mercredi 26 janvier 2022 - 9:37:07 M

L’ADDED introduit de nouvelles procédures pour le stockage des matières dangereuses


ABOU DHABI, 14 janvier 2022 (WAM) – Le Département du développement économique d'Abou Dhabi (ADDED) a demandé aux établissements commerciaux et industriels de l'émirat d'accorder des licences pour les entrepôts de matières dangereuses situés loin de leur siège social en tant que succursales afin de soutenir le rôle de l'ADDED dans la surveillance du mouvement des matières dangereuses.

Le Bureau du développement industriel (BDI) de l'ADDED, en collaboration avec l'équipe de gestion des matières dangereuses d'Abou Dhabi (AD-HMMT), a lancé de nouvelles procédures pour l'octroi de licences aux succursales afin de stocker des matières destinées à des activités commerciales et industrielles, qui nécessitent des entrepôts éloignés de leur siège ou de leur lieu d'activité. Des exigences particulières, conformes aux critères et aux stipulations des entités gouvernementales de réglementation, ont été introduites.

Le directeur général des affaires économiques à l'ADDED, Sameh Abdalla Al Qubaissi, a déclaré : "La BID vise 900 licences pratiquant des activités économiques réglementées par l'ADDED pour atteindre les objectifs de l'AD-HMMT, qui comprend de nombreux départements gouvernementaux à Abou Dhabi.

L'ADDED a publié une circulaire demandant à toutes les installations commerciales et industrielles concernées d'adopter le système intégré de gestion des matières dangereuses, qui est un élément important pour contrôler le mouvement de ces matières dans le secteur économique".

"L'AD-HMMT, y compris les représentants de la BID, a orienté les parties prenantes concernant le système par un contact direct avec le personnel concerné dans l'installation industrielle.

Elle a contrôlé 345 installations industrielles pour s'assurer de leur adhésion à la circulaire de l'ADDED sur le système intégré de gestion des matières dangereuses", a ajouté Al Qubaissi.

"L'équipe de la BID a soutenu l'enregistrement de 341 installations industrielles dans le système intégré de gestion et de contrôle des matières dangereuses", a déclaré Nabil Saleh Al-Awlaki, directeur de l'environnement, de la santé et de la sécurité à la BID.

"100 visites ont été effectuées dans les installations industrielles concernées afin d'assurer le respect des exigences en matière de santé, de prévention et de sécurité publique pour toutes les activités liées aux matières dangereuses, y compris l'utilisation, le transport et le stockage", a conclu M. Al-Awlaki.

Traduit par : Gihane Fawzi.

https://wam.ae/en/details/1395303011038

WAM/French