mercredi 19 janvier 2022 - 2:24:56 P.

L'Organisation mondiale des zones franches tient la réunion annuelle de son conseil d'administration à Genève


GENÈVE, 13 janvier 2022 (WAM) -- L'Organisation mondiale des zones franches (World FZO), une organisation mondiale à but non lucratif, a tenu sa réunion annuelle du conseil d'administration et une « visite des organisations latérales multilatérales » à Genève, en Suisse, dans le cadre de ses stratégies d'expansion et de croissance du leadership.

Des représentants de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), de l'Union internationale des transports routiers (IRU), de l'Organisation internationale des employeurs (OIE) et de l'Organisation internationale du travail (OIT) ont assisté à la réunion. Le président Dr. Mohamed Al Zarouni, a dirigé les représentants mondiaux de la FZO. Ils comprenaient José Contreras (vice-président, République dominicaine), Emeka Ene (secrétaire, Nigéria) et Martin Ibarra (conseiller du conseil d'administration, Colombie).

Le conseil d'administration a discuté des domaines d'intégration et de coopération internationales pour permettre aux zones franches mondiales de renforcer leurs forces économiques, de souligner leur rôle essentiel dans le commerce mondial et les chaînes d'approvisionnement, de surmonter les défis et de créer des opportunités de croissance et de prospérité sur leurs marchés commerciaux et du travail. En outre, le groupe de travail permettra au World FZO d'intégrer les objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies dans toutes les zones franches nouvelles et existantes et d'étendre son champ d'application aux entreprises gérant une flotte de véhicules circulant à travers les frontières.

Dr. Al Zarouni a déclaré : « Les zones franches à travers le monde jouent un rôle clé dans la stimulation et la relance du commerce mondial et la garantie de ses flux d'investissement durables. Cela a un impact direct sur les économies nationales, en offrant des opportunités d'emploi là où les zones franches fournissent plus de 80 millions d'emplois dans le monde. Nous pensons que l'intégration et la coopération avec les organisations internationales doubleront ces opportunités, ce qui aura un impact positif sur toutes les parties. Nous cherchons également à renforcer la sécurité face aux pratiques commerciales illicites en suivant les normes internationales les plus élevées par les membres en mettant en œuvre les meilleures pratiques approuvées et partagées par notre organisation ».

Le transport et la circulation des marchandises à travers les frontières ont connu des perturbations en raison de la pandémie de COVID-19. Un rapport de l'OMC montre une baisse de 10 à 20 % de la valeur commerciale des biens et services en 2020 à cause de la pandémie. Cela a encore amplifié la pertinence des près de 4 000 zones franches dans le monde en tant qu'accélérateurs du commerce et de la croissance économique.

Avec cela, le groupe de travail de l'OMC cherchera à reconstruire la capacité d'approvisionnement, à gérer les restrictions commerciales et à promouvoir la numérisation dans les chaînes d'approvisionnement. En outre, il soulignera l'importance des investissements dans la logistique et étendra le financement du commerce pour renforcer la contribution à la reprise économique. Il est également nécessaire d'améliorer la chaîne de valeur mondiale qui s'adresse à des secteurs critiques tels que l'agriculture et la transformation des aliments, les produits pharmaceutiques, les technologies de l'information et des communications et la santé.

Le World FZO vise également à faire progresser ses objectifs de durabilité conformément aux ODD des Nations Unies ; par conséquent, le groupe de travail avec la CNUCED tirera parti de l'indice Izdihar pour encourager les zones franches à adopter des pratiques respectueuses de l'environnement et durables. En outre, il garantira un environnement de travail sûr et sécurisé pour les employés afin d'augmenter la productivité, d'améliorer les performances, l'éthique, le moral, la santé et le bien-être. En outre, il dotera les employés de connaissances techniques et de compétences numériques grâce au programme de certification Digital Zone, afin de stimuler les opérations commerciales numériques.

L'indice Izdihar, qui signifie prospérité en arabe, est le principal instrument du programme de zone franche du futur (FZF) lancé par le World FZO en tant qu'outil qui offre des méthodes pour identifier les zones de faiblesse au sein de la structure opérationnelle et mesurer les performances de pointe.

En outre, le groupe de travail avec l'OIT et l'OIE aidera les entreprises à recycler et à perfectionner leur main-d'œuvre grâce à différents programmes tels que le diplôme de gestion en ligne, le programme éducatif pour les petites, moyennes et entreprises (SMEEP) et autres.

Pendant ce temps, la World FZO étendra sa portée à l'Union internationale des transports routiers (IRU) pour promouvoir la durabilité de sa flotte de véhicules. Les entreprises de transport et de logistique traversant les frontières adhéreront à Izdihar pour une mobilité verte et sûre grâce au groupe de travail prévu, conformément aux ODD des Nations Unies.

Commentant la réunion, José Contreras a déclaré : " Nous continuerons à travailler avec d'autres organisations pour donner à nos membres un accès inégalé à une expérience, un réseau et des services de classe mondiale ainsi qu'en veillant à ce qu'ils contribuent au développement des pays hôtes ".

Traduit par: Mervat Mahmoud.

https://wam.ae/en/details/1395303010754

WAM/French