L'entreprise française ENGIE investit 44 milliards d'AED dans des projets liés à l'énergie, à l'eau et à l'hydrogène vert aux EAU

L'entreprise française ENGIE investit 44 milliards d'AED dans des projets liés à l'énergie, à l'eau et à l'hydrogène vert aux EAU

ABOU DHABI, 24 mai 2023 (WAM) – Le directeur général Flexible Generation and Retail, Afrique Moyen-Orient Asie chez ENGIE, Frédéric Claux, a annoncé que la valeur des investissements de l'entreprise dans les projets d'énergie, de dessalement de l'eau et d'hydrogène vert aux EAU s'élève à quelque 12 milliards de dollars US (44 milliards d'AED).

Il a également fait part des aspirations de l'entreprise à poursuivre sa croissance, d'autant plus que les EAU constituent l'un de ses principaux marchés stratégiques au Moyen-Orient.

Dans une déclaration à l'Agence de presse des Émirats (WAM), M. Claux a expliqué que les investissements d'ENGIE aux EAU sont répartis sur plusieurs projets stratégiques et vitaux, qui comprennent le développement de la centrale solaire photovoltaïque d'Al Ajban, des projets de dessalement de l'eau, de stockage de batteries et de production d'hydrogène vert, ainsi que le développement et l'exploitation du projet d'eau indépendante par osmose inverse de Mirfa 2, et l'exploitation de six centrales électriques et de stations d'eau dans le pays.

Il a également souligné l'importance du marché émirati pour ENGIE, d'autant plus qu'il s'agit de l'un de ses marchés clés au Moyen-Orient et d'une plaque tournante pour la croissance des entreprises, notant que l'entreprise a établi avec succès sa présence aux EAU depuis de nombreuses années et qu'elle souhaite réaliser une nouvelle croissance sur ce marché stratégique, en se concentrant principalement sur la fourniture de solutions d'énergie renouvelable pour le dessalement de l'eau, le stockage de batteries et les projets d'hydrogène vert.

La stratégie d'ENGIE aux EAU se concentre actuellement sur les projets de refroidissement urbain, l'énergie photovoltaïque, les usines de dessalement de l'eau et les projets de stockage de batteries, et l'entreprise souhaite continuer à croître et à évoluer dans ces domaines, qui présentent un potentiel important de croissance et de prospérité dans le pays, a expliqué M. Claux.

Il a également affirmé que l'entreprise vise à poursuivre sa croissance grâce à des projets d'énergie renouvelable en participant à divers projets d'énergie solaire sous l'égide de la Compagnie d'eau et d'électricité des Émirats arabes unis (EWEC). Par exemple, elle est impliquée dans le développement du projet Al Ajban Solar PV, d'une valeur d'environ 1 milliard de dollars, qui produit 1,5 gigawatt (GW) d'énergie, a-t-il ajouté.

Claux a déclaré qu'ENGIE travaille également sur des projets de dessalement de l'eau, de stockage de batteries et d'hydrogène vert et a récemment remporté un appel d'offres pour développer et exploiter le projet Mirfa 2, d'une valeur de 800 millions de dollars américains et d'une capacité de production d'eau de 20 millions de gallons par jour. L'entreprise prévoit également de finaliser la clôture financière du projet dans les semaines à venir et de commencer sa construction, avec un début d'exploitation prévu en 2026, a-t-il déclaré.

L'implication d'ENGIE dans les projets de refroidissement urbain contribue à réduire les émissions de carbone, et l'entreprise détient une participation d'environ 40% dans la Société nationale de refroidissement central (Tabreed), a poursuivi M. Claux.

Actuellement, ENGIE exploite six centrales électriques et hydrauliques aux EAU, d'une capacité totale allant de 1 à 1,5 GW, selon les sites. Avec l'ajout du projet Mirfa 2, le total des investissements de l'entreprise dans ce secteur aux EAU atteindra environ 7 milliards de dollars US, a-t-il déclaré en conclusion.

 

Traduit par : Gihane Fawzi.

https://wam.ae/en/details/1395303161720