deux atteint plusieurs objectifs ambitieux dans tous les domaines, notamment énergétiques, depuis la signature de l'Accord de paix des accords d'Abraham entre les deux parties il y a plus d'un an », a déclaré Al Mazrouei. Il a souligné que l'accord a contribué à créer des opportunités prometteuses pour les deux pays et la région.

La vision des Émirats arabes unis est claire et conforme aux principes et objectifs pour les 50 prochaines années, en poursuivant les efforts importants visant à mettre en œuvre les « Projets des 50 » lancés par le gouvernement des Émirats arabes unis, en forgeant des partenariats visant à assurer l'avenir de l'énergie.

"Ces partenariats aideront à réaliser la transition vers les énergies renouvelables, ainsi que des projets de projets et d'initiatives qui soutiennent l'Accord de Paris sur le changement climatique, que les Émirats arabes unis ont été parmi les premiers à ratifier", a-t-il déclaré.

Le mémorandum d'entente, qui a été signé par Al Mazrouei et El Harrar, en présence de nombreux responsables des deux parties, prévoit l'échange de connaissances et d'expertise et l'organisation de réunions de haut niveau pour discuter des questions liées au stockage de l'énergie, notamment l'énergie propre, ainsi que la cybersécurité des infrastructures, les combustibles fossiles, les réseaux électriques, les réseaux intelligents, les problèmes d'hydrogène et d'eau, et les moyens de soutenir les stratégies énergétiques des Émirats arabes unis et d'Israël.

Le mémorandum d'entente affirme également l'engagement des deux parties en faveur du développement durable dans la mise en œuvre de politiques énergétiques, scientifiques et technologiques tout en tenant compte de considérations économiques, sociales et environnementales en constante évolution, telles que le changement climatique.

Il promeut l'investissement et le commerce dans l'énergie, les services et les équipements liés à l'énergie, et souligne l'importance stratégique de développer des approches mondiales communes pour promouvoir les opportunités d'accès aux marchés et le développement durable des ressources énergétiques.

Les Émirats arabes unis visent à diversifier le futur bouquet énergétique, à augmenter la contribution des énergies propres au bouquet énergétique national à 50 % d'ici 2050 et à réduire leur empreinte carbone de 70 % en mettant en œuvre la Stratégie énergétique 2050 et à accroître l'efficacité de la consommation individuelle et institutionnelle de 40 %.

Traduit par: Mervat Mahmoud.

http://wam.ae/en/details/1395302995899

WAM/French