mercredi 01 février 2023 - 12:05:09 P.

Le sommet du partenariat Inde-EAU appelle à des partenariats économiques pour stimuler les plans de développement

  • قمة الشراكة الهندية الإماراتية
  • قمة الشراكة الهندية الإماراتية
  • قمة الشراكة الهندية الإماراتية
  • قمة الشراكة الهندية الإماراتية
vidéo photos

DUBAÏ, 24 janvier 2023 (WAM) – Célébrant les relations économiques spéciales entre l'Inde et les EAU, les Chambres de Dubaï ont accueilli aujourd'hui le Sommet du partenariat Inde-EAU à leur siège à Dubaï.

L'honorable Piyush Goyal, ministre du Commerce et de l'Industrie du gouvernement indien, a inauguré le sommet par un discours d'ouverture dans lequel il a souligné que l'accord de partenariat économique global (CEPA) entre les EAU et l'Inde a donné un élan naturel à des secteurs clés tels que les produits alimentaires et agricoles ainsi que les pierres précieuses et les bijoux.

"L'Inde et les EAU poursuivent tous deux des politiques dynamiques en matière de commerce et d'investissement. L'Inde espère voir ses exportations atteindre 1 000 milliards de dollars américains à court ou moyen terme. Notre commerce bilatéral croissant jouera un rôle essentiel dans les efforts des EAU pour doubler la taille de leur économie d'ici 2030. Les destins des EAU et de l'Inde sont inextricablement liés depuis des siècles. Une collaboration plus étroite, la confiance et l'esprit d'entreprise créeront des opportunités illimitées pour nos économies, nos industries, nos villes et nos populations, aujourd'hui et pour les générations à venir. Telle est la vision que le CEPA vise à transformer en réalité". a déclaré M. Goyal.

Il a également souligné les diverses perspectives de coopération, notamment le commerce entre la roupie et le dirham, le corridor commercial virtuel, le corridor alimentaire et la mise à profit des écosystèmes de démarrage des EAU et de l'Inde. Des secteurs tels que le textile, l'énergie verte (éolienne, solaire et hydroélectrique), les infrastructures de connectivité (aéroports, ports et routes) ainsi que la gestion des déchets, figurent également parmi les domaines d'opportunité pour les deux pays.

Lors de son discours d'ouverture, le président et directeur général des Chambres de Dubaï, Mohamed Ali Rachid Lootah, a révélé que le nombre de nouvelles entreprises indiennes qui ont rejoint la Chambre de commerce de Dubaï en 2022 a dépassé 11 000, portant le nombre total d'entreprises indiennes enregistrées auprès de la Chambre à plus de 83 000. Cela reflète la force des liens économiques, d'investissement et commerciaux entre les deux pays et l'importance des partenariats économiques dans la promotion des futures relations bilatérales.

M. Lootah a souligné que le bureau international de la Chambre internationale de Dubaï, l'une des trois chambres opérant sous l'égide des Chambres de Dubaï, à Mumbai joue un rôle important dans le développement des relations mutuelles et dans l'attraction de plus de start-ups et de PME indiennes dans l'émirat.

Il a confirmé que cette année verra l'expansion des activités du bureau de la Chambre à Mumbai pour suivre le rythme de l'élan croissant des relations bilatérales.

Il a ajouté : "Nos bureaux internationaux, y compris notre bureau en Inde, travaillent dans le cadre de l'initiative Dubaï Global annoncée par Son Altesse Cheikh Hamdan bin Mohammed bin Rached Al Maktoum, prince héritier de Dubaï et président du Conseil exécutif de Dubaï, afin de consolider la position de l'émirat en tant que centre d'affaires et d'investissement qui attire les investissements internationaux et soutient l'expansion des entreprises locales sur les marchés étrangers".

Organisé par l'International Business Linkage Forum (IBLF) en partenariat avec la Chambre internationale de Dubaï - l'une des trois chambres opérant sous l'égide de Dubaï Chambers - le sommet met en lumière les relations bilatérales des deux nations en se concentrant sur les opportunités dans les secteurs de la fabrication et des start-ups, de l'agritech et de l'agroalimentaire, de l'avenir de la santé, ainsi que de la fintech et des investissements.

La Chambre internationale de Dubaï cherche à attirer les entreprises multinationales basées en Inde et à développer les liens commerciaux de Dubaï avec le marché indien.

Grâce au réseau exclusif de l'IBLF, composé de personnalités éminentes au niveau mondial, le sommet offre la possibilité d'explorer les synergies, les zones de croissance et les secteurs où les deux nations pourraient travailler ensemble pour un bénéfice mutuel.

Alors que les deux économies prévoient une forte croissance en 2023, le sommet appelle à explorer les opportunités dans de nouveaux secteurs, en s'éloignant des schémas commerciaux actuels pour se tourner vers de nouveaux domaines, reflétant le désir des deux nations de développer des économies numériques importantes et d'allumer une plus grande innovation.

Le président de l'IBLF, Rajiv Podar, a déclaré : "Le commerce bilatéral devrait atteindre 88 milliards de dollars américains en 2022-23. Traditionnellement, les titres alimentaires et énergétiques ont été l'objectif principal entre les EAU et l'Inde, mais le CEPA se concentre également sur le secteur des PME ouvrant un flot d'opportunités dans tous les secteurs."

Le président de l'IBLF et président du SatyaGiri Group of Companies, Dinesh Joshi, a déclaré : "Le leadership visionnaire de l'Inde et des EAU a renforcé nos relations existantes qui auront un impact durable dans les temps à venir. La signature du CEPA en 88 jours montre l'engagement des deux nations. Le sommet du partenariat Inde-EAU vise à rassembler les parties prenantes des deux côtés pour développer de fortes synergies."

L'accord CEPA signé en 2022 par les EAU et l'Inde augmentera les échanges commerciaux de 120%, passant de 45 milliards de dollars à 100 milliards de dollars et le commerce des services à 15 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années.

Le sommet accueillera des orateurs de premier plan, dont Sunjay Sudhir, ambassadeur de l'Inde aux EAU, ainsi qu'un grand nombre de panélistes internationaux et de chefs d'entreprise - permettant une vision plus large et globale - dont Essa Abdulla Al Ghurair, président d'Essa Al Ghurair Investment, Dr. Ahmed Abdel Rahman Al Banna, ancien ambassadeur des EAU en Inde.

Les orateurs ont appelé au développement de partenariats économiques qui soutiennent les visions de développement ambitieuses des deux pays et les objectifs de croissance économique.

Les discussions ont porté sur les opportunités dans les secteurs manufacturiers, les entreprises émergentes, les agro-industries, l'alimentation et les technologies financières.

Si les produits pétroliers et les bijoux restent les marchandises les plus exportées de l'Inde vers Dubaï, le sommet permet de souligner l'expertise croissante de l'Inde - qui est l'une des plus grandes économies du monde - dans plusieurs domaines, notamment les innovations technologiques de pointe, la santé et la finance.

Le sommet est conçu pour favoriser une meilleure compréhension et de meilleurs liens entre les deux nations, alors que Dubaï cherche à renforcer sa réputation de centre d'affaires mondial.

Soutenant également son engagement à développer le commerce et à faciliter les liens commerciaux avec l'Inde, la Chambre internationale de Dubaï a ouvert un bureau de représentation à Mumbai il y a cinq ans afin de faciliter le flux des échanges et des services dans les deux sens. Grâce à ces bureaux, la Chambre est en mesure de renforcer ses partenariats avec des sociétés, des investisseurs et des entrepreneurs internationaux et de consolider le statut de Dubaï en tant que centre commercial majeur.

Les Indiens représentent plus de 30% de la communauté des start-up à Dubaï, tandis que les entreprises indiennes et les entités appartenant à des NRI ont créé environ 1 million d'emplois aux EAU.

Traduit par : Gihane Fawzi.

https://wam.ae/en/details/1395303122002

Gihane Fawzi/ Katia El Hayek